Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 20:17
Les 4 As ! Quel plaisir pour les turfistes et les amateurs de courses au trot, qui ont pu voir évoluer ensemble ces quatre champions, en plus de Une de Mai, Upsalin, Vanina B...e

Les 4 As ! Quel plaisir pour les turfistes et les amateurs de courses au trot, qui ont pu voir évoluer ensemble ces quatre champions, en plus de Une de Mai, Upsalin, Vanina B...e

Souvenirs, souvenirs !...

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 23:47
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Pro Patria, premier vainqueur du Prix d'Amérique, en 1920, puis en 1921.
Pro Patria, premier vainqueur du Prix d'Amérique, en 1920, puis en 1921.
Pro Patria, premier vainqueur du Prix d'Amérique, en 1920, puis en 1921.

Pro Patria, premier vainqueur du Prix d'Amérique, en 1920, puis en 1921.

Face Time Bourbon remporte le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Pont, Bélina Josselyn, Chica de Joudes...

Face Time Bourbon remporte le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Pont, Bélina Josselyn, Chica de Joudes...

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Pont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Pont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon (9) enlève le centenaire du Grand Prix d’Amérique devant le favori Davidson du Pont (7) et la tenante du titre, Bélina Josselyn (16), à l’âge de cinq ans ! C’est bien le nouveau Bold Eagle… comme lui, comme Readly Express, fils de l’incroyable Ready Cash.

Cent ans après Pro Patria (Pour la Patrie), Face Time Bourbon inscrit son nom au palmarès du Grand Prix d’Amérique, battant le favori Davidson du Pont et la tenante du titre, Bélina Josselyn. Lui-même était le second favori à 4/1, mais le réel favori pour beaucoup d’entre nous (dont moi), qui continuaient à lui faire confiance.

Champion très cosmopolite, Face Time Bourbon est né en France d’un étalon français, le phénoménal Ready Cash, et est entraîné par un Français Sébastien Guarato, mais drivé par un Suédois Björn Goop, appartient (en majorité) à un Italien Antonio Somma, et a été élevé par un Allemand Rainer Engelke. Ainsi il réunit à lui seul les quatre principaux pays européens du trot.

Son père Ready Cash a remporté deux Prix d’Amérique (2011 et 2012), et deux autres fils de Ready Cash, Bold Eagle et Readly Express en ont gagné trois, Bold Eagle en 2016 et 2017, Readly Express en 2018 pour le compte de la Suède. En tant qu’étalon, Ready Cash a donc déjà quatre Prix d’Amérique inscrits à son registre.

Avec un parcours de rêve, dans le dos du favori Davidson du Pont, Face Time Bourbon a su jaillir au bon moment pour placer sa pointe de vitesse finale redoutable et terrasser ainsi tous ses adversaires à seulement cinq ans, tout comme Bold Eagle. Il est d’ailleurs le seizième trotteur de cet âge à s’imposer dans l’épreuve reine du trot européen.  Son parcours de carrière est somme-toute assez identique à celui de son aîné, Bold Egale. Sollicité de toutes parts par les principaux organisateurs de grands rendez-vous hippiques du trot, l’entourage de Face Time Bourbon a calmé le jeu et l’enthousiasme des investisseurs pour revenir à l’instant présent. Il n’est pas certain que le jeune champion recourt cet hiver, il n’ira sans doute pas en Suède au printemps pour disputer l’Elitloppet et risque de ne pas être revu en piste avant le Prix Jockey et le Critérium des 5 ans. La sagesse de Sébastien Guarato saura ainsi tempérer les ardeurs et éviter les erreurs. Par contre, Bold Eagle, qui ne semble plus aimer les 2700 mètres de Vincennes, pourrait se retrouver en Suède, aux USA et au Canada sur des parcours appropriés à la vitesse.

Résultat du Grand Prix d’Amérique 2020 :

1er 9 Face Time Bourbon (Björn Goop) 1’11’’5

2e 7 Davidson du Pont (Franck Ouvrie) 1’11’’6

3e 16 Bélina Josselyn (Jean-Michel Bazire) 1’11’’7

4e 2 Chica de Joudes (Alain Laurent) 1’11’’8

5e 11 Vitruvio Italie (Antonio Gocciadoro) 1’11’’9

6e 6 Délia du Pommereux (Franck Nivard) 1’11’’9

7e 8 Bahia Quesnot (Junior Guelpa) 1’12’’

8e 12 Uza Josselyn Suisse (Pierre Vercruysse) 1’12’’

9e 5 Enino du Pommereux (Matthieu Abrivard) 1’12’’

10e 18 Bold Eagle (Éric Raffin) 1’12’’

11e 17 Propulsion USA (Orlan Khiström) 1’12’’1

12e 10 Milligan’s School USA (Anthony Barrier) 1’12’’1

13e 15 Billie de Montfort (Gabriele Gelormini) 1’12’’2

14e 3 Looking Superb Norvège (David Thomain) 1’12’’7

15e 13 Valko Jenilat (Paul-Pierre Ploquin)

Dai 1 Excellent (Alexandre Abrivard)

Dai 4 Vivid Wise As Italie (Yoann Lebourgeois)

Dai 14 Ringostarr Treb Italie (Jean-Pierre Monclin)

 

Face Time Bourbon, drivé par Björn Goop, est entraîné par Sébastien Guarato, appartient à Antonio Somma, et a été élevé par Rainer Engelke. Son père est l’étalon français Ready Cash, sa mère la poulinière française Vita Bourbon, une fille de Love You. Il est issu de l’élevage SARL du Haras Saint Martin.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Face Time Bourbon enlève le centenaire du Grand Prix d'Amérique devant Davidson du Mont et Bélina Josselyn.

Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !
Grand Prix d'Amérique 2020 ; Cent ans déjà !

Pronostic

Les partants pour le centième Grand Prix d'Amérique

Malgré ce qui a été dit et écrit, Face Time Bourbon sera au départ du Grand Prix de France !

FACE TIME BOURBON BAT LE RECORD DE VINCENNES ! | Prix René Ballière 2020 | Groupe 1

Face Time Bourbon, comme Bold Eagle et Upsalin, remporte le Critérium des 5 ans après avoir déjà gagné le Prix d'Amérique la même année !
Face Time Bourbon, Bold Eagle, Upsalin

Face Time Bourbon, Bold Eagle, Upsalin

Face Time Bourbon Critérium des 5 ans.

Face Time Bourbon ajoute le Prix de l'Etoile à son déjà riche palmarès !

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2019 2 16 /07 /juillet /2019 15:41
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué lui aussi !... 16/07/2019

Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué lui aussi !... 16/07/2019

Cyrano du Pont, l'autre victime de la collision à Solesmes, le mardi 16/07/2019
Cyrano du Pont, l'autre victime de la collision à Solesmes, le mardi 16/07/2019

Cyrano du Pont, l'autre victime de la collision à Solesmes, le mardi 16/07/2019

Le crack trotteur Aubrion du Gers est mort à l'issue d'une violente collision avec un autre trotteur, Cyrano du Pont, qui sera tué également, ce mardi 16 juillet 2019, à Solesmes (Sarthe), dans le centre d'entraînement du célèbre professionnel Jean-Michel Bazire.

Une apprentie, drivant l'un des trotteurs, a été blessée, souffrant d'une fracture au tibia. (Il s'agit de Julie Grenet, qui était au sulky du champion, Aubrion du Gers.)

Avant sa deuxième place dans l'Elitloppet de Solvalla, Aubrion du Gers avait aligné 16 victoires consécutives. Sa mort brutale, incroyable, est une perte insurmontable pour son propriétaire-éleveur, Jean-Pascal Bragato, comme pour son entraîneur Jean-Michel Bazire, qui le considérait comme le meilleur cheval qu'il ait entraîné...

Il était question qu'il retourne en Suède, on rêvait aussi de le voir gagner aux USA ; impossible de dire à quel point il suscite des regrets, pour son entourage, pour ses admirateurs, pour les passionnés de courses au trot, pour tout le monde...

Aubrion du Gers a remporté 46 victoires dans sa brillante carrière, dont le Grand Prix du Sud-Ouest 2017 à Beaumont-de-Lomagne, et une épreuve du Grand National du Trot, disputée à Agen en 2018.

Aubrion du Gers est aussi l'un des rares chevaux à avoir battu plusieurs fois le champion Bold Eagle, d'abord dans le Prix d’Été 2017, puis dans le Prix des Ducs de Normandie 2019, avant de le devancer en finissant deuxième de Valko Jénilat, alors que Bold Eagle doit se contenter de la quatrième place, le Dimanche 7 juillet à La Capelle.     

Tony Gio bat Aubrion du Gers dans le Prix Chambon P, le 8 /07/2019.

Tony Gio bat Aubrion du Gers dans le Prix Chambon P, le 8 /07/2019.

Le duel entre Bold Eagle, double vainqueur du Prix d'Amérique, et Aubrion du Gers, le meilleur hongre actuel, a bien eu lieu à La Capelle, le dimanche 7 juillet 2019, dans l'épreuve phare, le Prix de la Communauté de Communes du Thiérache-centre (Gr.II) comptant pour le (TGV) (trot à grande vitesse) mais aucun des deux n'a gagné. La victoire revenant à un surprenant Valko Jenilat, alors qu'Aubrion du Gers conservait de peu la deuxième place face à la bonne fin de course de la jument Billie de Montfort. Bold Eagle, ayant abdiqué le premier, devait se contenter de la quatrième place, tandis que Vénicio Pommereux terminait cinquième à distance. Comme Ourasi et Mack Lobell quelques années plus tôt aux USA (dans le March of Dimes Trot), les deux champions rivaux se sont entrebattus au profit d'un troisième larron, qui a su "tirer les marrons du feu". Temps du vainqueur, 1'10''5 (1'53''43) pour un 1609 mètres autostart (épreuve du TGV) (Trot à Grande Vitesse).

Cleangame remporte pour la deuxième fois le Prix de Buenos-Aires d'Enghien.

Cleangame remporte pour la deuxième fois le Prix de Buenos-Aires d'Enghien.

A la fois compagnon d'écurie et compagnon d'entraînement d'Aubrion du Gers, le champion Cleangame lui rend hommage à sa façon, réalisant le doublé dans le Marathon d'Enghien, le Prix de Buenos-Aires (4150 mètres) en rendant 50 mètres, et en affichant une supériorité écrasante sur ses principaux adversaires, Cérenzo Turbo, arrivé deuxième à distance, Baladin Hongrois, battu de peu pour le premier accessit, Colorado Blue, quatrième tout près, Express Jet, cinquième en retrait, le Samedi 20 juillet 2019 !

Jean-Michel Bazire, au sulky de Cleangame, a su, une fois de plus, orchestrer la victoire de son champion.   
Bold Eagle remporte le Prix René Ballière 2019 devant Looking Superb, Détroit Castelets, Orlando Jet, Tessy d'Eté...

Bold Eagle remporte le Prix René Ballière 2019 devant Looking Superb, Détroit Castelets, Orlando Jet, Tessy d'Eté...

Gotland vainqueur du Prix Henri Cravoisier (Groupe III) à Enghien, le dimanche 04/08/2019.

Gotland vainqueur du Prix Henri Cravoisier (Groupe III) à Enghien, le dimanche 04/08/2019.

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie 2019, mais de peu. Toutefois, il signait ainsi son vingtième Groupe I !

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie 2019, mais de peu. Toutefois, il signait ainsi son vingtième Groupe I !

Propulsion remporte le Aby Stora Pris 2019

Propulsion vainqueur du Aby Stora Pris 2019 et son entraîneur, Daniel Redén

Propulsion vainqueur du Aby Stora Pris 2019 et son entraîneur, Daniel Redén

La casaque d’Ourasi de nouveau à l’honneur dans le Critérium des 5 ans !
La casaque d'Ourasi de nouveau à l'honneur dans le Critérium des 5 ans, grâce à Eugenito du Noyer !

La casaque d'Ourasi de nouveau à l'honneur dans le Critérium des 5 ans, grâce à Eugenito du Noyer !

Le Prix d’Eté (Final des Masters du Trot) 2019 pour Propulsion, l’américain de Suède, après la faute de Cleangame.
Propulsion, l'américain de Suède, le jour de son triomphe dans le Prix d’Été (Final des Masters du Trot) 2019.

Propulsion, l'américain de Suède, le jour de son triomphe dans le Prix d’Été (Final des Masters du Trot) 2019.

Bahia Quesnot, très bonne deuxième de Propulsion dans le Prix d’Été, vise maintenant le championnat du monde des trotteurs à Yonkers !

Bahia Quesnot, très bonne deuxième de Propulsion dans le Prix d’Été, vise maintenant le championnat du monde des trotteurs à Yonkers !

Cleangame à la faute, Propulsion remporte la finale des Masters du Trot 2019, devant Bahia Quesnot et Bold Eagle.

Cleangame à la faute, Propulsion remporte la finale des Masters du Trot 2019, devant Bahia Quesnot et Bold Eagle.

A-t-on assisté à la dernière victoire de Propulsion ?

A-t-on assisté à la dernière victoire de Propulsion ?

Cleangame : il a frôlé l'exploit !

Cleangame : il a frôlé l'exploit !

Tony Gio bat Bold Eagle au Croisé-Laroche et le record de la piste dans le Grand Prix de la Fédération du Nord (Groupe III).

Tony Gio bat Bold Eagle au Croisé-Laroche et le record de la piste dans le Grand Prix de la Fédération du Nord (Groupe III).

Face Time Bourbon se qualifie pour la finale du Grand Prix de l'UET en gagnant facilement !

Face Time Bourbon se qualifie pour la finale du Grand Prix de l'UET en gagnant facilement !

La championne Flèche Bourbon réalise le doublé Prix des Élites - Prix de Normandie

La championne Flèche Bourbon réalise le doublé Prix des Élites - Prix de Normandie

Zacon Gio (Italie) triomphe à Yonkers dans l'International Trot 2019
Zacon Gio survole l'International Trot de Yonkers, 13/10/2019. ©Gérard Forni - Zacon Gio fait briller les couleurs de l'Italie dans l'International Trot.

Zacon Gio survole l'International Trot de Yonkers, 13/10/2019. ©Gérard Forni - Zacon Gio fait briller les couleurs de l'Italie dans l'International Trot.

Face Time Bourbon remporte la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande
Face Time Bourbon survole la finale du Grand Prix de l'UET à Vermo (Finlande).

Face Time Bourbon survole la finale du Grand Prix de l'UET à Vermo (Finlande).

Face Time Bourbon remporte la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande...

Face Time Bourbon remporte la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande...

Face Time Bourbon remporte la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande, hippodrome de Vermo.

Face Time Bourbon remporte la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande, hippodrome de Vermo.

Face Time Bourbon survole la finale du Grand Prix de l'UET en Finlande, hippodrome de Vermo.

Cleangame remporte le Grand Prix du Sud-Ouest à Toulouse

Cleangame (Jean-Michel Bazire) remporte le Grand Prix du Sud-Ouest à Toulouse.

Cleangame (Jean-Michel Bazire) remporte le Grand Prix du Sud-Ouest à Toulouse.

Bold Eagle au Canada, le samedi 26/10/2019, sera au départ de la Breeders Crown Open Trot, sur l'hippodrome de Woodbine, à Toronto.

Il a tiré le numéro 1 derrière l'autostart et aura Brian Sears pour driver. Six Pack, l'un de ses principaux adversaire, moins heureux au tirage au sort, devra compenser avec son numéro 10. 

Bold Eagle remporte la Breeders Crown au Canada !

Six Pack deuxième, Atlanta troisième... 

Bold Eagle remporte la Breeders Crown Open Trot au Canada, hippodrome de Woodbine à Mohawk Park (Toronto).

Bold Eagle remporte la Breeders Crown Open Trot 2019 à Woodbine, Mohawk Park (Toronto) au Canada. Six Pack se classe deuxième et Atlanta troisième.

Bold Eagle remporte la Breeders Crown Open Trot 2019 à Woodbine, Mohawk Park (Toronto) au Canada. Six Pack se classe deuxième et Atlanta troisième.

Bold Eagle remporte la Breeders Crown Open Trot 2019 au Canada, Six Pack deuxième, Atlanta troisième...

http://www.resultat-pmu.fr/images/groupe-1-ico.png BREEDERS CROWN 2019 http://www.resultat-pmu.fr/images/pdf.gif http://www.resultat-pmu.fr/images/pdf.gif

655.000 $ - 11 partants

http://www.resultat-pmu.fr/images/rond-rouge-arrivee-definitive.png Arrivée définitive: 1 - 10 - 6 - 7 - 11

- Cotes Hippodrome (Canada): 9/5 - 51/1 - 16/1 - 99/1 - 9/2/1

http://www.resultat-pmu.fr/images/chrono.png Temps de la course: 1'52"00 - 1.609 mètres

 

 

1er

1

BOLD EAGLE

Brian SEARS

2ème

10

SIX PACK

Ake SVANSTEDT

3ème

6

ATLANTA

Yannick GINGRAS

4ème

7

LINDY THE GREAT

Louis Philippe ROY

5ème

11

MARION MARAUDER

Scott ZERON

 

 

Favoris de la course (Canada) (03H50)
PMUhttp://www.resultat-pmu.fr/images/numero_1_15x15.png (9/5) - 6 - 5 - 10 - 7 - 3 - 11 - 9 - 2 - 4 - 8

Bold Eagle au Canada !

Bold Eagle est le premier trotteur français à remporter la Breeders Crown Open Trot ; huit ans plus tôt, Sébastien Guarato, son entraîneur, avait dû se contenter de la deuxième place avec le fameux hongre Rapide Lebel.

Alors qu'il était 4 heures du matin en France, Bold Eagle lui se montrait impérial sur la piste de Woodbine pour remporter sans coup-férir cette épreuve mythique, malgré un temps exécrable, pluie battante, rafales de vent, et basse température (10°), une piste dure et abrasive, l'obligeant à courir ferré comme dailleurs tous ses concurrents, sans oublier l'opposition de taille avec au départ le meilleur "4 ans" actuel, Six Pack, venant tout juste d'établir le nouveau record du mile en 1'08'', Atlanta, la gagnante de l'Hambletonian 2018, Marion Marauder, le vainqueur de l'édition 2016 de la même épreuve, et Fiftydallarbill, le lauréat de la Breeders Crown des 2 ans en 2017.

Drivé de mains de maître par le pilote américain Brian Sears (plus de 10 000 victoires), Bold Eagle a su profiter de son numéro 1 derrière l'autostart, pour prendre un bon départ sans pourtant forcer, en laissant Lindy The Great et Atlanta mener aux avant-postes devant Guardian Angel As, Bold Eagle lui-même évoluant en quatrième position à la corde, avant de surgir au moment opportun, à 1000 mètres du but, finement commandé par son habile cocher, Brian Sears. Une fois en tête, Brian a laissé son cheval reprendre son souffle, puis l'a maintenu à bonne allure jusqu'au poteau d'arrivée en gardant à distance respectable Six Pack, hauteur d'un courageux retour malgré son numéro 10, Atlanta, qui devait conserver la troisième place, se rachetant ainsi de son échec dans l'International Trot, Lindy The Great, Marion Marauder méritant cinquième car il partait en deuxième ligne avec son numéro 11, Mission Accepted finissant sixième devant Fiftydallarbill...

Brian Sears n'a même pas eu besoin de déboucher les oreilles de son partenaire, qui courait sans sa martingale habituelle, mais avec un autre modèle muni d'anneaux, lui laissant plus de liberté. La réduction kilométrique de 1'09''6 qu'il a réalisé est très bonne vu l'état de la piste.

Ils ne sont pas nombreux les tricolores à avoir gagné sur le continent américain, mais notre Bold Eagle s'ajoute à la liste des : Jamin, Ozo, Roquépine (deux fois), Une de Mai (quatre fois dont une au Canada), Equiléo, Hillion Brillouard, Idéal du Gazeau (cinq fois), Jorky (deux fois), Iris de Vandel (deux fois), Lutin d'Isigny (quatre fois), Rêve d'Udon... le dernier il me semble, car autrefois les concurrents de l'International avaient droit à une revanche dans la Challenge Cup aujourd'hui supprimée. (Et puis on se souvient que Hairos II et Pluvier III sont des trotteurs français de naissance, qui ont gagné à Roosevelt Raceway sous couleurs étrangères).

Bold Eagle a empoché 250 000 $, ce qui le laisse à 70 000 € du record toujours détenu par Timoko (5 006 731 €). Mais on sent que le champion entraîné par Sébastien Guarato va encore briller durant le meeting d'hiver. Bravo à lui, et bravo à toute l'équipe ! Bold Eagle lui gagnait ainsi son 21e Groupe 1 et sa 46e victoire. Bravo encore, Champion !  

 

Blé du Gers remporte le Prix des Géants 2019 à Wolvega !

 

 

Blé du Gers - Prix des Géants 2019 (Groupe 2) - Wolvega - 08/11/19

Gotland remporte le Prix Abel Bassigny
La première manche pour Davidson du Pont, qui conserve brillamment son titre dans le Grand Prix de Bretagne !
Davidson du Pont conserve son titre dans le Grand Prix de Bretagne ! Turfomania Document.

Davidson du Pont conserve son titre dans le Grand Prix de Bretagne ! Turfomania Document.

Les trois premiers qualifiés pour le grand rendez-vous :

1 - DAVIDSON DU PONT

2 - CHICA DE JOUDES

3 - LOOKING SUPERB

Finale du Grand National du Trot : Cleangame s'impose en rendant victorieusement cinquante mètres !

Le record est battu : 1'11''5 sur 2850 mètres Grande Piste !

 

 

Cleangame survole la Finale du Grand National du trot, tout en rendant cinquante mètres et en battant le record ! Photo de Patrice Mérien.

Cleangame survole la Finale du Grand National du trot, tout en rendant cinquante mètres et en battant le record ! Photo de Patrice Mérien.

Face Time Bourbon survole le Prix Octave Douesnel. Photo de Patrice Mérien.

Face Time Bourbon survole le Prix Octave Douesnel. Photo de Patrice Mérien.

Délia du Pommereux se succède à elle-même, ou la revanche de Franck Nivard !

Bold Eagle réussit son retour à Vincennes, Billie de Montfort se qualifie également...

Les trois nouveaux qualifiés : 

1 - DELIA DU POMMEREUX

2 - BOLD EAGLE

3 - BILLIE DE MONTFORT 

Délia du Pommereux vient coiffer Bold Eagle à l'arrivée du Grand Prix du Bourbonnais. Photo de Patrice Mérien.

Délia du Pommereux vient coiffer Bold Eagle à l'arrivée du Grand Prix du Bourbonnais. Photo de Patrice Mérien.

Critérium des 3 ans 2019 

Gotland sombre, Gunilla d'Atout s'impose de peu devant Gu d'Héripré...

Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Prix de Vincennes 2019

Gangster du Wallon bat la favorite, Grace du Faël

Gangster du Wallon remporte le classique Prix de Vincennes.

Gangster du Wallon remporte le classique Prix de Vincennes.

Prix Ténor de Baune 2019

Excellent remporte brillamment son billet pour "l'Amérique" !

Excellent se qualifie pour le Grand Prix d'Amérique en gagnant le Prix Ténor de Baune.

Excellent se qualifie pour le Grand Prix d'Amérique en gagnant le Prix Ténor de Baune.

Critérium Continental 2019

Face Time Bourbon confirme en s'imposant avec brio qu'il a bien sa place dans le Grand Prix d'Amérique malgré quelques émotions...

Face Time Bourbon se qualifie pour le prochain Grand Prix d'Amérique en gagnant le Critérium Continental.

Face Time Bourbon se qualifie pour le prochain Grand Prix d'Amérique en gagnant le Critérium Continental.

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2020 :

Davidson du Pont                                 Bold Eagle                           

Chica de Joudes                                    Billie de Montfort

Looking Superb                                    Excellent

Délia du Pommereux                            Face Time Bourbon 

Billie de Montfort (déjà qualifiée) remporte le Grand Prix de Bourgogne...

Bahia Quesnot, bonne deuxième, se qualifie à son tour, ainsi que Vivid Wise As (troisième). Bold Eagle court bien mais faiblit pour finir... 

Billie de Montfort remporte le Grand Prix de Bourgogne... Document Le Parisien

Billie de Montfort remporte le Grand Prix de Bourgogne... Document Le Parisien

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique :

Davidson du Pont                                          Billie de Montfort

Chica de Joudes                                             Excellent

Looking Superb                                             Face Time Bourbon

Délia du Pommereux                                     Bahia Quesnot

Bold Eagle                                                     Vivid Wise As 

Bilibili s'impose avec brio dans le Prix du Calvados...

Bilibili s'impose avec brio dans le Prix du Calvados...

Feliciano remporte le Prix de Croix

Grand Prix de Belgique, dernière étape de qualification pour le Grand Prix d'Amérique :
Magnifique revanche de la Ballerine Bélina Josselyn, qui se qualifie en gagnant en temps record !

Enino du Pommereux, second favori, se qualifie également brillamment en prenant la deuxième place devant Davidson du Pont (déjà qualifié) et Erminig d'Oliverie...

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique :

Davidson du Pont                                       Excellent

Chica de Joudes                                          Face Time Bourbon

Looking Superb                                          Bahia Quesnot

Délia du Pommereux                                  Vivid Wise As

Bold Eagle                                                  Bélina Josselyn

Billie de Montfort                                       Enino du Pommereux

Les invités d'office :

Milligan's School

Propulsion

Ringostarr Treb

Uza Josselyn

Vitruvio

 

Liste des partants possibles pour le Grand Prix d'Amérique 2020 (dimanche 26 janvier) :

1 EXCELLENT

2 CHICA DE JOUDES

3 LOOKING SUPERB

4 VIVID WISE AS

5 ENINO DU POMMEREUX

6 DELIA DU POMMEREUX

7 DAVIDSON DU PONT

8 BAHIA QUESNOT

9 ERMINIG D'OLIVERIE

10 FACE TIME BOURBON

11 MILLIGAN'S SCHOOL

12 VITRUVIO

13 UZA JOSSELYN

14 RINGOSTARR TREB

15 BILLIE DE MONTFORT

16 BELINA JOSSELYN

17 PROPULSION

18 BOLD EAGLE

Grand Prix d'Amérique 2020

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2020 selon Equidia

Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Aubrion du Gers se tue à l'entraînement dans un accident avec Cyrano du Pont, qui est tué également !
Grand Prix de Cornulier 2020 :
BILIBILI conserve son titre !

 

 

Bilibili remporte le Grand Prix de Cornulier 2020

Bilibili remporte le Grand Prix de Cornulier 2020

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 13:56
Hitoire du Trot

Hitoire du Trot

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 14:53
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Varenne et Bold Eagle. Document Equidia Live.

Varenne et Bold Eagle. Document Equidia Live.

Carat Williams remporte le Critérium des 5 ans. Document Paris-Turf.

Carat Williams remporte le Critérium des 5 ans. Document Paris-Turf.

Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !

Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !

Carat Williams remporte le Prix Jockey, qui prépare au Critérium des 5 ans. Document Paris-Turf.

Carat Williams remporte le Prix Jockey, qui prépare au Critérium des 5 ans. Document Paris-Turf.

Carat Williams remporte le Critérium des 5 ans ! Document turf info.

Carat Williams remporte le Critérium des 5 ans ! Document turf info.

Carat Williams remporte le Critérium des 5 ans !

Un nouveau challenger pour Bold Eagle ? Ils ont le même entraîneur !

Charly du Noyer, malgré une belle fin de course a dû se contenter de la deuxième place, devant Coquin Bébé, qui revient en forme. Classic Way se classe quatrième, alors que Chicago Blue, arrivé cinquième, est disqualifié après enquête pour avoir gêné Comtesse du Chêne. La cinquième place revient donc à Cap Martyss.

Carat Williams remporte le Prix Marcel Laurent 2017 ! Document turf info.

Carat Williams remporte le Prix Marcel Laurent 2017 ! Document turf info.

Carat Williams remporte le Prix Marcel Laurent 2017 !

Carat Williams remporte le Prix Marcel Laurent 2017, en 1'11''3, devant le suédois Day or Night In, l'italien Urlo Dei Venti, les français Django Riff et Diablo du Noyer, la jument italienne Treasure Kronos, l'italien Tony Gio...

Bold Eagle diffère son retour à la compétition !

Frank Nivard a été victime d'un grave accident vendredi soir en nocturne à Vincennes. Il ne pourra pas driver son champion Bold Eagle dans le Grand Prix de Bretagne. Bjorn Goop accepte de le remplacer, mais Bold Eagle, victime d'un abcès à un pied, est lui-même un partant incertain. Il est finalement déclaré non-partant. Valko Jenilat, en grande forme, en profite pour s'imposer devant sa compagne d'entraînement Billie de Montfort, qui finit sa course en bolide, échouant de peu pour la victoire. Malgré l'absence de Bold Eagle, l'entraîneur Sébastien Guarato place deux de ses élèves aux deux premières places. Ils sont qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2018, avec Charly du Noyer, arrivé troisième.

A l'issue d'une belle fin de course, Bird Parker se classe quatrième, devant Shadow Gar, qui complète le quinté.

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2018, après ce Grand Prix de Bretagne, sont donc: Valko Jenilat, Billie de Montfort et Charly du Noyer.

C'était le dimanche 19 novembre 2017.

Le lendemain, lundi 20 novembre 2017, sur ce même hippodrome de Paris-Vincennes, le fils italien de Ready Cash, entraîné par Philippe Allaire, dont il porte les couleurs, Traders lui s'est qualifié pour le Prix de Cornulier 2018, en gagnant brillamment le Prix Edmond Henry, dans cette spécialité du trot monté où il demeure invaincu en deux sorties.

Valko Jenilat remporte le Grand Prix de Bretagne 2017, devant Billie de Montfort. Document Paris-Turf.

Valko Jenilat remporte le Grand Prix de Bretagne 2017, devant Billie de Montfort. Document Paris-Turf.

Arrivée du Grand Prix de Bretagne 2017.

Arrivée du Grand Prix de Bretagne 2017.

Bird Parker (16) met k.-o. Bold Eagle (17) !
(La revanche du frère ennemi)

Ringostarr Treb (6) (très chuchoté avant la course) monte sur le podium en prenant la troisième place devant Propulsion (10), revenu de loin finir en bolide, Lionel (13), lui aussi excellent finisseur, Bélina Josselyn (11), et Carat Williams (5), qui déçoit un peu. L'opposition se resserre, comme le dit Pierre Pilarski, le propriétaire de Bold Eagle, qui nous rappelle que Bird Parker est bien parti pour une fois, ce qui explique en partie sa victoire. Autrefois, on avait Bold Eagle et Timoko, deux champions, qui dominaient de la tête et des épaules, ce temps-là est révolu.

Après ce Grand Prix du Bourbonnais, les trois nouveaux qualifiés sont donc : Bird Parker, Bold Eagle et Ringostarr Treb, qui rejoignent Valko Jenilat, Billie de Montfort et Charly du Noyer.

Bird Parker méritait cette victoire, et Bold Eagle court très bien, comme nous le confirme son driver, Franck Nivard. Il a manqué un peu en préparation (peut-être à cause de son forfait forcé dans le Grand Prix de Bretagne). Carat Williams aurait pu se qualifier s'il n'avait pas cherché à contrer Bold Eagle, nous dit Pierre Pilarski. Bélina Josselyn elle obtient la bonne note de l'avis général des spécialistes, d'autant qu'elle n'était pas déferrée en ce jour. C'est donc de bonne augure pour la suite. L'italien Ringostarr Treb, rapidement venu en bonne place, s'est montré très tenace jusqu'au bout et mérite aussi une mention. A noter que l'entraîneur Daniel Redén place ses trois chevaux dans les dix premiers. Briac Dark court bien lui aussi. Voltigeur de Myrt est venu un moment en bonne place, avant d'abdiquer. Valko Jenilat a joué de malchance, étant disqualifié suite à un accrochage. Quant à l'étalon Ready Cash, il a déjà trois de ses fils qualifiés pour le grand rendez-vous du Grand Prix d'Amérique.

Le record de la course est battu ! 1'12''4 !

Arrivée du Grand Prix du Bourbonnais 2017

 

1er 16 Bird Parker J.-P. Monclin 1'12''4

2em 17 Bold Eagle F. Nivard 1'12''6

3em 6 Ringostarr Treb 1'12''6

4em 10 Propulsion O. Kihlström 1'12''7

5em 13 Lionel B. Goop 1'12''7

6em 11 Belina Josselyn J.-M. Bazire 1'12''7

7em 5 Carat Williams D. Thomain 1'12''8

8em 4 Charly du Noyer Y. Lebourgeois 1'12''8

9em 15 Wild Honey F. Ouvrie 1'12''9

10em 3 Briac Dark M. Abrivard 1'13''

 

Bird Parker (16) bat Bold Eagle (17) dans le Grand Prix du Bourbonnais 2017.

Bird Parker (16) bat Bold Eagle (17) dans le Grand Prix du Bourbonnais 2017.

Readly Express est arrivé !

Et de quatre !... fils de Ready Cash au départ du Grand Prix d'Amérique, parmi les qualifiés.

Après Charly du Noyer, après Bird Parker et Bold Eagle, c'est Readly Express, le fils suédois de Ready Cash, qui se qualifie pour le Grand Prix d'Amérique...

Readly Express, le fils suédois de Ready Cash, remporte de bout en bout le Prix Ténor de Baune, et se qualifie brillamment pour le Grand Prix d'Amérique. Treasure Kronos prend la deuxième place à distance respectable, devant Charly du Noyer, Carat Williams et Twister Bi, le nouveau champion du monde, déjà qualifié aux gains (comme le vainqueur, d'ailleurs) pour le grand rendez-vous de fin janvier.

Readly Express, le fils suédois de Ready Cash, remporte de bout en bout le Prix Ténor de Baune, et se qualifie brillamment pour le Grand Prix d'Amérique. Treasure Kronos prend la deuxième place à distance respectable, devant Charly du Noyer, Carat Williams et Twister Bi, le nouveau champion du monde, déjà qualifié aux gains (comme le vainqueur, d'ailleurs) pour le grand rendez-vous de fin janvier.

Readly Express a gagné pratiquement de bout en bout, éblouissant de toute sa classe l'hippodrome de Paris-Vincennes pour ses débuts sur la grande piste, un vrai conte de Noël pour les amateurs de courses au trot et tous ceux, qui étaient présents afin d'assister aux exploits du crack suédois dans ce Prix Ténor de Baune 2017. La jument italienne Treasure Kronos, gagnante du Critérium Continental 2016, a dû se contenter de prendre la deuxième place devant Charly du Noyer, excellent finisseur, Carat Williams, qui a tenté un moment d'attaquer le leader avant de rentrer dans le rang, et Twister Bi, le champion du monde, qui n'a pas démérité, compte tenu du fait qu'il revenait d'un long voyage après son exploit accompli à New York.

En 23 courses, le champion suédois compte 20 victoires et 3 deuxièmes places !

Bold Eagle est prévenu, il a désormais un adversaire à sa mesure, un autre frère-ennemi, suédois, celui-là. Autre temps fort de la journée, dimanche 24/12/2017, le Critérium Continental est revenu à la jument du Sud-Ouest, Doria Desbois, qui s'est donc qualifiée elle aussi pour le Grand Prix d'Amérique 2018, en s'imposant devant Draft Life, Délia du Pommereux et Django Riff, un autre fils de Ready Cash.

Les qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2018 à ce jour, 25/12/2017, sont donc :

Valko Jenilat, Billie de Montfort, Charly du Noyer, Bird Parker, Bold Eagle,

Ringostarr Treb, Readly Express et Doria Desbois, la gagnante du Critérium Continental 2017.

Le Grand Prix de Bourgogne (2100 mètres, autostart) pour le champion d'origine américaine, Propulsion (6), un fils de Muscle Hill, qui résiste facilement à un très bon Bold Eagle (7) !

Malgré un numéro en deuxième ligne, Briac Dark (15) se qualifie également en terminant troisième.

Propulsion (6) résiste facilement à un très bon Bold Eagle (7). Malgré un numéro en deuxième ligne, Briac Dark (15) se qualifie également en terminant troisième.

Propulsion (6) résiste facilement à un très bon Bold Eagle (7). Malgré un numéro en deuxième ligne, Briac Dark (15) se qualifie également en terminant troisième.

Le champion trotteur suédois, d'origine américaine, Propulsion (6), un fils de Muscle Hill, entraîné par Daniel Redén, résiste facilement à un très bon Bold Eagle (7). Briac Dark (15), malgré un numéro en deuxième ligne se qualifie lui aussi en prenant la troisième place, devant Billie de Montfort (9), Day or Night In (14), Bélina Josselyn (2), Anna Mix (5), Lionel (1), Booster Winner (10), et Bird Parker (8), alors qu'Akim du Cap Vert (3) et Uza Josselyn (17) étaient déclarés non partants. 

 

Les deux nouveaux qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2018, après ce Grand Prix de Bourgogne 2017, sont donc : Propulsion (6) et Briac Dark (15), Bold Eagle (7) arrivé deuxième étant déjà qualifié. L'opposition étrangère se durcit encore : Readly Express, Propulsion, Twister Bi, Lionel...

Arrivée du Grand Prix de Bourgogne (2100 mètres, autostart), le dimanche 31 décembre 2017

1er 6 Propulsion O. Kihlström 1'10''5

2em 7 Bold Eagle F. Nivard 1'10''6

3em 15 Briac Dark M. Abrivard 1'10''8

4eme 9 Billie de Montfort D. Thomain 1'10''9

5em 14 Day or Night In J. Unsterteiner 1'11''

6eme 2 Bélina Josselyn J.-M. Bazire 1'11''

7eme 5 Anna Mix P. Vercruysse 1'11''1

8em 1 Lionel G. Antonsen 1'11''1

9em 10 Booster Winner 1'11''3

10em 8 Bird Parker J.-P. Monclin 1'11''3

 

Non partants : 3 Akim du Cap Vert, 17 Uza Josselyn

Bilibili remporte le Prix du Calvados 2018. Document Paris-turf.

Bilibili remporte le Prix du Calvados 2018. Document Paris-turf.

Bold Eagle, Readly Express dans le Grand Prix de Belgique ! Timoko sera en démonstration, et Carat Williams en appel, dimanche 14 janvier 2018.

Bien que ferré des quatre pieds, Bird Parker, dur comme un roc, résiste à Bold Eagle. Malgré un mauvais départ - (il n'est pas encore habitué au départ volté) - Readly Express finit à toute allure à la troisième place. Trois des fils de Ready Cash (les trois frères) prennent donc les trois premières places de manière probante de ce Grand Prix de Belgique 2018. Mais, encore deuxième, cette fois Bold Eagle inquiète son entourage à quinze jours du grand rendez-vous du Grand Prix d'Amérique 2018 ! (Peut-être a-t'il perdu son mordant ?)

Carat Williams semblait finir quatrième, échouant de peu pour sa qualification, quand il s'est enlevé au passage du poteau... Bélina Josselyn a également été disqualifiée, comme Call Me Keeper en début de course, et aussi Blooma d'Héripré. Bird Parker est toutefois le seul à avoir battu deux fois Bold Eagle, dommage qu'il soit parfois intermittent (comme dans le Prix de Bourgogne). 

Un autre fils de Ready Cash a brillé en ce jour, dimanche 14 janvier 2018, Arlington Dream au trot monté dans le Prix Djerid, un Groupe III, qu'il a remporté brillamment. Autre champion à l'honneur en ce jour, dimanche 14 janvier 2014, Timoko fêté par ses admirateurs à l'occasion de son jubilé. 

 

Arrivée du Grand Prix de Belgique 2018

1er 14 Bird Parker J.-P. Monclin 1'13''1 (3'28''38)

2em 15 Bold Eagle F. Nivard 1'13''1 (3'28''43)

3em 10 Readly Express Suède B. Goop 1'13''2 (3'28''55)

4em 1 Takethem Danemark A. Abrivard 1'13''3 (3'29''04)

5eme 3 Treasure Kronos Italie G. Gelormini 1'13''4 (3'29''05)

6em 9 Valko Jenilat E. Raffin 1'13''5 (3'29''37)

7em 6 Charly du Noyer Y. Lebourgeois 1'13''5 (3'29''39)

8em 8 Booster Winner M. Mottier 1'13''5 (3'29''40)

9eme 13 Wild Honney USA O. Kihlström 1'13''7 (3'30''11)

10em 12 Lionel Norvège G. Antonsen 1'13''7 (3'30''18)

11em 5 Briac Dark M. Abrivard 1'13''8 (3'30''26)

dai 2 Blooma d'Héripré L. Baudron

dai 4 Call Me Keeper Suède P. Vercruysse

dai 7 Carat Williams D. Thomain

dai 11 Bélina Josselyn J.-M. Bazire

 

 

Bird Parker, Bold Eagle, Readly Express, les trois frères, à l'arrivée du Grand Prix de Belgique 2018.

Bird Parker, Bold Eagle, Readly Express, les trois frères, à l'arrivée du Grand Prix de Belgique 2018.

Bird Parker avant l'exploit ? Grand Prix de Belgique 2018

Bird Parker avant l'exploit ? Grand Prix de Belgique 2018

Bold Eagle drivé ici par son fidèle lad.

Bold Eagle drivé ici par son fidèle lad.

Readly Express prêt pour une grande performance ? Grand Prix de Belgique 2018

Readly Express prêt pour une grande performance ? Grand Prix de Belgique 2018

Carat Williams semblait assuré de la quatrième place, quand il s'est enlevé aux abords du poteau.

Carat Williams semblait assuré de la quatrième place, quand il s'est enlevé aux abords du poteau.

Bélina Josselyn (11) encore en course. Elle sera finalement disqualifiée.

Bélina Josselyn (11) encore en course. Elle sera finalement disqualifiée.

Bird Parker, Bold Eagle, Readly Express prennent les trois premières places de ce Grand Prix de Belgique 2018, alors que Carat Williams (7) sera disqualifié pour avoir franchi le poteau au galop. Photo de Patrice Mérien

Bird Parker, Bold Eagle, Readly Express prennent les trois premières places de ce Grand Prix de Belgique 2018, alors que Carat Williams (7) sera disqualifié pour avoir franchi le poteau au galop. Photo de Patrice Mérien

Timoko présenté à la foule à l'occasion de son jubilé. Photo de Patrice Mérien

Timoko présenté à la foule à l'occasion de son jubilé. Photo de Patrice Mérien

Bold Eagle, le tenant du titre, double vainqueur de cette épreuve, sera t-il encore le favori du prochain Grand Prix d'Amérique ?

Bold Eagle, le tenant du titre, double vainqueur de cette épreuve, sera t-il encore le favori du prochain Grand Prix d'Amérique ?

Les favoris du Grand Prix d'Amérique 2018

   10 Propulsion

6 Readly Express

18 Bold Eagle

16 Bird Parker

9 Bélina Josselyn

7 Twister Bi

1 Briac Dark

12 Lionel

5 Valko Jénilat

15 Billie de Montfort

les numéros sont à vérifier le jour J

Propulsion le 10 ? entraîneur Daniel Redén, driver Orlan Kihlström

Propulsion le 10 ? entraîneur Daniel Redén, driver Orlan Kihlström

Readly Express le 6 ? driver Bjorn Goop

Readly Express le 6 ? driver Bjorn Goop

Bold Eagle le 18 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver Franck Nivard

Bold Eagle le 18 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver Franck Nivard

Bird Parker le 16 ? entraîneur Philippe Allaire, driver Jean-Philippe Monclin

Bird Parker le 16 ? entraîneur Philippe Allaire, driver Jean-Philippe Monclin

Bélina Josselyn le 9 ? entraîneur-driver Jean-Michel Bazire

Bélina Josselyn le 9 ? entraîneur-driver Jean-Michel Bazire

Twister Bi le 7 ? driver Alexandre Abrivard

Twister Bi le 7 ? driver Alexandre Abrivard

Briac Dark le 1 ? driver Matthieu Abrivard

Briac Dark le 1 ? driver Matthieu Abrivard

Lionel le 12 ? driver Göran Antonsen

Lionel le 12 ? driver Göran Antonsen

Valko Jénilat le 5 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver Eric Raffin

Valko Jénilat le 5 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver Eric Raffin

Billie de Montfort le 15 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver David Thomain

Billie de Montfort le 15 ? entraîneur Sébastien Guarato, driver David Thomain

Charly du Noyer le 2 ? driver Yoann Lebourgeois

Charly du Noyer le 2 ? driver Yoann Lebourgeois

Ringostarr Treb le 3 ? driver Gabriel Gelormini

Ringostarr Treb le 3 ? driver Gabriel Gelormini

Voltigeur de Myrt le 13 ? a connu des problèmes de santé, mais il revient au mieux. Driver Lorenzo Donati

Voltigeur de Myrt le 13 ? a connu des problèmes de santé, mais il revient au mieux. Driver Lorenzo Donati

L'Affiche du Grand Prix d'Amérique 2018, publiée par Canalturf. 20 janvier 2018.

L'Affiche du Grand Prix d'Amérique 2018, publiée par Canalturf. 20 janvier 2018.

Bilibili favori du Prix de Cornulier 2018. Photo Scoopdyga

Bilibili favori du Prix de Cornulier 2018. Photo Scoopdyga

Traders "le tueur " survole le Prix de Cornulier 2018, record 1'11''3 !!! aussi vite que le Prix d'Amérique de Bold Eagle.

Traders "le tueur " survole le Prix de Cornulier 2018, record 1'11''3 !!! aussi vite que le Prix d'Amérique de Bold Eagle.

Traders remporte le Prix de Cornulier 2018 en temps record (1'11''3), devant Drift Life et le favori Bilibili, qui n'ont jamais pu l'inquiéter. Photos Scoopdyga (Le Parisien)

Traders remporte le Prix de Cornulier 2018 en temps record (1'11''3), devant Drift Life et le favori Bilibili, qui n'ont jamais pu l'inquiéter. Photos Scoopdyga (Le Parisien)

Traders (encore un fils de Ready Cash) remporte le Prix de Cornulier- RMC 2018 en temps record (1'11''3), monté par Yoann Lebourgeois, entraîné par Philippe Allaire, son propriétaire (avec Alain Roussel)

Traders, déferré des quatre pieds pour la première fois, bat le record des 2700 mètres de la piste de Vincennes au trot monté, dans un Prix de Cornulier, qui restera dans les mémoires. Il a trotté en 1'11''3, à un dixième du record de 1'11''2 établi par Bold Eagle (autre fils de Ready Cash) dans le Prix d'Amérique 2017.

La jument de cinq ans, Drift Life, montée par Eric Raffin, est une remarquable deuxième, à distance du vainqueur inapprochable, mais devant le favori Bilibili, sans doute désavantagé car lui avait gardé ses fers. 

Malgré la pluie et le terrain alourdi, Traders, le fils italien de Ready Cash et d'une jument américaine (Graziella) naturalisée italienne et achetée par Alain Roussel, a pulvérisé le record des 2700 mètres de la grande piste au trot monté et celui du Prix de Cornulier détenu par Quif de Villeneuve depuis 2012 en 1'12''. Traders a fait enregistrer une réduction kilométrique de 1'11''3, soit un dixième de plus que le record du Prix d'Amérique 2017 établi en 1'11''2 par un autre fils de Ready Cash, reconnu jusque-là comme le meilleur, Bold Eagle, mais que Traders a déjà battu à l'attelé dans un Prix Marcel Laurent lui aussi inoubliable. C'est aussi la troisième fois qu'un trotteur étranger gagne le Prix de Cornulier, depuis les victoires des américains, Stellate en 1934 et Net Worth en 1937.

La jument de cinq ans Drift Life, montée par Eric Raffin, et le favori Bilibili ont été les seuls à pouvoir suivre le rythme infernal imposé par Traders, sans jamais être en mesure de l'inquiéter. A distance, Canadien d'Am, autre fils de Ready Cash, monté par Franck Nivard, finissait bien pour prendre la quatrième place devant Catalogne, qui compète le quinté. Bohemian Rhapsody termine sixième devant Cyprien des Bordes, l'un des chevaux en vue, et la tenante du titre, Bellissima France, seulement huitième.

Pour Yoann Lebourgeois, le jockey de Traders, il s'agit du deuxième Prix de Cornulier après celui remporté en 2012 avec Quif de Villeneuve, également en temps record.

Pour Philippe Allaire, c'est le troisième en temps qu'entraîneur après les victoires de First de Retz en 2000 et 2001, mais c'est la première en temps que propriétaire, qu'il partage avec Alain Roussel, déjà vainqueur de cette épreuve en temps qu'entraîneur et propriétaire avec Reine du Corta en 1990, et en temps qu'entraîneur uniquement avec Dream With Me, en 1997 et 1998, et Uno Atout en 1995. 

Arrivée du Prix de Cornulier-RMC 2018

1er 7 Traders Y. Lebourgeois 1'11''3 

2em 10 Draft Life E. Raffin 1'11''5

3em 16 Bilibili A. Abrivard 1'11''7

4em 8 Canadien d'Am F. Nivard 1'12''2

5eme 1 Catalogne M. Mottier 1'12''2

6eme 2 Bohemian Rhapsody Camille Levesque 1'12''2

7em 12 Cyprien des Bordes J.-L. CL. Dersoir 1'12''2

8eme 18 Bellissima France M. Abrivard  1'13''

9eme 3 Clara du Pontseuil P.Y. Verva 1'13''1

10em 5 Reckless J.-Y. Ricart 1'13''1

Twister Bi et Django Riff renoncent au Grand Prix d'Amérique !

Cela fait bien les affaires de Carat Williams, repêché juste à temps, et peut-être aussi de Call Me Keeper ou Ave Avis, car il reste une place à prendre.

Les partants possibles pourraient être :

1 Call Me Keeper (Suède) entraîneur Daniel Redén, driver à définir

2 Briac Dark entraîneur Thierry Duvaldestin, driver Matthieu Abrivard

3 Charly du Noyer entraîneur Philippe Allaire, driver Yoann Lebourgeois

4 Carat Williams entraîneur Sébastien Guarato, driver David Thomain

5 Ringostarr Treb (Italie) entraîneur Jerry Riordan, driver Gabriel Gelormini

6 Booster Winner entraîneur Sébastien Guarato, driver Mathieu Mottier

7 Valko Jénilat entraîneur Sébastien Guarato, driver Eric Raffin

8 Readly Express (Suède) entraîneur Timo Nurmos, driver Björn Goop

9 Bélina Josselyn entraîneur-driver Jean-Michel Bazire

10 Propulsion (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Orjan Kihlström

11 Timone Ek (Italie) entraîneur Philippe Billard, driver Enrico Bellei

12 Lionel (Norvège) entraîneur Daniel Redén, driver Göran Antonsen

13 Voltigeur de Myrt entraîneur Roberto Donati, driver Lorenzo Donati

14 Wild Honey (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Franck Ouvrie

15 Billie de Montfort entraîneur Sébastien Guarato, driver Alexandre Abrivard

16 Bird Parker entraîneur Philippe Allaire, driver Jean-Philippe Monclin

17 Oasis Bi (Italie) entraîneur Stefan Pettersson, driver Pierre Vercruysse (à confirmer)

18 Bold Eagle entraîneur Sébastien Guarato, driver Franck Nivard

Traders et Philippe Allaire ont été sollicités pour une participation éventuelle après leur exploit du Cornulier, mais l'entraîneur a décliné l'invitation, car selon lui ce ne serait pas raisonnable de courir à sept jours après une telle performance, ce sont des chevaux, pas des machines à sous, a-t-il ajouté avec son franc-parlé, qui n'est pas sans rappeler celui d'un certain Pierre-Désiré Allaire. Traders sera donc orienté vers le Prix de l'Ile-de-France, le 4 février prochain. Informations fournies par Paris-Turf.

L'italien Tony Gio dans le Grand Prix d'Amérique !

Le numéro 1 du Grand Prix d'Amérique 2018 ne sera pas le suédois Call Me Keeper, mais l'italien Tony Gio, un fils de Varenne, entraîné par Vincent Martens, drivé par son frère Christophe Martens.

Voici donc la liste officielle :

1 Tony Gio (Italie) entraîneur Vincent Martens, driver Christophe Martens 

2 Briac Dark entraîneur Thierry Duvaldestin, driver Matthieu Abrivard

3 Charly du Noyer entraîneur Philippe Allaire, driver Yoann Lebourgeois

4 Carat Williams entraîneur Sébastien Guarato, driver David Thomain

5 Ringostarr Treb (Italie) entraîneur Jerry Riordan, driver Gabriel Gelormini

6 Booster Winner entraîneur Sébastien Guarato, driver Mathieu Motier

7 Valko Génilat entraîneur Sébastien Guarato, driver Eric Raffin

8 Readly Express (Suède) entraîneur Timo Nurmos, driver Björn Goop

9 Bélina Josselyn entraîneur-driver Jean-Michel Bazire

10 Propulsion (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Orjan Kihlström

11 Timone Ek (Italie) entraîneur Philippe Billard, driver Enrico Bellei

12 Lionel (Norvège) entraîneur Daniel Redén, driver Göran Antonsen

13 Voltigeur de Myrt entraîneur Roberto Donati, driver Lorenzo Donati

14 Wild Honey (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Franck Ouvrie

15 Billie de Montfort entraîneur Sébastien Guarato, driver Alexandre Abrivard

16 Bird Parker entraîneur Philippe Allaire, driver Jean-Philippe Monclin

17 Oasis Bi (Italie) entraîneur Stefan Petersson, driver Pierre Vercruysse (à confirmer)

18 Bold Eagle entraîneur Sébastien Guarato, driver Franck Nivard

Les favoris du Grand Prix d'Amérique 2018

8 Readly Express

10 Propulsion

18 Bold Eagle

9 Bélina Josselyn

16 Bird Parker

2 Briac Dark

7 Valko Jénilat

15 Billie de Montfort

12 Lionel

 

L'album des vainqueurs du Prix d'Amérique

Mes préférés :

18 Bold Eagle

8 Readly Express

10 Propulsion

9 Bélina Josselyn

16 Bird Parker

2 Briac Dark

15 Billie de Montfort

 

7 Valko Jénilat

12 Lionel

5 Ringostarr Treb

 

Le Prix du Luxembourg pour l'italien Urlo Dei Venti

Le fils suédois de Ready Cash, Readly Express (8) revient battre un merveilleux Bold Eagle (18) !

La victoire du petit frère surdoué !

 

Arrivée du Grand Prix d'Amérique 2018, finale Epiqe series à Paris-Vincennes 
dimanche 28 janvier 2018

Trot attelé (2700 mètres, 1 000000.00 )

1er 8 Readly Express (Suède) B. Goop 1'11''2 (3'12''30)

2em 18 Bold Eagle F. Nivard 1'11''2 (3'12''36)

3em 10 Propulsion (USA) O. Kihlström 1'11''3 (3'12''60)

4eme 9 Bélina Josselyn J.-M. Bazire 1'11''4 (3'12''75)

5em 2 Briac Dark M. Abrivard 1'11''5 (3'12''84)

6em 16 Bird Parker J.-P. Monclin 1'11''5 (3'13''05)

7em 5 Ringostarr Treb (Italie) G. Gelormini 1'11''6 (3'13''33)

8eme 15 Billie de Montfort A. Abrivard 1'11''7 (3'13''52)

9em 7 Valko Jénilat E. Raffin 1'11''8 (3'13''80)

10em 1 Tony Gio (Italie) Ch. Martens 1'11''8 (3'13''84)

11em 13 Voltigeur de Myrt L. Donati 1'11''8 (3'13''94)

12eme 14 Wild Honey (USA) F. Ouvrie 1'12'' (3'14''50)

13em 11 Timone Ek (Italie) E. Bellei 1'12''1 (3'14''71)

14em 6 Booster Winner M. Motier 1'12''4 (3'15''58)

15em 17 Oasis Bi (Italie) P. Vercruysse 1'12''7 (3'16''16)

dai 3 Charly du Noyer Y. Lebourgeois

dai 4 Carat Williams D. Thomain

dai 12 Lionel (Norvège) Göran Antonsen

 

18 incrits, tous ont couru

 

Readly Express (8) bat Bold Eagle (18) à l'issue d'une magnifique lutte fratricide dans un Grand Prix d'Amérique, qui restera dans les mémoires. Photo Scoopdyga

Readly Express (8) bat Bold Eagle (18) à l'issue d'une magnifique lutte fratricide dans un Grand Prix d'Amérique, qui restera dans les mémoires. Photo Scoopdyga

Readly Exprees (8) revient battre un merveilleux Bold Eagle (18) ! Propulsion (10) termine troisième devant Bélina Josselyn (9). Tous les favoris sont là, mais pas tout à fait dans l'ordre préféré des Français. Photo Scoopdyga

Readly Exprees (8) revient battre un merveilleux Bold Eagle (18) ! Propulsion (10) termine troisième devant Bélina Josselyn (9). Tous les favoris sont là, mais pas tout à fait dans l'ordre préféré des Français. Photo Scoopdyga

Readly Express (8) remporte le Grand Prix d'Amérique 2018, devant Bold Eagle (18), Propulsion (10), Bélina Josselyn (9), Briac Dark (2), Bird Parker (16)... Photo offerte gratuitement par Patrice Mérien

Readly Express (8) remporte le Grand Prix d'Amérique 2018, devant Bold Eagle (18), Propulsion (10), Bélina Josselyn (9), Briac Dark (2), Bird Parker (16)... Photo offerte gratuitement par Patrice Mérien

Les favoris répondent présents à l'issue de ce 97e Grand Prix d'Amérique, dominé par deux fils de l'étalon Ready Cash, le suédois âgé de 6 ans, Readly Express, et le tenant du titre français Bold Eagle âgé de 7 ans. Propulsion, le troisième favori, un suédois d'origine américaine, fils de Muscle Hill, prenant la troisième place devant la belle jument alezane de Jean-Michel Bazire, Bélina Josselyn, quelque peu contrariée par les faux-départs.

Briac Dark termine bien à la cinquième place devant Bird Parker, qui avait pris le train à sa charge avant de baisser de pied. Ringostarr Treb finissait bien à la septième place, devant Billie de Montfort, Valko Jénilat, Tony Gio, Voltigeur de Myrt, Wild Honey, Timone Ek, Booster Winner et Oasis Bi, alors que Charly du Noyer, Carat Williams et Lionel étaient disqualifiés. Bold Eagle a pris un instant le meilleur et a fait illusion pour la victoire, mais Readly Express, courageux en diable, est revenu l'emporter brillamment. Tous deux seront au départ du prochain Grand Prix de France. Le record de 1'11''2 établi par Bold Eagle l'an dernier a été égalé.

Avant sa faute, Carat Williams s'était bien comporté et mérite une mention favorable. Il aurait pu être sixième mais a joué de malchance.

 

A souligner également la formidable réussite de l'étalon Ready Cash, qui non content de fournir les deux premiers du Grand Prix d'Amérique, a donné quatre vainqueurs en ce jour, dimanche 28 janvier 2018 : Eridan (Prix Charles Tiercelin), Arlington Dream (Prix Jacques Andrieu, au monté), Readly Express (Grand Prix d'Amérique) et Follow You (Prix Léopold Verroken) !

 

 A noter aussi la grande nouveauté apportée par le tracking, maintenant adapté au monde des courses hippiques, et pour lequel le Grand Prix d'Amérique a servi de test plutôt réussi. Cela devrait intéresser et attirer le jeune public, notamment les amateurs de jeux vidéo. 

 

Bien sûr, comme chaque année, le spectacle était à la hauteur de l’événement, avec les traditionnels exhibitions et défilés : Garde Républicaine, Harley Davidson, Majorettes de Paris, équilibristes sur échasses, Lorenzo et ses magnifiques chevaux blancs ou noirs etc... Mais le spectacle venait aussi du public, et de l'entourage du grand vainqueur du jour, Readly Express, notamment son entraîneur Timo Nurmos, présenté comme un homme froid et réservé, qui a dévoilé une autre facette de sa personnalité, en se livrant à des amusantes démonstrations exubérantes de joie manifeste, impossible à décrire. L'émotion du jeune driver Björn Goop, félicité par son père, Olle Goop, était également émouvante. (Björn Goop a également été félicité par Franck Nivard, le driver du grand perdant du jour, Bold Eagle, en lui présentant son pouce dressé après le passage du poteau, d'une manière quelque peu chevaleresque, qui n'est pas sans rappeler l'accolade entre ce même Franck Nivard et Eric Raffin, quand Ready Cash et Roxane Griff avaient pris les deux premières places dans le Prix d'Amérique 2012). 

Il y avait là, à Paris-Vincennes, beaucoup de Scandinaves, de Finlandais, mais aussi des Italiens, comme Giampaolo Minnucci, l'ancien driver de Varenne, des Américains, comme le fameux John Campbell, avec sa moustache légendaire, l'inoubliable partenaire du grand Mack Lobell et de beaucoup d'autres champions, sans oublier la famille des éleveurs du champion Propulsion, issu de Muscle Hill, et aussi les Russes venus également très nombreux...

 

Lorenzo et ses magnifiques chevaux blancs ou noirs, magnifique en effet ! document L'Eperon;

Lorenzo et ses magnifiques chevaux blancs ou noirs, magnifique en effet ! document L'Eperon;

Lorenzo et ses chevaux. Photo de Patrice Mérien (offerte gratuitement)

Lorenzo et ses chevaux. Photo de Patrice Mérien (offerte gratuitement)

Readly Express est né en France ! au Haras Montmirel, près de Lisieux, en Pays d'Auge. (Petite consolation).

Image associée

Haras de Montmirel/Facebook. Haras Les Mirels ou Haras Montmirel en Pay d'Auge, près de Lisieux. Document Facebook.

Haras de Montmirel/Facebook. Haras Les Mirels ou Haras Montmirel en Pay d'Auge, près de Lisieux. Document Facebook.

Traders bat Bilibili dans le Prix de l'Ile-de-France 2018 ! Document pronoturf

Traders bat Bilibili dans le Prix de l'Ile-de-France 2018 ! Document pronoturf

Readly Express, le vainqueur du Grand Prix d'Amérique 2018, ne sera pas au départ du Grand Prix de France 2018 !

Bold Eagle devra pourtant se méfier de Propulsion, qui l'a battu facilement dans le Prix de Bourgogne (2100 mètres autostart), et peut-être aussi de Traders, s'il court déférré des quatre pieds pour la première fois à l'attelage, et qui lui aussi a déjà battu Bold Eagle. Reste à savoir si il a suffisamment récupéré après sa récente victoire dans le Prix de l'Ile-de-France.

 

Les 15 partants du Grand Prix de France 2018
(2100 mètres autostart)

1 Traders (Italie) entraîneur Philippe Allaire, driver Yoann Lebourgeois

2 Anna Mix entraîneur Franck Leblanc, driver Pierre Vercruysse

3 Bélina Josselyn entraîneur-driver Jean-Michel Bazire

4 Propulsion (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Orjan Kihlström

5 Timone Ek (Italie) entraîneur Philippe Billard, driver Enrico Bellei

6 Wild Honey (USA) entraîneur Daniel Redén, driver Björn Goop

7 Billie de Montfort entraîneur Sébastien Guarato, driver David Thomain

8 Bold Eagle entraîneur Sébastien Guarato, driver Franck Nivard

9 Booster Winner entraîneur Sébastien Guarato, driver J.-P. Monclin

10 Val Royal entraîneur Jean-Michel Bazire, driver Charles-Jules Bigeon

11 Call Me Keeper (Suède) entraîneur-driver Daniel Redén

12 Briac Dark entraîneur Thierry Duvaldestin, driver Matthieu Abrivard

13 Uza Josselyn entraîneur Rene Aebisher, driver Alexandre Abrivard

14 Vivid Wide As (Allemagne) entraîneur Sébastien Guarato, driver Eric Raffin

15 Ringostarr Treb (Italie) entraîneur Jerry Riordan, driver G. Gelormini

 

Mes préférés :

8 Bold Eagle

4 Propulsion

1 Traders

3 Bélina Josselyn

12 Briac Dark

 

Bold Eagle décidément abonné aux deuxièmes places !

La victoire pour la belle jument alezane de Jean-Michel Bazire, Bélina Josselyn (3), devant Bold Eagle (8) et Propulsion (4) dans le Grand Prix de France 2018

Les Miss France à l'honneur

Les Miss France à l'honneur pour le Grand Prix de France 2018, et la victoire de Bélina Josselyn ! Photos Scoopdyga
Les Miss France à l'honneur pour le Grand Prix de France 2018, et la victoire de Bélina Josselyn ! Photos Scoopdyga

Les Miss France à l'honneur pour le Grand Prix de France 2018, et la victoire de Bélina Josselyn ! Photos Scoopdyga

Les Miss France à l'honneur pour le Grand Prix de France 2018, et la victoire de Bélina Josselyn !

 

Grand Prix de France 2018 (2100 mètres, autostart)

1ère 3 Bélina Josselyn (Jean-Michel Bazire) 2'27''52 (1'10''2)

2e 8 Bold Eagle (Franck Nivard) 2'27''54 (1'10''3)

3e 4 Propulsion USA (Orjan Kihlström) 2'27''6 (1'10''3)

4e 12 Briac Dark (Matthieu Abrivard) 2'27''9 (1'10''4)

5e 15 Ringostarr Treb Italie (Gabriele Gelormini) 2'27''92 (1'10''4)

6e 13 Uza Josselyn (Alexandre Abrivard) 2''28''42 (1'10''7)

7e 6 Wild Honey USA (Björn Goop) 2'28''74 (1'10''8)

8e 1 Traders Italie (Yoann Lebourgeois) 2'29''02 (1'11'')

9e 11 Call Me Keeper Suède (Daniel Redén) 2'29''36 (1'11''1)

10e 14 Vivid Wise As Allemagne (Eric Raffin) 2'29''76 (1'11''3)

11e 7 Billie de Montfort (David Thomain) 2'30''69 (1'11''8)

12e 9 Booster Winner (Jean-Philippe Monclin) 2'30''76 (1'11''8)

13e 2 Anna Mix (Pierre Vercruysse) 2'30''81 (1'11''8)

14e 5 Timone Ek Italie (Enrico Bellei) 2'31''0 (1'11''9)

15e 10 Val Royal (Charles Bigeon) 2'31''65 (1'12''2)

 

Maëva Coucke (Miss France 2018) a parié sur Bélina Josselyn !

La solidarité féminine a fonctionné, ainsi que le déferrage des quatre pieds et la minutieuse préparation, mais peut-être avec quinze jours de retard.

 

Bélina Josselyn, "la Ballerine" devient "Miss France". Elle est revenue courageusement battre les deux favoris, Bold Eagle et Propulsion. On s'attendait à un match au sommet entre ces deux champions, mais Jean-Michel Bazire et Bélina Josselyn ont déjoué tous les pronostics, sauf, semble-il, celui de Maëva Coucke, notre Miss France 2018, qui avait parié sur la belle jument alezane de l'écurie Josselyn, drivée par Jean-Michel Bazire. Celui-ci remportait là son troisième Prix de France en tant que driver, mais le premier en tant qu'entraîneur. Quant à Bélina Josselyn, il s'agit du premier Groupe 1 de sa carrière.

Bold Eagle, venu rapidement en tête, a longtemps fait illusion pour la victoire, mais n'a rien pu faire contre le rush final de la jument, qui "a mis son cœur sur la piste" selon l'expression déjà employée par les journalistes et commentateurs hippiques. Bold Eagle, une fois encore, s'inclinait de peu, mais a dù se contenter de la deuxième place pour la sixième fois consécutive. Il devient, en quelque sorte, le "Poulidor" du trot français. Propulsion court bien lui aussi, terminant tout près, à la troisième place, tout en étant quelque peu gêné. Mais il n'aurait pas fait mieux au classement sans cette gêne, reconnaît sportivement son driver, Orjan Kihlström. Autre bonne note de la course, celle de Briac Dark arrivé quatrième malgré un numéro en deuxième ligne. Même chose pour l'italien Ringostarr Treb, arrivé cinquième malgré son numéro 15. Parcontre, Traders, piégé à la corde, a déçu, mais il avait le droit d'être fatigué, après ses exploits au trot monté dans le Prix de Cornulier et le Prix de l'Ile-de-France. L'autre temps fort de la journée, le Prix des Centaures, au trot monté justement, est revenu à sa favorite, Draft Life, qui s'est imposée de loin avec une nette domination, qui ne souffre aucune contestation.

C'était vraiment la fête des Miss à Paris-Vincennes ; cinq Miss France, dont Maëva Coucke, la Miss France en titre, ont pu découvrir les joies et frissons que procurent les courses au trot attelé sur un sulky spécialement conçu pour la conduite accompagnée.

 

Prochain objectif de Bold Eagle, le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-Mer, en espérant que l'air marin de la Méditerranée lui change les idées, et lui redonne son moral de vainqueur, à la "Anquetil", afin qu'il cesse de jouer les "Poulidor".

 

Quant à Jean-Michel Bazire, JMB, meilleur que jamais, il est en route pour son vingtième Sulky d'Or !

Bélina Josselyn elle est particulièrement bien née, dans l'élevage du Bois Josselyn, dans l'Orne, puisque fille de Love You, lui-même fils du fameux Coktail Jet. Sa mère, Lezira Josselyn, est une fille de Workaholic et de Quezira. Quezira, poulinière de renom, était fille de Patara et d'une fille de Fandango nommée Ezira.

De cet élevage, créé par Yvan Bernard en 1978, sont issus les champions classiques, Lulo Josselyn (Critérium des 4 ans), Himo Josselyn (Prix Capucine, Critérium des 3 ans, Grand Prix de l'UET 1999), et Cézio Josselyn.

Bélina Josselyn (3), Bold Eagle (8) et Propulsion (4) à l'arrivée du Grand Prix de France 2018.

Bélina Josselyn (3), Bold Eagle (8) et Propulsion (4) à l'arrivée du Grand Prix de France 2018.

Bélina Josselyn et Jean-Michel Bazire Grand Prix de France 2018 Photo offerte par Patrice Mérien

Bélina Josselyn et Jean-Michel Bazire Grand Prix de France 2018 Photo offerte par Patrice Mérien

Bélina Josselyn (3) remporte le Grand Prix de France 2018 devant Bold Eagle (8), Propulsion (4), Briac Dark (12), Ringostarr Treb (15) Photo offerte par Patrice Mérien

Bélina Josselyn (3) remporte le Grand Prix de France 2018 devant Bold Eagle (8), Propulsion (4), Briac Dark (12), Ringostarr Treb (15) Photo offerte par Patrice Mérien

Les Miss France prêtes à driver en course à Paris-Vincennes !

Les Miss France prêtes à driver en course à Paris-Vincennes !

Bélina Josselyn Bat Bold Eagle et Propulsion ! Grand Prix de France 2018

Draft Life remporte le Prix des Centaures 2018 devant Cyprien des Bordes. Photo de Patrice Mérien

Draft Life remporte le Prix des Centaures 2018 devant Cyprien des Bordes. Photo de Patrice Mérien

Le Grand Prix de Paris pour Bird Parker !

 

 

Bird Parker remporte le Grand Prix de Paris 2018 (4 150 m) devant Bélina Josselyn et Briac Dark. Photo offerte par Patrice Mérien.

Bird Parker remporte le Grand Prix de Paris 2018 (4 150 m) devant Bélina Josselyn et Briac Dark. Photo offerte par Patrice Mérien.

Bird Parker remporte le Grand Prix de Paris 2018.

Bird Parker a fait l'impasse sur le Grand Prix de France, ce qui a donné raison à son entourage, puis qu'il a récupéré suffisamment de fraîcheur pour gagner le troisième des grands internationaux à l'attelé, le Grand Prix de Paris sur la longue distance de 4.150 mètres, devant les deux autres favoris, Bélina Josselyn et Briac Dark. Après avoir pris le meilleur sur l'échappé, Bilibili, plus confirmé au trot monté, dans le dernier tournant, Bird Parker résiste courageusement au retour de Bélina Josselyn et Briac Dark, ce dernier n'ayant pas eu toutes ses aises pour conclure sa fin de course. Les fils de Ready Cash ont donc gagné quatre des cinq grands internationaux de l'hiver : Prix de Cornulier, Prix de l'Ile-de-France, Grand Prix d'Amérique, Grand Prix de Paris, en plus de deux des quatre courses préparatoires (Grand Prix du Bourbonnais et Grand Prix de Belgique), toutes les deux remportées par Bird Parker. 

 

Arrivée du Grand Prix de Paris (4.150 m) 2018

1er 14 Bird Parker 1'14''3 (5'08''35) driv. J.-P. Monclin, ent. Ph. Allaire

2e 13 Bélina Josselyn 1'14''3 (5'08''50) driv. J.-M. Bazire, ent. J.-M. Bazire

3e 7 Briac Dark 1'14''4 (5'08''64) driv. M. Abrivard, ent. T. Duvaldestin

4e 8 Carat Williams 1'14''6 (5'09''42) driv. D. Thomain, ent. S. Guarato

5e 3 Apollon de Kacy 1'14''7 (5'09''91) driv. M. Mottier, ent. J. Westholm

6e 1 Captain Sparrow 1'14''7 (5'10''07) driv. G. Gelormini, ent. I. Roelens

7e 11 Django Riff 1'14''8 (5'10''58) driv. Y. Lebourgeois, ent. Ph. Allaire

8e 5 Call Me Keeper 1'15'' (5'11''06) driv. B. Goop, ent. D. Redén

9e 2 Diablo du Noyer 1'15''4 (5'12''90) driv. W. Bigeon, ent. W. Bigeon

10e 6 Best of Jets 1'15''5 (5'13''53) driv. T. Le Beller, ent. J.-M. Baudoin

11e 9 Ave Avis 1'15''8 (5'14''45) driv. F. Darondel, ent. J.-M. Bazire

12e 12 Akim du Cap Vert 1'15''9 (5'14''95) driv. F. Anne, ent. F. Anne

13e 10 Bilibili 1'16''1 (5'15''93) driv. A. Abrivard, ent. L.-C. Abrivard

dai 4 Cash Gamble Suède driv. F. Nivard, ent. Ph. Billard

 

Les courses au trot arrivent en Chine !

Un accord historique sera signé ce dimanche à Vincennes Hippodrome de Paris, dans le cadre de la fête à l'Hippodrome Nouvel An Lunaire, avec ce grand pays, qui manifeste de plus en plus son intérêt pour les courses au trot ; plusieurs trotteurs français, comme Votre Atout, élu meilleur trotteur en 2017 dans ce pays, ont été exportés en Chine. Les courses au trot se disputent dans les provinces de Mongolie-intérieure (nord de la Chine) et dans le Xinjiang (nord-ouest du pays). 

Le Prix de Sélection, dernier classique du meeting d'Hiver 2017-2018 pour Davidson du Pont et Jean-Michel Bazire

Davidson du Pont remporte le Prix de Sélection 2018. Document Scoopdyga Turfomania.fr.

Davidson du Pont remporte le Prix de Sélection 2018. Document Scoopdyga Turfomania.fr.

Bold Eagle remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur (1 609 m) à Cagnes-sur-Mer, tout en battant le record de la course et en égalant celui de la piste (1'08''9) !

Il renoue ainsi avec la victoire, avec la manière, après ses six deuxièmes places...

Bold Eagle a su profiter de l'air marin de la Méditerranée, du dépaysement, pour renouer enfin avec la victoire, tout en battant le record de la course et en égalant celui de la piste, établi par Commander Crowe, sept ans plus tôt ; et cela malgré un temps maussade sur l'hippodrome de la Côte d'Azur, si souvent illuminé par le soleil. Il a également su éblouir les organisateurs scandinaves de Solvalla, présents à Cagnes-sur-Mer, qui n'ont pas hésité à le réinviter à participer au prochain Elitloppet. Malgré son numéro piège, le 1 à l'autostart, il a su rapidement se placer dans les premiers pour finalement prendre la direction des opérations et s'imposer sans que son driver n'aie besoin de lui déboucher les oreilles. La deuxième place est revenue à sa compagne d'entraînement Billie de Montfort, qui précède ainsi le jeune Dijon, et Bird Parker, le second favori, qui n'a pas démérité puisqu'il avait tiré le numéro 8, tout à l'extérieur. Prochain objectif de Bold Eagle, le Prix de l'Atlantique d'Enghien, dont il est le tenant du titre, avant de retrouver Solvalla dans un esprit de revanche.

Parmi les admirateurs présents pour applaudir Bold Eagle, l'un des plus connus était l'animateur Julien Lepers (Questions pour un champion), un grand amateur de courses au trot et un habitué semble-t-il de cet hippodrome de Cagnes-sur-Mer.

 Arrivée du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2018 à Cagnes-sur-Mer

(1609 mètres autostart)

1er 1 Bold Eagle 1'08''9 (1'50''88) driv. Frank Nivard, ent. Sébastien Guarato

2em 5 Billie de Montfort 1'09''2 (1'51''29) driv. N. Ensch, ent. Sébastien Guarato

3em 9 Dijon 1'09''4 (1'51''60) driv. R. Derieux, ent. R. Derieux

4em 8 Bird Parker 1'09''5 (1'51''83) driv. J.-P. Monclin, ent. Ph. Allaire

5em 4 Anna Mix 1'09''8 (1'52''35) driv. B. Goop, ent. F. Leblanc

6em 6 Timone Ek Italie 1'09''9 (1'52''46) driv. E. Bellei, ent. Ph. Billard

7em 7 Apollon de Kacy 1'09''9 (1'52''48) driv. J. Westholm, ent. J. Westholm

8em 12 Comète Darche 1'10''1 (1'52''73) driv. J. Guelpa, ent. J. Guelpa

9em 2 Cash Gamble Suède 1'10''1 (1'52''73) driv. D. Békaert, ent. Ph. Billard

10em 11 Titty Jepson Italie 1'10''2 (1'52''93) driv. A. Abrivard, ent. V. Lacroix

dai 3 Une Sérénade driv. S. Peltier, ent. S. Peltier

dai 10 Sharon Gar Italie driv. R. Andreghetti, ent. Ph. Billard

dai 13 Dreammoko driv. G. Gelormini, ent. R. Westerink

 

Bold Eagle remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur (1 609 m) à Cagnes-sur-Mer, tout en battant le record de course et en égalant celui de la piste (1'08''9) ! Document Scoopactu.

Bold Eagle remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur (1 609 m) à Cagnes-sur-Mer, tout en battant le record de course et en égalant celui de la piste (1'08''9) ! Document Scoopactu.

Bold Eagle renoue avec la victoire dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur à Cagnes-sur-Mer, tout en battant le record de la course et en égalant ce lui de la piste (1'08''9). Document Scoopactu.

Bold Eagle renoue avec la victoire dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur à Cagnes-sur-Mer, tout en battant le record de la course et en égalant ce lui de la piste (1'08''9). Document Scoopactu.

Bold Eagle a su profiter de l'air marin pour sa première prestation à Cagnes-sur-Mer, dans le Grand Critérium de Vitesse, succédant ainsi à Timoko. Documents Scoopactu.

Bold Eagle a su profiter de l'air marin pour sa première prestation à Cagnes-sur-Mer, dans le Grand Critérium de Vitesse, succédant ainsi à Timoko. Documents Scoopactu.

Bold Eagle a su marquer son passage à Cagnes-sur-Mer !

Bold Eagle a su marquer son passage à Cagnes-sur-Mer !

Bold Eagle conserve son titre dans l'édition 2018 du Prix de l'Atlantique (2150 m, autostart), Groupe 1, mais Bélina Josselyn lui a donné une bonne réplique dans la phase finale, causant des émotions à l'entourage du favori. Bird Parker lui aussi se montrant excellent dans sa fin de course, bien que pris de vitesse au départ. Les trois chevaux de classe de l'épreuve, à savoir les trois "B", Bold Ealgle, Bélina Josselyn, Bird Parker, prenant les trois premières places, tout en se montrant à la hauteur de l'événement.

Billie de Montfort, l'autre jument de classe de la course, termine quatrième devant Akim du Cap Vert, Carat Williams et Anette du Mirel.

Les deux premiers ont trotté en 1'13''6, Bird Parker en 1'13''7, Billie de Montfort en 1'13''8. Akim du Cap Vert en 1'14'' comme Carat Williams. 

Bold Eagle, fin prêt pour son retour à Solvalla, avait d'ailleurs fait le vide dans ce classique international Groupe 1, qui ne comptait que sept partants. Mais, comme on le dit souvent, la qualité prime sur la quantité. C'était le samedi 21 avril 2018 à Enghien, une course comptant pour l'UET Masters Series.

Hugues Montulé, le lad si sympathique de Bold Eagle, avait comme toujours soigné la préparation de son champion, mais cette fois en lui ajoutant une peau de mouton sur la martingale.

Estola et Earl Simon ont gagné les deux Groupes II servant de préparatoires au classique Critérium des 4 ans, qui lui se disputera à Paris-Vincennes, le samedi 06 mai 2018. 

Bélina Josselyn, la Ballerine, donne une bonne réplique au favori Bold Eagle dans le Prix de l'Atlantique, le samedi 21 avril 2018.

Bélina Josselyn, la Ballerine, donne une bonne réplique au favori Bold Eagle dans le Prix de l'Atlantique, le samedi 21 avril 2018.

Enino du Pommereux bat le record du Critérium des 4 ans !

Traders survole le Prix Kerjacques et établit le nouveau record de la piste ! 

 

Enino du Pommereux bat le record du Critérium des 4 ans, le 05/05/2018.

Aubrion du Gers remporte le Prix des Ducs de Normandie 2018 à Caen

Readly Express ne sera pas au départ de l'Elitloppet 2018 !

Propulsion, Dreammoko, Uza Josselyn ont reçu des invitations...

Bold Eagle est déjà en route !

Rendez-vous à ne pas manquer le dimanche 27 mai à Solvalla, banlieue de Stockholm !

Amiral Sacha sera lui aussi au départ de l'Elitloppet !

Urlo dei Venti, le vainqueur du Grand Prix de la Loterie, à Naples (Agnano), sera peut-être au départ !

S'il gagne le Prins Daniels, Twister Bi, le fils de Varenne, sera peut-être l'invité de la dernière heure !

Maori Time, un australien, dans l'Elitloppet ! ou plutôt une invitée, c'est une jument... 

Up and Quick est lui aussi invité

Lionel, invité à son tour, fera partie de la fête...

_______

Heavy Sound devance Twister Bi et se qualifie à sa place pour l'Elitloppet !

Ringostarr Treb fera partie des favoris ?

 

 

Maori Time, un nouveau champion australien au départ de l'Elitloppet 2018, un challenge impressionnant...

Maori Time, un nouveau champion australien au départ de l'Elitloppet 2018, un challenge impressionnant...

Bold Eagle disqualifié dans sa batterie à la suite d'une série de malheurs cauchemardesques !

 

Un avion en panne, 7 heures d'attente dans un camion pour les chevaux en partance pour la Suède. Carat Williams, très fatigué, (il s'est couché dans le van), sera débarqué, alors que Bold Eagle lui fait preuve d'une patience exemplaire. Mais le lendemain il va monter en pression suite aux temps morts provoqués par Up and Quick, dont il a fallu reboucher les oreilles aux écuries, et Dreammoko, qui a provoqué un faux-départ après une faute, parce qu'il n'était pas à sa place. Or, Bold Eagle lui avait pris un départ canon et déjà couvert près de 600 mètres de course à vive allure, car avec le bruit, son driver Franck Nivard, n'avait pas entendu la sirène annonçant le faux-départ.

Hugues Montulé, le lad de Bold Eagle, lui a couru pour prévenir Franck Nivard et arrêter son champion, mais ne pouvait l'empêcher de monter en pression après tous ces contre-temps. Bold Eagle, qui n'est jamais fautif d'habitude, s'est fâché puis trompé dans ses allures, prenant le galop avant même d'avoir atteint le premier virage. Il était donc logiquement disqualifié. Lionel en a profité pour s'imposer de brillante manière, lui qui n'était pas très qualifié sur le mile (1609 mètres).

Très déçus, (on le saurait à moins), Pierre Pilarski et Sébastien Guarato déclaraient à chaud que Bold Eagle ne courrait plus en Suède. Mais j'espère qu'ils changeront d'avis, car des champions comme Mack Lobell et Varenne ont été disqualifiés de l'Elitloppet, ce qui ne les a pas empêché de le gagner chacun deux fois. Or, je continue à penser que Bold Eagle est du même calibre.

L'année 2018 n'est sans doute pas la meilleure pour Bold Eagle, qui aura joué de malchance à plusieurs reprises, mais avant cela il était plutôt chanceux, et la chance peut revenir, pourquoi pas en 2019 ?

 

Lionel remporte la première batterie devant Dreammoko et Up and Qucik, alors que le favori Bold Eagle est disqualifié sur faute suite à un scénario catastrophes.

Bold Eagle, bientôt de retour !

Allez Bold, on t'aime toujours !

Bold Eagle remporte le Prix René Ballière 2018

Bold Eagle remporte brillamment son troisième Prix René Ballière !

Cela faisait presque un an que Bold Eagle n'avait pas gagné sur l'hippodrome de Paris-Vincennes et l'on attendait avec impatience qu'il brise cet écart. C'est maintenant chose faite, mais avec la manière des forts en plus. Malgré son numéro 9, tout à l'extérieur, il a su prendre un départ rapide, pour se retrouver très vite en bonne place et gagner de loin dans un style impressionnant, celui de ses meilleurs jours, faisant taire ainsi ses éventuels détracteurs (il n'y en a pas beaucoup). Les excellentes juments Uza Josselyn et Bélina Josselyn ont été ses plus brillantes adversaires, en prenant les deuxième et troisième places, complétant ainsi le podium, devant Bird Parker, qui finissait bien à la quatrième place, devant la jument italienne Titty Jepson, Carat Williams, Valko Jénilat, Akim du Cap Vert, Up and Quick, Romanesque et Ursa Caf.

A noter, que Carat Williams et Valko Jénilat ont longtemps accompagné le leader, Bold Eagle, faisant illusion pour un triplé vainqueur "Sébastien Guarato", mais ce n'était en finale qu'une illusion passagère, car les deux juments citées plus haut ont su faire parler leur classe, afin de s'octroyer les places d'honneur.

Bold Eagle a trotté en 1'10''3 (2'27''69) !

Franck Nivard, son driver, a manifesté sa joie au passage du poteau.

Bien sûr, Pierre Pilarski et Thomas Bernereau étaient les premiers, avec Sébastien Guarato, à venir féliciter les deux champions vainqueurs. Bravo à toute l'équipe, et notamment à Hugues Montulé, le compagnon de tous les jours du meilleur trotteur du monde actuel. 

La journée a été particulièrement triomphale pour Franck Nivard, puisqu'il a gagné aussi le grand classique du jour, le Prix du Président de la République, au trot monté, pour la sixième fois, cette fois avec la pouliche Elladora de Forgan, entraînée par Franck Leblanc.

Bold Eagle a aussi égalé le record de Bellino II, seul trotteur à avoir gagné trois fois le Prix René Ballière, quarante-deux ans plus tôt.

Prochain objectif de Bold Eagle, sans doute le Grand Prix de Wallonie, dont il est aussi le tenant du titre.

 

Prix René Ballière (2100 mètres) 2018

1er Bold Eagle 2'27''69 (1'10''3) driv. Franck Nivard, ent. Sébastien Guarato

2eme Uza Josselyn Suisse 2'28''04 (1'10''5) driv. A. Abrivard, ent. R. Aebischer

3eme Bélina Josselyn 2'28''25 (1'10''6) driv. J.-M. Bazire, ent. J.-M. Bazire

4em Bird Parker 2'28''26 (1'10''6) driv. J.-P. Monclin, ent. Ph. Allaire

5eme Titty Jepson Italie 2'28''41 (1'10''7) driv. M. Abrivard, ent. V. Lacroix

6em Carat Williams 2'28''53 (1'10''7) driv. D. Thomain, ent. S. Guarato

7em Valko Jénilat 2'28''53 (1'10''7) driv. E. Raffin, ent. S. Guarato

8em Akim du Cap Vert 2'29''10 (1'11'') driv. F. Anne, ent. F. Anne

9em Up and Quick 2'29''61 (1'11''2) driv. P. Vercruysse, ent. A. Lhérété

10em Romanesque Italie 2'30''59 (1'11''7) driv. Y. Lebourgeois, ent. M. De Cock

11eme Ursa Caf Italie 2'31''14 (1'12'') driv. G. Gelormini, ent. V. Lacroix

 

Bold Eagle s'impose à La Capelle ! mais renonce au Grand Prix de Wallonie à Mons.

Bold Eagle s'impose à La Capelle !

Et de quatre pour Bugsy Malone ! qui remporte en 1'14''4 une quatrième victoire dans le fameux championnat du Trophée Vert. Document LeTrot

Et de quatre pour Bugsy Malone ! qui remporte en 1'14''4 une quatrième victoire dans le fameux championnat du Trophée Vert. Document LeTrot

Bugsy Malone domine le Trophée Vert à Royan !

Bravo les Bleus et Merci !
Bird Parker aux Sables-d'Olonne :
contrat rempli !
Bird Parker lauréat du Grand Circuit Européen 2017

Bird Parker lauréat du Grand Circuit Européen 2017

Bugsy Malone : la série continue !
Six  sur six !

 

La victoire et le record pour Arlington Dream dans le Prix de Londres !

Démonstration du grand favori Arlington Dream dans le Prix de Londres à Enghien.

Clou du festival estival d'Enghien : le record et la victoire pour le grand favori Aubrion du Gers, malgré un excellent Bird Parker !

Le sommet du meeting d'été d'Enghien pour son favori Aubrion du Gers, avec le record en prime.

Un Mec d'Héripré contrôle le Grand Prix du Département des Alpes Maritimes 2018
Davidson du Pont remporte le Critérium des 5 ans à l'issue d'une lutte fantastique avec Délia du Pommereux. 

Detroit Castelets complète le podium, devant Django Riff.

Davidson du Pont remporte le Critérium des 5 ans au prix d'une belle lutte avec Délia du Pommereux, la gagnante du Prix Jockey.

Le doublé dans le Prix d'Eté pour le grand favori, Aubrion du Gers !

Aubrion du Gers, maginfique vainqueur, se succède à lui-même au palmarès du Prix d’Été.

Davidson du Pont remporte le Prix de l'Etoile !
Gotland, encore un fils de Ready Cash, qui promet !
Gotland, un autre fils de Ready Cash, à l'avenir prometteur.

Gotland, un autre fils de Ready Cash, à l'avenir prometteur.

Le Prix des Élites pour Elladora de Forgan et Franck Nivard ! 

Elladora de Forgan s'impose en temps record.

Aubrion du Gers remporte le 41 ème Grand Prix du Sud-Ouest !

Davidson du Pont, de sérieuses ambitions pour le prochain Grand Prix d'Amérique. Photo APRH

Davidson du Pont, de sérieuses ambitions pour le prochain Grand Prix d'Amérique. Photo APRH

Le Grand Prix de Bretagne 2018 pour Davidson du Pont !

Bold Eagle, le favori, n'est que 4em ; ce sont Délia du Pommereux (2e) et Bird Parker (3e), qui se qualifient également en montant sur le podium !

Les trois premiers qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique 2019 :

1- Davidson du Pont

2- Délia du Pommereux

3- Bird Parker

Davidson du Pont, drivé par Jean-Michel Bazire, remporte la première course préparatoire au Grand Prix d'Amérique 2019, le Grand Prix de Bretagne.

Bon comportement de Carat Williams, qui termine cinquième devant Briac Dark et Cash Gamble. Par-contre, Bold Eagle, seulement quatrième après avoir été ramené sur un plateau par le futur vainqueur, n'a pas convaincu ses admirateurs et a même inquiété son entourage. Délia du Pommereux, qui restait sur sa victoire dans le Prix Marcel Laurent, devant ce même Davidson du Pont, une fois de plus termine tout près de son grand rival. Tous les deux semblent inséparables depuis le Prix Jockey.

Déjà vainqueur de trois Groupes 1 (Prix de Sélection, Critérium des 5 ans, Prix de l'Etoile), Davidson du Pont ajoute une autre épreuve prestigieuse à son brillant palmarès. Bonne rentrée de Bird Parker, qui s'est montré très courageux; après avoir commis une faute au départ, il a fait illusion en venant prendre le meilleur sur l'un des animateurs, Akim du Cap Vert, pour finalement terminer bon troisième, se qualifiant lui aussi pour le Grand Prix d'Amérique 2019.

Arrivée définitive du Gand Prix de Bretagne 2018

(2700 mètres), trot attelé, (Groupe 2) 120000.00 

 

1er    3  Davidson du Pont  (J.-M. Bazire) 1'12''6

2ème 5  Délia du Pommereux  (D. Bonne)1'12''6

3ème 14 Bird Parker  (J.-P. Monclin)        1'12''7

4ème 15 Bold Eagele (F. Nivard)              1'12''7

5ème 10 Carat Williams (D. Thomain)     1'12''7

6ème 7 Briac Dark (M. Abrivard)             1'12''8

7ème 4 Cash Gamble (F. Ouvrie)              1'12''8

8ème 11 Valko Jénilat (E. Raffin)              1'13''

9ème 6 Alpha Saltor (M. Fribault)             1'13''6

10ème12 Akim du Cap Vert (F. Anne)       1'13''6

Voltigeur de Myrt, le champion de Lorenzo Donati met un terme à sa carrière de courses pour se consacrer uniquement à sa carrière d'étalon au haras ! Lauréat du Critérium des 4 ans, second du Prix d'Amérique 2015, vainqueur du Prix René Ballière 2015, deuxième du Grand Prix de la Loterie à Naples, leader des Masters Grand National du Trot Paris-Turf, il aura marqué son époque, d'autant qu'il était aussi un beau et majestueux cheval de courses, malgré des problèmes de jambes douloureuses.

Voltigeur de Myrt, le champion de Lorenzo Donati met un terme à sa carrière de courses pour se consacrer uniquement à sa carrière d'étalon au haras ! Lauréat du Critérium des 4 ans, second du Prix d'Amérique 2015, vainqueur du Prix René Ballière 2015, deuxième du Grand Prix de la Loterie à Naples, leader des Masters Grand National du Trot Paris-Turf, il aura marqué son époque, d'autant qu'il était aussi un beau et majestueux cheval de courses, malgré des problèmes de jambes douloureuses.

Voltigeur de Myrt, le champion de Roberto Donati, met un terme à sa carrière de courses pour se consacrer uniquement à son rôle d'étalon au haras. Vainqueur du Critérium des 4 ans, second du Prix d'Amérique 2015, gagnant du Prix René Ballière 2015, deuxième du Grand Prix de la Loterie à Naples, lauréat des Masters Grand National du Trot Paris-Turf, ce beau cheval majestueux aura marqué son époque, malgré quelques problèmes de jambes fragiles.

Deux juments dominent les mâles dans le Grand Prix du Bourbonnais 2018 : Délia du Pommereux et Bélina Josselyn !

Délia du Pommereux et Bélina Josselyn éblouissantes dans le Grand Prix du Bourbonnais !
Délia du Pommereux et Damien Bonne remportent le Grand Prix du Bourbonnais 2018 et s'annoncent redoutables dans le Grand Prix d'Amérique 2019.

Délia du Pommereux et Damien Bonne remportent le Grand Prix du Bourbonnais 2018 et s'annoncent redoutables dans le Grand Prix d'Amérique 2019.

Délia du Pommereux et Damien Bonne remportent le Grand Prix du Bourbonnais 2018 et s'annoncent redoutables pour le prochain Grand Prix d'Amérique. Photo APRH

Délia du Pommereux et Damien Bonne remportent le Grand Prix du Bourbonnais 2018 et s'annoncent redoutables pour le prochain Grand Prix d'Amérique. Photo APRH

Bélina Josselyn et Jean-Michel Bazire sur la bonne voie !

Bélina Josselyn et Jean-Michel Bazire sur la bonne voie !

Bird Parker et Jean-Philippe Monclin, à nouveau troisième !

Bird Parker et Jean-Philippe Monclin, à nouveau troisième !

Carat Williams, au pied du podium, bon quatrième il échoue de peu à la qualification pour le Grand Prix d'Amérique 2019.

Carat Williams, au pied du podium, bon quatrième il échoue de peu à la qualification pour le Grand Prix d'Amérique 2019.

Grand Prix du Bourbonnais 2018 (Groupe II, attelé, 2850 mètres) 

 

Arrivée définitive

1ère 2 Délia du Pommereux driv. Damien Bonne réd. 1'13''

2ème 10 Bélina Josselyn driv. Jean-Michel Bazire réd. 1'13''

3ème 11 Bird Parker driv. Jean-Philippe Monclin réd. 1'13''1

4ème 6 Carat Williams driv. David Thomain réd. 1'13''1

5ème 3 Briac Dark driv. Matthieu Abrivard réd. 1'13''2

6ème 12 Bold Eagle driv. Franck Nivard réd. 1'13''2

7ème 5 Uza Josselyn driv. Alexandre Abrivard réd. 1'13''3

8ème 7 Traders driv. Yoann Lebourgeois réd. 1'13''4

9ème 4 Charly du Noyer driv. Anthony Barrier réd. 1'13''6

 

dai 1 Cash Gamble driv. Franck Ouvrie

dai 8 Valko Jénilat driv. Eric Raffin

dai 9 Voltigeur de Myrt driv. Lorenzo Donati 

 

A l'issue d'un sprint irrésistible, Délia du Pommereux, habilement drivée par Damien Bonne, s'impose en 1'13'' dans le Grand Prix du Bourbonnais (2850 mètres) et s'annonce redoutable pour le fameux rendez-vous du Grand Prix d'Amérique, le 27 janvier prochain. Bélina Josselyn, la Ballerine, toute aussi éblouissante, termine presque aussi vite, en 1'13'' également, à la deuxième place, faisant plaisir à son mentor, Jean-Michel Bazire. Les deux juments ont ridiculisé les mâles dans cette course, bien que Bird Parker termine courageusement troisième, comme dans le Grand Prix de Bretagne, et que Carat Williams, très bon quatrième, échoue de peu à la qualification pour le Grand Prix d'Amérique, en terminant ainsi au pied du podium. Briac Dark est un bon cinquième, alors que le favori Bold Eagle, déferré pour la première fois des quatre pieds, termine sixième, ayant plafonné pour finir, suite au très violent effort qu'il a dû fournir pour déborder ses rivaux en troisième épaisseur dans la montée, Traders et Charly du Noyer l'empêchant de se rabattre à la corde.

Face Time Bourbon magistral dans le Critérium des 3 ans !

Face Time Bourbon magistral dans le Critérium des 3 ans 16 12 2018 !

Face Time Bourbon
Face Time Bourbon ridiculise ses adversaires dans le Critérium des 3 ans (Groupe 1), après avoir déjà gagné tout aussi facilement le Championnat Européen des 3 ans (Groupe 2). Il compte déjà 9 victoires en 10 sorties, sa seule défaite étant due à une enquête sur ses allures alors qu'il avait franchi le poteau en vainqueur.

Face Time Bourbon ridiculise ses adversaires dans le Critérium des 3 ans (Groupe 1), après avoir déjà gagné tout aussi facilement le Championnat Européen des 3 ans (Groupe 2). Il compte déjà 9 victoires en 10 sorties, sa seule défaite étant due à une enquête sur ses allures alors qu'il avait franchi le poteau en vainqueur.

9/10 pour le brillant élève de Sébastien Guarato, Face Time Bourbon, un autre fils de Ready Cash, dont la mère est Vita Bourbon. Comme son père, Ready Cash, et son frère (au 3/4) Bold Eagle, il gagne le premier classique (Groupe 1) du Meeting d'Hiver de Vincennes, le Critérium des 3 ans, mais en affichant une supériorité déconcertante sur tous ses adversaires, notamment ceux qui avaient des ambitions pour les places, comme Feliciano, Face Time Bourbon étant le grandissime favori, lui qui venait d'ailleurs de s'imposer tout aussi brillamment dans le Championnat Européen des 3 ans (Groupe 2), réalisant ainsi un doublé que seule Pearl Quinn avait réussi avant lui.

Au moment où son champion Bold Eagle semble baisser de pied, Sébastien Guarato trouve une probante consolation avec ce successeur inespéré en si peu de temps, dont la seule défaite en dix sorties est due à une enquête sur ses allures alors qu'il avait franchi le poteau en vainqueur. Sébastien Guarato le dit aussi fort que Bold Eagle au même âge, mais bien plus facile à mener, faisant ainsi le bonheur de son driver, Björn Goop, le Suédois de France, qui trouve ainsi un successeur à Timoko, et un remplaçant pour le malheureux Readly Express, qui lui s'est blessé à l'entraînement.

Face Time Bourbon a été élevé par le S.A.R.L. Haras Saint Martin, une écurie italienne, qui a déjà produit Ilaria Jet, Tony Gio et Vivid Wise As. Comme Tony Gio, il défend les couleurs de la Scuderia Bivans, dont Antonio Somma est le représentant majoritaire avec 50 % des parts du jeune champion, déjà lauréat du Critérium des 3 ans 2018 et du Championnat Européen des 3 ans de la même année.

Face Time Bourbon remporte le Critérium des 3 ans.

Face Time Bourbon remporte le Critérium des 3 ans.

Face Time Bourbon remporte le Critérium des 3 ans, affichant une supériorité écrasante sur tous ses adversaires.

Face Time Bourbon remporte le Critérium des 3 ans, affichant une supériorité écrasante sur tous ses adversaires.

Face Time Bourbon, brillant vainqueur du Critérium des 3 ans.

Face Time Bourbon, brillant vainqueur du Critérium des 3 ans.

Fado du Chêne remporte le Prix de Vincennes au prix d'une belle lutte avec Feely Cash...

Prix Ténor de Baune : Looking Superb (le moins riche de la course) gagne son billet pour le Grand Prix d'Amérique !

Eridan s'impose dans le Critérium Continental, se qualifiant lui aussi pour le Grand Prix d'Amérique.

Readly Express, retour prévu le dimanche 30 décembre dans le Grand Prix de Bourgogne !

Readly Express

Readly Express

Bold Eagle renoue brillamment avec la victoire devant un excellent Readly Express !

GRAND PRIX DE BOURGOGNE (2100 mètres attelé, autostart, Groupe 2) 30/12/2018

1er 8 BOLD EAGLE F. Nivard 1'11''8

2e 6 READLY EXPRESS B. Goop 1'11''9 (Suède)

3e 5 UZA JOSSELYN A. Abrivard 1'12'' (Suisse)

 

4e 3 CARAT WILLIAMS D. Thomain 1'12''

5e 2 BRIAC DARK M. Abrivard 1'12''

 

6e 7 BELINA JOSSELYN J.-M. Bazire 1'12''1

7e 15 DREAMMOKO G. Gelormini 1'12''1

8e 1 BIRD PARKER J.-P. Monclin 1'12''2

9e 10 TRENDY OK A. Gacciodoro 1'12''2 (Italie)

10e 9 BILLIE DE MONTFORT E. Raffin 1'12''2

BOLD EAGLE

READLY EXPRESS

UZA JOSSELYN

Trois nouveaux qualifiés pour le Grand Prix d'Amérique du 27 janvier prochain. Ils rejoignent :

LOOKING SUPERB, ERIDAN, DAVIDSON DU PONT, DÉLIA DU POMMEREUX, BIRD PARKER et BÉLINA JOSSELYN.

On s'attendait à un duel au sommet entre Bold Eagle, sur sa distance de prédilection (2100 mètres autostart), et son tombeur du Grand Prix d'Amérique 2018, Readly Express, qui faisait son grand retour sur la cendrée de Vincennes ; et le duel a bien eu lieu, c'est le moins que l'on puisse dire, mais cette fois il a tourné en faveur de Bold Eagle, très réveillé avant la course, qui pour la seule fois de sa vie, peut-être, ne partait pas favori, ce titre étant tenu par son rival et demi-frère suédois. Les deux champions nous ont offert un spectacle de choix, terminant ainsi l'année en beauté et ravissant tous les nombreux amateurs de courses au trot. Ce sport étant très populaire en Suède, comme en France ou en Italie.

La Suisse n'était pas non plus oubliée grâce à la brillante jument, Uza Josselyn, qui elle aussi se qualifie pour le Grand Prix d'Amérique 2019, alors que le malchanceux Carat Williams termine une fois de plus au pied du podium, échappant de nouveau de peu à la qualification pour le grand jour, ce qui est aussi le cas d'un autre malchanceux, qui court très bien, Briac Dark (cinquième).

 

Par cette victoire probante, Bold Eagle fait taire tous ceux qui le croyaient sur le déclin, et remet les pendules à l'heure pour le grand rendez-vous du dimanche 27 janvier prochain. Il fera l'impasse sur le Grand Prix de Belgique, son entourage préférant jouer sur la carte fraîcheur, ce qui sera peut-être le cas pour Readly Express, mais la décision reste à prendre.

 

Bold Eagle remet les pendules à l'heure.

Bold Eagle remet les pendules à l'heure.

Prix du Calvados : Bilibili conserve son titre, malgré les excellents Traders et Briac Dark, dont c'étaient les débuts dans la spécialité.

Belina Josselyn s'impose facilement, mais se voit disqualifiée après enquête à cause d'un changement de ligne.

Belina Josselyn disqualifiée après enquête à cause d'un changement de ligne !

Un Grand Prix de Belgique à rebondissements...

Arrivée définitive

1er 14 Bird Parker driv. J.-P. Monclin 1'13''2

2e 2 Bahia Quesnot D4 driv. J. Guelpa 1'13''3

3e 9 Carat Williams D4 driv. D. Thomain 1'13''3

4e 3 Eridan DP driv. E. Raffin 1'13''4

5e 13 Readly Express driv. B. Goop 1'13''4

 

6e 8 Uza Josselyn D4 driv. G. Gelormini 1'13''5

7e 12 Billie de Montfort D4 driv. P.-Y. Verva 1'13''5

8e 6 Délia du Pommereux driv. D. Bonne 1'13''5

9e 5 Davidson du Pont driv. F. Ouvrie 1'13''6

10e 4 Cash Gamble DP driv. F. Nivard 1'13''8

11e 7 Charly du Noyer driv. Y. Lebourgeois 1'14''7

 

Dai 1 Day or Night In D4 driv. M. Abrivard

Dai 10 Valko Jenilat D4 driv. F. Lagadeuc

Di 11 Bélina Josselyn D4 driv. J.-M. Bazire

La favorite Bélina Josselyn domine avec une supériorité écrasante un Grand Prix de Belgique aux nombreux rebondissements pour se voir disqualifier après enquête à cause d'un changement de ligne ayant provoqué la faute et la disqualification de Valko Jenilat. Une deuxième enquête concernait les allures de la jument Bahia Quesnot arrivée troisième, puis deuxième après la disqualification de la gagnante, mais elle a finalement été maintenue, n'ayant commis que deux ou trois allures répréhensibles. Bird Parker, quant à lui, conserve son titre.

Un peu avant la course on a vu neuf spectateurs enfiler des gilets jaunes puis envahir la piste, mais ils ont été vite maîtrisés par le service d'ordre. Les faux départs ont suivi, contribuant à faire monter la pression. Avec ses allures de ballerine, Bélina Josselyn, "la Ballerine aux pieds nus", prenait rapidement la tête pour afficher aussitôt une supériorité indéniable, avant de laisser passer devant elle un Bird Parker très volontaire. On assistait aussi à la remontée fulgurante en pleine piste de Valko Jenilat venu rejoindre les chevaux de tête. Après un départ prudent, Readly Express, regagnait lui aussi des rangs de façon convaincante. Le petit Eridan et Carat Williams se comportaient également très bien pour se maintenir parmi les premiers. Mais c'était encore Bélina Josselyn, qui éblouissait de toute sa classe, prenant à nouveau son envol pour effectuer une ligne droite de toute beauté, vivement acclamée par ses nombreux admirateurs. Cependant, la sirène n'allait pas tarder à retentir pour annoncer une double enquête. Si Bahia Quesnot elle était maintenue à son classement, Bélina Josselyn elle se voyait disqualifiée pour les raisons déjà mentionnées plus haut. 

Pour se consoler de ses déboires, Jean-Michel Bazire se voyait honoré lors de la remise des récompenses pour son vingtième "Sulky d'Or". 

BAHIA QUESNOT

CARAT WILLIAMS

Bahia Quesnot et Carat Williams sont les deux nouveaux qualifiés à l'issue de ce Grand Prix de Belgique, le vainqueur Bird Parker étant déjà qualifié pour le jour J, le dimanche 27 janvier 2019, afin de disputer le Grand Prix d'Amérique.

Les qualifiés aux points sont donc :

BAHIA QUESNOT, CARAT WILLIAMS, BOLD EAGLE, READLY EXPRESS, UZA JOSSELYN, LOOKING SUPERB, ERIDAN, DAVIDSON DU PONT, DELIA DU POMMEREUX, BIRD PARKER et BELINA JOSSELYN

Les qualifiés aux gains (probablement) : 

PROPULSION, BILLIE DE MONTFORT, LIONEL, TIMONE EK, TRADERS et VITRUVIO

BRIAC DARK sera peut-être le "repéchable". 

Bélina Josselyn (11), Bird Parker (14), Bahia Quesnot (2), Grand Prix de Belgique 2019.

Bélina Josselyn (11), Bird Parker (14), Bahia Quesnot (2), Grand Prix de Belgique 2019.

Bilibili remporte le Prix de Cornulier 2019.

Prix de Cornulier 2019,
la revanche de Bilibili
et le record en prime, 1'11''2 !

1er 14 Bilibili                           A. Abrivard

2e 15 Traders                           Y. Lebourgeois

3e 9 Dexter Fromentro            Camille Levesque

 

4e  3 Carla du Châtelet            F. Lagadeuc

5e 11 Elladoran de Forgan       A. Barrier

 

6e 4 Etonnant                           D. Thomain

7e 12 Alpha Saltor                   D. Bonne

8e 1 Dryade du Parc                 E. Raffin

9e 13 Briac Dark                       M. Abrivard

10e 8 Cathy A Quira                 G. Martin

11e 7 Cassate                            A. Lamy

dai 2 Crazy Horse                     J. Asselie

dai 5 Captain Sparrow              P. Ph. Ploquin

dai 6 Bloom d'Héripré              P. Y. Verva

dai 10 Canadien d'Am              M. Mottier

Cette année encore, le Prix de Cornulier restera dans les annales, en grande partie grâce à Traders, le grand animateur de la course parti comme l'an dernier en boulet de canon, pour imprimer aussitôt un train d'enfer et user ses adversaires au moral ; après Cassate, Crazy Horse rapidement disqualifiés, Briac Dark sera l'un des premiers à rendre l'âme. Tout au contraire, Bilibili, le futur gagnant, prononçait son effort en pleine piste. Bien que maintenue à bonne distance du leader, Elladora de Forgan semblait  être la seule à pouvoir suivre le train infernal imposé par Traders. Mais Bilibili poursuivait son superbe effort pour bientôt rejoindre Traders dans la ligne droite et le battre au sprint, en faisant afficher un temps record de 1'11''2 ! (Il était déferré des quatre pieds pour la première fois, ce qui s'est révélé payant). Monté intelligemment par la jolie cavalière, Camille Levesque, Dexter Fromentro venait conclure au troisième rang derrière les deux cracks, Bilibili et Traders, devant Carla du Châtelet excellente elle aussi en pareille société. Terminant boiteux et disqualifié, Canadien d'Am, quant à lui, mettait un terme à sa carrière de course.

Alexandre Abrivard, déjà vainqueur du Prix de Cornulier en 2016 avec Scarlet Turgot, offrait son premier "Cornulier" à son père, Laurent Abrivard, en tant qu'entraîneur. On se souvient que Laurent Abrivard lui avait remporté le Prix de Cornulier en tant que jockey avec Voici du Niel, en 1992, devant Vivier de Montfort. Or, Voici du Niel est le père de Meaulnes du Corta, qui offrait à Jean-Pierre Barjon une première grande victoire dans le Prix d'Amérique en 2009.

Bilibili lui est un fils de Niky, autre champion qui portait les couleurs de Jean-Pierre Barjon.

Autre champion du trot montré à se distinguer en ce dimanche 20 janvier 2019, l'étonnant Fado du Chêne, qui confirme dans le Prix Camille de Wazières (Groupe II) sa victoire dans le classique Prix de Vincennes (Groupe I), mais cette fois en affichant une supériorité vraiment indiscutable. 

Bilibili remporte en temps record (1'11''2) le Prix de Cornulier 2019

Bilibili remporte en temps record (1'11''2) le Prix de Cornulier 2019

Les partants probables du prochain Grand Prix d'Amérique :

1 Looking Superb

2 Bahia Quesnot

3 Eridan

4 Tony Gio

5 Délia du Pommereux

6 Briac Dark

7 Carat Williams

8 Davidson du Pont

9 Uza Josselyn

10 Valko Jénilat

11 Lionel

12 Billie de Montfort

13 Traders

14 Bélina Josselyn

15 Bird Parker

16 Propulsion

17 Readly Express

18 Bold Eagle

Mes préférés :

18 Bold Eagle

14 Bélina Josselyn

17 Readly Express

8 Davidson du Pont

5 Délia du Pommereux

(Les numéros sont à vérifier le jour J)

Grand Prix d'Amérique 2019
Grand Prix d'Amérique 2019

Grand Prix d'Amérique 2019

Il en reste 21 !

LOOKING SUPERB

HARD TIMES

BAHIA QUESNOT

ERIDAN

TONY GIO

CASH GAMBLE

DAVIDSON DU PONT

DÉLIA DU POMMEREUX

CHARLY DU NOYER

URLO DEI VENTI

UZA JOSSELYN

CARAT WILLIAMS

VALKO JENILAT

TRADERS

BELINA JOSSELYN

LIONEL

BILLIE DE MONTFORT

READLY EXPRESS

BIRD PARKER

PROPULSION

BOLD EAGLE

Grand Prix d'Amérique 2019

Les partants probables du Grand Prix d'Amérique 2019

1 Looking Superb (D4) Norvège driv. Alexandre Abrivard

2 Bahia Quesnot (D4) driv. Junior Guelpa

3 Eridan (D4) driv. Eric Raffin

4 Davidson du Pont (D4) driv. Franck Ouvrie

5 Délia du Pommereux (D4) driv. Damien Bonne

6 Charly du Noyer (D4) driv. Pierre Vercruysse

7 Urlo Dei Venti (D4) Italie driv. Antonio Greppi

8 Uza Josselyn (D4) Suisse driv. Gabriele Gelormini

9 Carat Williams (D4) driv. David Thomain

10 Valko Jénilat (D4) driv. François Lagadeuc

11 Traders (D4) Italie driv. Yoann Lebourgeois

12 Bélina Josselyn (D4) driv. Jean-Michel Bazire

13 Lionel (D4) Norvège driv. Goran Antonsen

14 Billie de Montfort (D4) driv. Pierre Yves Verva

15 Readly Express (D4) Suède driv. Björn Goop

16 Bird Parker (D4) driv. Jean-Philippe Monclin

17 Propulsion (D4) USA driv. Örjan Kihlström

18 Bold Eagle (D4) driv. Franck Nivard

Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !

Mes préférés :

18 BOLD EAGLE

12 BÉLINA JOSSELYN

15 READLY EXPRESS

 

4 DAVIDSON DU PONT

5 DÉLIA DU POMMEREUX

 

17 PROPULSION

9 CARAT WILLIAMS

 

20 ans après...

20 ans après... 20 ans après Moni Maker, Jean-Michel Bazire remporte le (Grand) Prix d'Amérique avec une jument. Mais quelle jument, Bélina Josselyn, de l'élevage Y. Bernard, la "Ballerine", comme l'appellent tous les habitués du trot, qui sont nombreux en France, on le sait. Mais il fait mieux encore, puisque en tant qu'entraîneur il place un autre de ses élèves, le "petit norvégien" (n°1) le moins riche de la course à la deuxième place, et comme excellent quatrième, l'étoile montante Davidson du Pont, qui fera longtemps illusion pour la victoire en jouant les animateurs.

 

Looking Superb, avec son numéro 1, et Alexandre Abrivard au sulky, aura longtemps fait illusion lui aussi pour la victoire finissant deuxième dans la même battue que la belle jument alezane. (Alexandre Abrivard est donc passé près du doublé Prix d'Amérique - Prix de Cornulier) !

 

Quelle réussite pour Jean-Michel Bazire (JMB), qui remporte également un vingtième Sulky d'Or, et cela malgré tous les problèmes de santé qu'il a rencontrés, notamment son accident vasculaire en 2012. Quel courage, quel talent, quel exemple aussi pour la jeunesse...

 

Bien sûr, il ne faut pas oublier le tenant du titre, Readly Express, qui a chèrement défendu son titre, finissant troisième, sur la même ligne que les deux premiers, malgré un mauvais parcours. Lui aussi aurait pu gagner s'il avait trouvé le passage plus tôt. Propulsion complète le quinté en terminant cinquième, ce qui n'est pas si mal pour un trotteur n'ayant participé à aucune des préparatoires, contrairement à l'an dernier.

 

Bold Eagle est le grand malchanceux du jour, un mauvais départ et des circonstances de courses désastreuses l'ayant empêché de faire mieux que sixième malgré sa grande classe et son courage.

 

Avec ce doublé historique, "JMB" rejoint dans les annales :

Pierre-Désiré Allaire (Grandpré et Fakir du Vivier) en 1978, Henri Levesque (Roquépine et Oscar RL) en 1967, et Charley Mills (Fortunato II et Gélinotte) en 1955, comme on peut le lire dans Paris-Turf, (merci à Sébastien Piazza).

 

Quel plaisir aussi de revoir John Campbell, le fameux driver américain à moustache, une "légende vivante", qui mena à la victoire de nombreux champions, comme Mack Lobell et Peace Corps, surtout lorsqu'il révèle son regret de n'avoir jamais drivé sur la piste de Vincennes, le Temple du Trot, lui qui est maintenant à la retraite.  

 

Grand Prix d'Amérique 2019 (2 700 mètres, Groupe 1 International, Attelé 900 000 , Grande piste)

 

1e 12 BÉLINA JOSSELIN f.8 driv. J.-M. Bazire, pro. Écurie Yvan Bernard, ent. J.-M. Bazire 1'11''7

2e 1 LOOKING SUPERB m.6 Norvège driv. A. Abrivard, pro. K. Selmer, ent. J.-M. Bazire 1'11''7

3e 15 READLY EXPRESS m.7 Suède driv. B. Goop, pro. Bro Bynags AB, ent. T. Nurmos 1'11''7

 

4e 4 DAVIDSON DU PONT m.6 driv. F. Ouvrie, pro. Écurie Albert Rayon, ent. J. M. Bazire 1'11''8

5e 17 PROPULSION m.8 USA driv. Ö. Kihlström, pro. Stall Zet, ent. D. Redén 1'12''

 

6e 18 BOLD EAGLE m.8 driv. F. Nivard, pro. Écurie Pierre Pilarski, ent. S. Guarato 1'12''1

7e 8 UZA JOSSELYN f.8 Suisse driv. G. Gelormini, pro. Écurie Rythme n'Blues, ent. R. Acbischer 1'12''2

8e 16 BIRD PARKER m.8 driv. J.-P. Monclin, pro. Mme E. Allaire, ent. Ph. Allaire 1'12''3

9e 7 URLO DEI VENTI m.6 Italie driv. A. Greppi, pro. Scuderia Barbalbero, ent. G. Castillo 1'12''4

10e 2 BAHIA QUESNOT f.8 driv. J. Guelpa, pro. Mlle F. Scalici, ent. J. Guelpa 1'12''5

11e 9 CARAT WILLIAMS m.7 driv. D. Thomain, pro. Mme F. Deboudaud, ent. S. Guarato 1'12''5

12e 13 LIONEL m.9 Norvège driv. G. Antonsen, pro. G. Antonsen, ent. D. Redén 1'12''6

13e 14 BILLIE DE MONTFORT f.8 driv. P.-Y. Verva, pro. P. Dauphin, ent. S. Guarato 1'12''7

14e 10 VALKO JÉNILAT m.10 driv. F. Lagadeuc, pro. G. Chaumont, ent. S. Guarato 1'12''7

15e 6 CHARLY DU NOYER m.7 driv. P. Vercruysse, pro. Écurie Normandy Spirit, ent. Ph. Allaire 1'12''9

16e 11 TRADERS m.7 driv. Y. Lebourgeois, pro. Ph. Allaire, ent. Ph. Allaire 1'13''5

dai 3 ERIDAN m.5 driv. E. Raffin, pro. P. Dewulf, ent. S. Guarato

dai 5 DÉLIA DU POMMEREUX f.6 driv. D. Bonne, pro. N. Lolic, ent. S. Roger

 

 

Petite consolation pour Sébastien Guarato, la victoire de Face Time Bourbon dans le Prix Charles Tiercelin (Groupe 2).

Bélina Josselyn, Looking superb et Readly Express à l'arrivée du Grand Prix d'Amérique 2019  ©JLL-LeTROT #MH1819

Bélina Josselyn, Looking superb et Readly Express à l'arrivée du Grand Prix d'Amérique 2019 ©JLL-LeTROT #MH1819

Grand Prix d'Amérique 2019 - La course - Victoire du couple Belina Josselyn & Jean-Michel Bazire, Looking Superb, Readly Express, Davidson du Pont...

Bélina Josselyn remporte le Grand Prix d'Amérique 2019, du plus court des nez, devant le trotteur norvégien Looking Superb, le moins riche de la course (n°1) et le tenant du titre, le suédois Readly Express, qui lui aussi a bien failli gagner...

Bélina Josselyn (12), Looking Superb (1), Readly Express (15) et Davidson du Pont (4) à l'arrivée du Grand Prix d'Amérique 2019. Photo de Patrice Mérien.

Bélina Josselyn (12), Looking Superb (1), Readly Express (15) et Davidson du Pont (4) à l'arrivée du Grand Prix d'Amérique 2019. Photo de Patrice Mérien.

Bélina Josselyn peu avant son exploit. Photo de Patrice Mérien.

Bélina Josselyn peu avant son exploit. Photo de Patrice Mérien.

Readly Express, le tenant du titre, Grand Prix d'Amérique 2019. Photo de Patrice Mérien.

Readly Express, le tenant du titre, Grand Prix d'Amérique 2019. Photo de Patrice Mérien.

Face Time Bourbon remporte le Prix Charles Tiercelin 2019. Photo de Patrice Mérien.

Face Time Bourbon remporte le Prix Charles Tiercelin 2019. Photo de Patrice Mérien.

Dexter Fromentro remporte le Prix de l’Île-de-France et offre un premier Groupe 1 à Camille Levesque
Dexter Fromentro et Camille Levesque remportent le Prix de l’île-de-France 2019.

Dexter Fromentro et Camille Levesque remportent le Prix de l’île-de-France 2019.

Grand Prix de France 2019

Muni pour la première fois d'un bonnet fermé, Readly Express, le favori du Grand Prix de France s'impose en grand champion, dans un temps canon, l'un des trois meilleurs de l'épreuve, 1'10''3. Après la disqualification des trois représentants de Jean-Michel Bazire, Bélina Josselyn, Looking Superb et Davidson du Pont, (les dimanches se suivent mais ne se ressemblent pas forcément à Vincennes), Bold Eagle et Uza Josselyn ont été les seuls à pouvoir suivre le crack suédois, mais sans jamais l'inquiéter, Bold Eagle étant désavantagé par un parcours nez-au-vent dans la montée, qui lui a sans doute coûté la deuxième place. Pourtant, aux dires de certains observateurs, Readly Express ne semblait pas souple à l'échauffement et durant les canters, mais en course il en a été tout autrement, se montrant vraiment irrésistible, à tel point qu'il vise maintenant le Grand Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer, en vue d'une éventuelle tentative sur le mile de Solvalla, dans la banlieue de Stockholm, Elitloppet, le dernier dimanche de mai. Bien sûr, le crack suédois, fils de Ready Cash, a rempli de satisfaction son entraîneur Timo Nurmos, tout comme son driver Björn Goop, déjà vainqueur de ce même Prix de France cinq ans plus tôt, avec un autre trotteur suédois, Noras Bean. 

Grand Prix de France 2019 (2100 m autostart)

1er 5 READLY EXPRESS Suède BJÖRN GOOP 1'10''3

2e 2 UZA JOSSELYN Suisse G. GELORMINI 1'10''7

3e 6 BOLD EAGLE F. NIVARD 1'10''7

 

4e 7 DIJON 1'10''8

5e 8 BILLIE DE MONTFORT 1'11''1

6e 11 HARD TIMES Norvège 1'12''3

DAI 1 BELINA JOSSELYN, 3 TRADERS Italie, 4 VALKO JENILAT, 9 DAVIDSON DU PONT, 10 LOOKING SUPERB Norvège

 

Readly Express remporte le Grand Prix de France 2019. Photo de Patrice Mérien.

Readly Express remporte le Grand Prix de France 2019. Photo de Patrice Mérien.

Readly Express remporte le Grand Prix de France 2019, devant Uza Josselyn (2), Bold Eagle (6) et Dijon (7). Photo de Patrice Mérien.

Readly Express remporte le Grand Prix de France 2019, devant Uza Josselyn (2), Bold Eagle (6) et Dijon (7). Photo de Patrice Mérien.

L'autre temps fort de la journée, le classique Prix des Centaures (Groupe 1) est revenu à la belle et grande jument de Jean-Philippe Mary, Evangelina Blue, alors que le favori Fado du Chêne, sans doute contrarié par les faux-départs, se montrait fautif mais revenait courageusement prendre la deuxième place. Malgré le temps et le terrain peu favorables à la vitesse, la gagnante faisait enregistrer une excellente réduction de 1'11''5 !

Grand Prix de Paris 2019
Bélina Josselyn reine de l'hiver 2019 ! 

Après Gélinotte et Masina, Bélina Josselyn réalise le doubé Prix d'Amérique - Prix de Paris. Elle est aussi la troisième jument à gagner la triple couronne (Prix d'Amérique - Prix de France - Prix de Paris) ; et le dixième trotteur après Gélinotte, Jamin, Masina, Bellino II, Eléazar, Ourasi, Jag de Bellouet, Ready Cash et Bold Eagle !

Grand Prix de Paris 2019 (4150 mètres)

1e 12 Bélina Josselyn - J.-M. Bazire 1'13''9

2e 6 Tony Gio Italie - Ch. Martens 1'14''

3e 9 Carat Wiliams - D. Thomain 1'14''1

 

4e 7 Cash Gamble - J.-P. Monclin 1'14''1

5e 4 Tessy d'Eté Italie - F. Nivard 1'14''2

6e 2 Looking Superb Norvège - A. Abrivard 1'14''2

7e 5 Bahia Quesnot - J. Guelpa 1'14''3

8e 10 Uza Josselyn Suisse - G. Gelormini 1'14''4

9e 8 Alpha Saltor - D. Bonne 1'14''6

10e 11 Valko Jénilat - E. Raffin 1'14''9

11e 1 I Love Paris Norvège - B. Goop 1'15''3

 

Bélina Josselyn (12) remporte le Grand Prix de Paris 2019, devant Tony Gio (6) et Carat Williams (9). Photo de Patrice Mérien.

Bélina Josselyn (12) remporte le Grand Prix de Paris 2019, devant Tony Gio (6) et Carat Williams (9). Photo de Patrice Mérien.

Green Grass, la fille de Bold Eagle, remporte le Critérium des Jeunes.

Green Grass, la fille de Bold Eagle, remporte le Critérium des Jeunes.

Le Prix de Sélection (Groupe 1), dernier classique de l'hiver 2019 pour Face Time Bourbon (record 1'10''8), qui tient en échec Davidson du Pont, le tenant du titre, revenu courageusement finir deuxième...
Face Time Bourbon remporte en temps record (1'10''8) le Prix de Sélection 2019 malgré le courageux retour de Davidson du Pont...

Face Time Bourbon remporte en temps record (1'10''8) le Prix de Sélection 2019 malgré le courageux retour de Davidson du Pont...

39 ans après Hillion Brillouard, Bel Avis s'impose à Naples dans le Grand Prix de la Loterie 2019...

Pour Jean-Michel Bazire, c'est le troisième en tant que driver, ayant mené à la victoire les italiens Exploit Caf (2007) et Gambling Bi (2008) !

39 ans après Hillion Brillouard, Bel Avis s'impose à Naples dans le Grand Prix de la Loterie (Groupe 1).

39 ans après Hillion Brillouard, Bel Avis s'impose à Naples dans le Grand Prix de la Loterie (Groupe 1).

Prix des Ducs de Normandie à Caen, ce Mercredi 15 mai 2019 : un match au sommet avec 
AUBRION DU GERS, BOLD EAGLE,
BUGSY MALONE, TRADERS... 
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !
Bold Eagle... à la poursuite de Varenne !

Aubrion du Gers et Bold Eagle premier et deuxième du Prix des Ducs de Normandie 2019.

Résultat du Prix des Ducs de Normandie 2019 à Caen.

Résultat du Prix des Ducs de Normandie 2019 à Caen.

Aubrion du Gers remplit son contrat en s'imposant sans surprise dans le Prix des Ducs de Normandie 2019 à Caen. Bold Eagle rassure son entourage et ses partisans en prenant une bonne deuxième place, finissant plein de ressources. Bugsy Malone termine troisième après avoir enfermé Bold Eagle dans la boite, aidant ainsi le favori à s'imposer sans avoir eu une course dure à quelques jours de son objectif de l'Elitloppet. Parti à la faute, Traders sera finalement éliminé après une seconde incartade dans la phase finale. C'est à la courageuse et régulière Billie de Montfort que revient la quatrième place, devant Django Riff et Romanesque. 

Gotland ou Green Grass ?
Gotland ou Green Grass ?

Gotland ou Green Grass ?

Et de quatre Prix René Ballière pour Bold Eagle !

Une de Mai, Ourasi, Bold Eagle : ils ont gagné quatre fois de suite le même "Groupe 1", mais Bold Eagle est le premier à le faire à Vincennes, dans le temple du Trot !

Une de Mai, Ourasi, Bold Eagle : ils ont gagné quatre fois de suite le même "Groupe 1", mais Bold Eagle est le premier à le faire à Vincennes, dans le temple du Trot !

En gagnant quatre fois de suite le même Groupe I, Bold Eagle rejoint deux autres légendes du Trot : Une de Mai et Ourasi, mais Bold Eagle est le premier trotteur français à le faire à Vincennes, dans le temple du Trot ! Une de Mai et Ourasi eux l'avaient fait à Cagnes-sur-Mer, dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, (qu'Une de Mai est seule à avoir remporté cinq fois de suite (en 1969, 1970, 1971, 1972 et 1973). 

Bold Eagle, bien que retrouvant son parcours de prédilection (2100 mètres, autostart), n'était pourtant pas le favori, ce rôle étant joué par le redoutable trotteur norvégien Looking Superb, présenté par son Mentor français Jean-Michel Bazire, avec une nouvelle casaque. Il y avait aussi au départ de cette épreuve, un certain Dijon, maintenant lauréat du prestigieux Elitloppet de Solvalla, sans oublier Tony Gio, récent tombeur de l'ogre Aubrion du Gers. L'opposition n'était donc pas négligeable pour Bold Eagle, qui bénéficiait pourtant d'un atout majeur en plus d'être le tenant du titre dans cette épreuve pour l'avoir remportée trois fois de suite, la côte d'amour du public, comme on allait pouvoir le constater après l'épreuve en voyant l'émotion des spectateurs dans les tribunes, là-plupart étant au bord des larmes, des larmes de joie bien sûr. Or, pour l'aider malgré lui, Looking Superb, le favori, partait à la faute, mais était vite remis au trot par Jean-Michel Bazire. Dijon lui jouait de malchance, gêné par un tassement suite à un ralentissement, il se mettait lui aussi à la faute et se voyait disqualifié. Tony Gio, fautif à son tour, était lui aussi éliminé, tandis que Bold Eagle, ayant pris lui un excellent départ, menait la course à un train d'enfer. Mais les attaques fusaient dans la ligne droite, notamment celles de Looking Superb, et du géant Détroit Castelets, qui devaient compléter le podium en prenant les places d'honneur. Bold Eagle, courageux en diable, contenait toutes ces attaques pour conserver son titre dans ce Groupe I, véritable Prix d'Amérique de l'été, bien que son débouche oreilles n'ait pas fonctionné. Une belle journée pour l'entraîneur Sébastien Guarato, qui devait aussi (en tant qu'entraîneur) remporter le grand classique du jour, le Prix du Président de la République, mais pour la première fois en la circonstance, grâce à l'incroyable "cavalier seul" de la pouliche Flèche Bourbon, montée par Alexandre Abrivard.

Leurs ambitions retrouvées, l'entourage de Bold Eagle pouvait révéler ainsi les prochains objectifs du champion : d'abord, La Capelle, le 7 juillet, puis la Suède pour le Aby Stora Pris, le 10 août, enfin la Finale des Masters dans le Prix d’Été, le 7 septembre, avant de tenter une aventure au Canada, à l'automne, sans doute dans la Breeders Crown Open Trot. L'objectif caché étant celui de rattraper Timoko et ses 5 millions d'euros.

Résultat du Prix René Ballière à Paris-Vincennes, édition du 23/06/2019, UET Masters Series Groupe I, International Attelé 170 000 € - 2100 mètres Grande Piste - Départ à l'autostart

1er (1) Bold Eagle M8 DP 2100 m 1'10''2 (2'27''34), Driv. B. Goop, Ent. S. Guarato, Pro. P. Pilarski

2em (9) Looking Superb NOR. M6 D4 2100 m 1'10''2 (2'27''41) Driv. J.-M. Bazire, Ent. J.-M. Bazire 

3em (13) Détroit Castelets M6 D4 2100 m 1'10''2 (2'27''44) Driv. M. Abrivard, Ent. Pro. J.-L. Dersoir

4em (11) Orlando Jet GER. M6 D4 2100 m 1'10''3 (2'27''70) Driv. R. Haller, Ent. R. Haller

5em (10) Tessy d’Été ITA. F7 2100 m 1'10''4 (2'27''79) Driv. F. Nivard, Ent. Ph. Billard

6em (8) Billie de Montfort F8 2100 m 1'10''6 (2'28''27) Driv. G. Gelormini, Ent. S. Guarato

7em (6) Valko Jenilat M10 2100 m 1'10''7 (2'28''52) Driv. F. Legadeuc, Ent. S. Guarato

8em (3) Carat Williams M7 2100 m 1'10''8 (2'28''67) Driv. D. Thomain, Ent. S. Guarato

dai (2) Dijon M6 2100 m Driv. R. Derieux, Ent. R. Derieux

dai (4) Cash Gamble SWE. M8 2100 m Driv. C. Martens, Ent. Ph. Billard

dai (5) Tony Gio ITA. M7 2100 m Driv. E. Raffin, Ent. S. Guarato

dai (7) Délia du Pommereux F6 2100 m Driv. D. Bonne, Ent. S. Roger

NP (12) Cobra Bleu M7 2100 m Driv. P. Vercruysse, Ent. P. Vercruysse

 

Bold Eagle remporte pour la quatrième fois le Prix René Ballière (Groupe I) malgré Looking Superb et Détroit Castelets.

Bold Eagle remporte pour la quatrième fois le Prix René Ballière (Groupe I) malgré Looking Superb et Détroit Castelets.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 13:52

Père de Bold Eagle, Bird Parker, Brillantissime, Readly Express, Avila, Axelle Dark, Django Riff, Charly du Noyer, Altesse du Mirel, Bugsy Malone, Dawana, Traders, Bouclier dOr, Cash Gamble, Cash and Go, Canadien d’Am, Alto de Viette, Blue Grass, Atlas de Joudes, Arlington Dream, Ready Cash est lui aussi devenu un étalon dexception, après avoir été le champion encore présent dans toutes les mémoires. 

 

Bold Eagle

Bold Eagle, son meilleur fils, vainqueur du Prix d'Amérique à 5 ans en temps record, tentera de défendre son titre le dimanche 29 janvier 2017, dans cette épreuve mythique, lui qui a aussi remporté le Critérium des 5 ans, comme lavait fait Upsalin, le dernier champion à avoir inscrit à son palmarès ces deux grands challenges dans cet ordre chronologique.

 

Bold Eagle, nom que les Américains donnent au pygargue à tête blanche (un aigle pêcheur), qui sert d'emblème au pays de la bannière étoilée, comme notre coq gaulois, mériterait lui aussi de voir se dresser sa statue à côté de celle d'Ourasi, lui qui ne cesse d'éblouir tous les passionnés du trot, et qui a même fait peur à Nuncio, le seul trotteur, qui à mon avis pouvait l'inquiéter dans ce Prix d'Amérique Opodo 2017...

 

J'ai repris la plume en ce jour, jeudi 19 janvier 2017, où l'hippodrome de Paris-Vincennes rend hommage à mon ami Jean-Pierre Reynaldo, écrivain-journaliste, mais aussi à Jean-Paul Bertrand de lAPRH Bertrand, photographe bien connu des habitués des champs de courses, une figure emblématique. Penser qu'on ne verra plus ce personnage assez grand, assez fort avec sa barbe blanche, ressemblant à un père Noël ; il me semble qu'il manque quelque chose, comme si l'hippodrome avait perdu un pilier sur sa base.

Merci à ceux qui m'ont encouragé, pardon à ceux que j'ai offensé malgré moi.

 

Il est impossible de parler de Bold Eagle sans rappeler ici ses principales performances : Bold Eagle est le brillant vainqueur du Prix d'Amérique Opodo 2016 (450 000 ), du Grand Prix de France 2016 (180 000 ), du Critérium des 5 ans 2016 (108 000 ), du Critérium des 3 ans 2014 (108 000 ), du Critérium Continental 2015 (108 000 ), du Prix de Sélection 2015 (108 000 ), du Prix René Ballière 2016 (90 000 ), du Championnat Européen des 5 ans 2016 (45 000 ), du Grand Prix de l'U.E.T. 2015 à Wolvega en Hollande (150 000 ), du Prix Jockey 2016 (54 000 ), du Grand Prix de Bourgogne 2017 (54 000 ), du Grand Prix du Bourbonnais 2016 (54 000 ), du (Grand) Prix de Belgique 2016 (54 000 ), du Prix Louis Jariel 2016 (54 000 ), du Prix des Sables-d'Olonne 2016 (avec Eric Raffin à son sulky) (22 500 ). Il a été battu par le champion trotteur norvégien Lionel dans le Grand Prix de Paris 2016, et par le fils de Ready Cash, entraîné par Philippe Allaire, Traders, dans le Prix Marcel Laurent 2016.

 

Bold Eagle s'est qualifié à Caen, le 05/09/2013, en 1'18''8. C'est un cheval mâle bai, né en 2011, de Ready Cash et de Reethi Rah Jet, élevé par Jean-Etienne Dubois, entraîné par Sébastien Guarato, drivé par Franck Nivard, habituellement, et à l'occasion par Eric Raffin. Il appartient à Pierre Pilarski.

Ce cheval, très médiatisé, a son Fan Club, qui fait preuve d'un engouement considérable. Celui-qui-aime-les-chevaux (Philippe) Bastien en est le président.

Bold Eagle, en digne fils de Ready Cash, remporte le Critérium des 3 ans

Bold Eagle, en digne fils de Ready Cash, remporte le Critérium des 3 ans

Bold Eagle, un fils de Ready Cash, a confirmé son rôle de favori en gagnant brillamment le classique Critérium des 3 ans (2 700 m), en 1'13''6, devant Brillantissime, autre fils de Ready Cash et Billie de Montfort. Il n'avait pourtant pas bénéficié du meilleur parcours, mais une fois de plus la classe a parlé. Bold Eagle était invaincu cette année en huit tentatives, il signait ainsi sa neuvième victoire consécutive, la plus belle de sa jeune carrière.

 

Une semaine plus tard, Bird Parker, un autre fils de Ready Cash, gagnait en temps record (1'13''7), le classique Prix de Vincennes (2 700 m), l'équivalent du Critérium des 3 ans au trot monté.

Ready Cash lui-même avait effectué une rentrée prometteuse dans le Prix du Bourbonnais, en vue de se qualifier pour le prochain Prix d'Amérique. On attend avec impatience sa prestation dans le Prix de Bourgogne.

Bird Parker, encore un fils de Ready Cash, gagne le Prix de Vincennes, l'équivalent du Critérium des 3 ans au trot monté, en temps record

Bird Parker, encore un fils de Ready Cash, gagne le Prix de Vincennes, l'équivalent du Critérium des 3 ans au trot monté, en temps record

Bold Eagle remporte le dernier classique du meeting d'hiver 2015, le Prix de Sélection.

Bold Eagle remporte le dernier classique du meeting d'hiver 2015, le Prix de Sélection.

Le Prix de Sélection 2015, dernier classique du meeting d’hiver (2014/2015), le samedi 28 février 2015, pour le grand favori Bold Eagle !

C’est aussi un exploit pour l’entraîneur, Sébastien Guarato, qui place trois de ses pensionnaires aux trois premières places : 1er Bold Eagle (1’11’’4), 2e Billie de Montfort (1’11’’5), 3e Bocage d’Ortige (1’11’’8) !

Bold Eagle remporte le Prix de Belgique 2016. Publié par DK News le 18-01-2016, 17h37 | 24

Bold Eagle remporte le Prix de Belgique 2016. Publié par DK News le 18-01-2016, 17h37 | 24

En l'absence de Bold Eagle, malade, Bird Parker remporte le Critérium des 4 ans 2015.

En l'absence de Bold Eagle, malade, Bird Parker remporte le Critérium des 4 ans 2015.

Alors qu'il restait sur douze victoires consécutives et dominait sans partage sa génération, Bold Eagle a complètement cédé dans le préparatoire Prix Gaston Brunet, finissant neuvième et probablement malade. Cette contreperformance inattendue l'obligera à déclarer forfait (le temps de se soigner) dans le classique Critérium des 4 ans (2 850 mètres) (comme l'avait fait son père Ready Cash), ce qui permettra à Bird Parker (un autre fils de Ready Cash) de s'imposer à sa place, en 1'13''2, devant Briac Dark, Boléro Love, Billie de Montfort, Bardane du Houlbet, Black d'Avril, Beau Gamin, Brillantissime, Bolide de l'Oison, Bambina Magic... le samedi 2 mai 2015.

 

Bold Eagle effectue une rentrée victorieuse le jeudi 27 août 2015 dans le Prix Jules Thibault (2700 mètres), s'imposant avec autorité devant son compagnon d'entraînement Booster Winner, alors que Bird Parker doit se contenter de la troisième place.

Grand Prix de l'U.E.T. (2100 m) à Wolvega (Pays-Bas) 350 000,00 

Une formalité pour le favori français Bold Eagle et un jumelé pour l'entraîneur Sébastien Guarato, avec la deuxième place prise par la pouliche Billie de Montfort, drivée par Eric Raffin. Les meilleurs trotteurs scandinaves de 4 ans n'avaient pas relevé le défi de Bold Eagle à Solvalla, mais les français ont tout de même brillé dans la finale en prenant les deux premières places, le mâle s'offrant en prime le record (1'12'') de la piste de Wolvega malgré la pluie, qui avait rendu la piste très fouillante. Le nom de Bold Eagle est maintenant connu sur l'échelle européenne, puisqu'il est maintenant reconnu comme le meilleur trotteur européen de 4 ans. Son prochain objectif sera le Critérium Continental à Vincennes, le dimanche 27 décembre. 

Résultat :

1er Bold Eagle (3) (F. Nivard) 1'12''

2Billie de Montfort (5) (E. Raffin) 1'12''5

3Sorbet (9) (D. Dreden) 1'12''9

4e Flexlane (1) (C. Eriksson) 1'13''

5Cash Gamble (4) (P. Lennartsson) 1'13''

6Black d'Avril (12) (F. Ouvrie) 1'13''1

7Al's Winnermede (15) (J. Kontio) 1'13''1

8Bocage d'Ortige (7) (G. Delaune) 1'13''2

 

Le dimanche 13 décembre 2015, Bold Eagle était de retour à Vincennes pour remporter en temps record (1'12''9) le Prix Octave Douesnel (2700 mètres). Après avoir fait illusion un court instant, Briac Dark concluait à la deuxième place devant Boeing du Bocage et Bird Parker, bien revenu après un mauvais départ.

Critérium Continental (G.1, 2100 m) 2015

1er Bold Eagle (5) M4 (F. Nivard) 1'10''5 (2'28''15) 

2e Specialess (7) M4 Italie (R. Andreghetti) 1'10''8 (2'28''75)

3e Bird Parker (6) M4 1'10''8 (2'28''75) (Y. Lebourgeois)

4e Boléro Love (14) M4 1'10''9 (2'28''97) (G. Gelormini)

5e Conlight As (1) M4 Suède 1'11''2 (2'29''46) (C. Martens)

6e Booster Winner (4) M4 1'11''2 (2'29''56) (O. Kihlström)

7e Bocage d'Ortige (8) M4 1'11''3 (2'29''71) (D. Thomain)

8e Bardane du Houlbet (3) F4 1'11''3 (2'29''78) (R.-C. Larue)

9e Gross Weight (11) M4 Suède 1'11''4 (2'29''92) (F. Ouvrie)

10e Billie de Montfort (9) F4 1'12''7 (2'32''76) (E. Raffin)

11e Barjal (10) M4 1'13''1 (2'33''47) (F. Anne)

dai Black d'Avril (2) M4 (M. Mottier)

dai Bélina Josselyn (12) F4 (J.-M. Bazire)

dai Baltic Charm (15) M4 (M. Abrivard)

NP Blue Grass (13) F4 (P. Vercruysse)

Bold Eagle (1/2) était le grand favori du Critérium Continental 2015, dimanche 27 décembre, disputé sur la piste de Vincennes (hippodrome de Paris), et il n'a pas failli à sa tâche, gagnant par la même occasion son billet de qualification pour "l'Amérique", avant d'être revu dans "le Belgique". Bird Parker, son demi-frère ennemi, lui a donné une bonne réplique, perdant sur le fil la deuxième place, au profit de l'italien Specialess, très accrocheur.

Bold Eagle survole le Prix de Belgique 2016, ridiculisant ses aînés. (3ec6ad919a365ea95aa9697ae0394470)

Bold Eagle survole le Prix de Belgique 2016, ridiculisant ses aînés. (3ec6ad919a365ea95aa9697ae0394470)

Bold Eagle remporte le Prix de Belgique 2016

Bold Eagle, le fils de Ready Cash, affrontait pour la première fois ses aînés dans le Prix de Belgique, à quinze jours du Prix d'Amérique Opodo, et il les a pulvérisés, éblouissant l'hippodrome de Paris-Vincennes de toute sa classe. Il est désormais le grandissime favori de l'épreuve reine de Vincennes, le dernier dimanche de janvier, et cela à seulement cinq ans. Franck Nivard, son driveur, le croit encore meilleur que son père, et quel père ! Tout le monde se souvient de Ready Cash, le vainqueur des Prix d'Amérique 2011 et 2012, en passe de devenir tout aussi fabuleux (sinon plus) au haras. Son meilleur fils, Bold Eagle possède un dernier changement de vitesse dévastateur, qui placé au bon moment par son as de pilote "Francky-La-Main-Froide" terrasse tous ses adversaires dans la ligne droite. Le tout bon Voltigeur de Myrt a dû se contenter de la deuxième place à distance du vainqueur, devant l'italien Oasis Bi, Un Mec d'Hérirpé et Bird Parker, venu compléter le quinté.

Résultat :

1er Bold Eagle (12) (F. Nivard) 1'13''6

2e Voltigeur de Myrt (14) (G. Gelormini) 1'13''8

3e Oasis Bi (11) Italie (B. Goop) 1'13''9

4e Un Mec d'Héripré (13) (R. Andreghetti) 1'13''9 

5e Bird Parker (7) (Y. Lebourgeois) 1'13''9

6e Moses Rob (5) Suède (P. Levesque) 1'14''

7e Soléa Rivellière (6) (Ph. Daugeard) 1'14''1

8e Lionel (3) Norvège (Ö. Kihlström) 1'14''3

9e Increased Worload (1) Suède (P. Vercruysse) 1'14''4

10e Up and Quick (16) J.-M. Bazire 1'13''8 (+ 25 m)

Bold Eagle et Timoko

Bold Eagle et Timoko

Prix d’Amérique Opodo 2016 (2 700 m)

 

L’arrivée :

1er 10 – Bold Eagle 1’11’’4 (3’12’’65)

2e 18 – Timoko 1’11’’5 (3’12’’99)

3e 9 – Oasis Bi 1’11’’5 (3’13’’08)

4e 13 – Akim du Cap Vert 1’11’’6 (3’13’’36)

5e 5 – Moses Rob 1’11’’6 (3’13’’44)

6e 6 – Soléa Rivellière 1’11’’7 (3’13’’62)

7e 7 – Bird Parker 1’11’’9 (3’14’’07)

8e 12 – Voltigeur de Myrt 1’11’’9 (3’14’’10)

9e 15 – Univers de Pan 1’12’’ (3’14’’34)

10e 11 – Un Mec d’Héripré 1’12’’ (3’14’’38’’)

11e 2 – Nephenta Lux 1’12’’4 (3’15’’36)

12e 14 – Mosaique Face 1’12’’4 (3’15’’46)

13e 8 – Support Justice 1’12’’9 (3’16’’72)

14e 17 – Up and Quick 1’13’’ (3’17’’13)

Disqualifié 1 – Athos des Elfes

Le record de la course est battu !

 

Magnifique victoire du favori Bold Eagle, qui remporte son premier Prix d’Amérique à 5 ans, tout en pulvérisant le record de la course, et seulement quatre ans après son père Ready Cash. Timoko est un courageux deuxième. L’italien Oasis Bi crée la surprise en finissant troisième. Up and Quick, le tenant du titre, n’a pas aimé son bonnet. Bird Parker et Lionel ont raté leur départ.

Le week-end avait bien commencé avec la victoire de Trebol, le petit champion des Baléares, samedi dans le Prix du Luxembourg, pour la plus grande joie des nombreux Espagnols venus l’acclamer.

Je suis très content pour Trebol, Bold Eagle et Timoko ; ces trois chevaux m’ont vraiment fait plaisir.

Les meilleures impressions du Prix d’Amérique sont à mettre à l’actif du vainqueur Bold Eagle, de Timoko, d’Oasis Bi, d’Akim du Cap Vert et de Bird Parker, qui a fini en bolide après être mal parti.

Franck Nivard lui rejoint Jos Verbeeck au palmarès du Prix d’Amérique, avec une quatrième victoire, mais c’est la première pour l’entraîneur Sébastien Guarato. (Le record du nombre de victoires en tant que driveur, étant toujours détenu par Jean-René Gougeon, qui en a gagné huit, devant Alexandre Finn, six).

A noter aussi la victoire de Traders, dans le Prix Charles Tiercelin, alors qu’il était drivé par Nicolas Roussel, revenu des USA. Or, Traders est aussi un fils de Ready Cash, comme Bold Eagle et Bird Parker !

Bold Eagle, drivé par Franck Nivard, remporte le Prix d'Amérique Opodo 2016, en temps record, à l'âge de 5 ans, devant Timoko et Oasis Bi. photo : Scoopdyga
Bold Eagle, drivé par Franck Nivard, remporte le Prix d'Amérique Opodo 2016, en temps record, à l'âge de 5 ans, devant Timoko et Oasis Bi. photo : Scoopdyga

Bold Eagle, drivé par Franck Nivard, remporte le Prix d'Amérique Opodo 2016, en temps record, à l'âge de 5 ans, devant Timoko et Oasis Bi. photo : Scoopdyga

Grand Prix de France 2016 : Bold Eagle confirme !

Le nouveau duel entre Bold Eagle et Timoko était trés attendu dans le Grand Prix de France (2100 m) 2016 ; et il a bien eut lieu, mais une fois de plus il tourne à l'avantage du fils de Ready Cash. Voltigeur de Myrt, seulement 8e du Prix d'Amérique Opodo, se retrouve en partie pour prendre la troisième place devant Anna Mix, Bird Parker, Kadett C.D., Trebol, Soléa Rivellière, Tiégo d'Etang, Vanity Matters, Univers de Pan, Oasis Bi, Pascia' Lest. Le record (1'09''8) de Kool du Caux n'est pas tombé, à cause de la piste légèrement fouillante. 58 ans après Jamin, Bold Eagle est le premier cinq ans à réaliser le doublé Prix d'Amérique-Prix de France. Il tente maintenant de rejoindre Bellino II, dernier trotteur à avoir réalisé la triple couronne (Prix d'Amérique-Prix de France-Prix de Paris) en 1976. Lionel, encore fautif, est le seul à avoir été disqualifié.

 

Résultat :

1er Bold Eagle DP (F. Nivard) 1'10''7

2e Timoko D4 (B. Goop) 1'10''7

3e Voltigeur de Myrt D4 (G. Gelormini) 1'11''

4e Anna Mix D4 (P. Vercruysse) 1'11''1

5e Bird Parker DP (J.-P. Monclin) 1'11''1

 

6e Kadett C.D. DP (D. Locqueneux) 1'11''6

7e Trebol D4 (G. A. Pou Pou) 1'11''6

8e Soléa Rivellière D4 (S. Olivier) 1'11''7

9e Tiégo d'Etang (Ch. Bigeon) 1'11''9

10e Vanity Matters D4 (P. Levesque) 1'13''1

Dai Lionel (Ö. Kihlström)

 

Lionel, le champion trotteur norvégien, bat Bold Eagle dans le Grand Prix de Paris 2016. (document Equidia)

Lionel, le champion trotteur norvégien, bat Bold Eagle dans le Grand Prix de Paris 2016. (document Equidia)

Grand Prix de Paris (4150 m) 2016 : Lionel (le Norvégien) bat Bold Eagle !

Bien que contraint à trotter en deuxième épaisseur, nez au vent tout le parcours des 4150 mètres, Lionel, le champion norvégien malchanceux dans les Prix d'Amérique et de France, prend une sévère revanche sur Bold Eagle, deuxième, qui n'a pourtant pas démérité. La surprise est venue de la jument Tagada Tagada, la gagnante du Trophée Vert, qui termine troisième devant Bird Parker, un des animateurs, et Timoko.

Arrivée :

1er 6 Lionel (Ö. Kihlström) 1'14''8

2ème 11 Bold Eagle (F.Nivard) 1'14''8

3ème 3 Tagada Tagada (M. Abrivard) 1'14''9

4ème 9 Bird Parker (J.-P. Monclin) 1'14''9

5éme 12 Timoko (B. Goop) 1'15''

 

Samedi 11 juin 2016 à Vincennes, Bold Eagle effectue une rentrée victorieuse dans le Prix Louis Jariel (2175 mètres), qu'il remporte sur le pied de 1'10''8, loin devant ses compagnons d'entraînement Boléro Love (1'11''), Billie de Montfort (1'11''1), Baltic Charm (1'11''2), que suivaient Bird Parker (1'11''3), Beau Gamin (1'11''4), Black d'Avril (1'11''4), Barrio Josselyn (1'11''6)...

Bold Eagle et Ready Cash

Bold Eagle et Ready Cash

Dimanche 26 juin 2016, drivé par Eric Raffin, en l’absence de Franck Nivard, suspendu, Bold Eagle a remporté facilement le Prix René Ballière, signant ainsi sa 7e victoire de Groupe 1, bien qu’âgé seulement de 5 ans.

Arrivée définitive :

1er Bold Eagle (7) DP (E. Raffin) 1’10’’8

2e Your Highness (2) D4 Suède (B. Goop) 1’10’’9

3e Amiral Sacha (10) DP (G. Gelormini) 1’11’’

4e Tiégo d’Etang (5) (Ch. J. Bigeon) 1’11’’

5e Olmo Holz (8) D4 Belgique (Ch. Martens) 1’11’’3

 

6e Voltigeur de Myrt (6) D4 (P. Vercruysse) 1’11’’3

7e Billie de Montfort (7)DP (D. Thomain) 1’11’’4

8e Black d’Avril (11) D4 (F. Prat) 1’11’’4

9e Bird Parker (9) D4 (J.-P. Monclin) 1’11’’4

10e Uhlan du Val (10) (C. Mégissier) 1’11’’5

Le périple victorieux de Bold Eagle passe par la Vendée avec le Prix des Sables d’Olonne, qui permet à Eric Raffin, le Vendéen, de s’imposer devant son public, le jeudi 21 juillet 2016. Bold Eagle lui n’a pas fait de détail, prenant rapidement le commandement des opérations pour terrasser l’opposition et établir en 1’11’’3 le nouveau record de la piste. A distance du vainqueur, Akim du Cap Vert effectuait une bonne rentrée en prenant la deuxième place, devant Baltic Charm et Alderman.

Le Prix Jockey 2016, disputé le lundi 22 août est revenu à son grandissime favori Bold Eagle (1/10), une cote qui rappelle un certain Ourasi, en 1’13’’8 sur 2700 mètres, malgré l’étonnante fin de course de la belle alezane Bélina Josselyn, qui a fini à la hanche du champion entraîné par Sébastien Guarato. Boléro Love, Billie de Montfort et Beau Gamin se sont également bien comportés en finissant 3e, 4e et 5e. Rendez-vous est pris pour le Critérium des 5 ans, le dimanche 3 septembre.

Critérium des 5 ans (3000 m) 2016 : Bold Eagle est bien le meilleur !

A l'issue d'un duel magnifique avec Bélina Josselyn, meilleure femelle de la génération, Bold Eagle confirme qu'il est bien le meilleur d'une génération de trotteurs particulièrement fameuse. La troisième place est revenu à Baltic Charm, drivé par Eric Raffin, devant Boléro Love, Briac Dark, Bad Boy du Dollar, Best Buissonay, Brillantissime, Bari, Belline d'Urzy... Bold Eagle lui rejoint Upsalin, dernier trotteur qui ait remporté le Critérium des 5 ans après avoir déjà gagné le Prix d'Amérique.

Arrivée :

1er 11 Bold Eagle DP (F. Nivard) 1'14''

2e 8 Bélina Josselyn D4 (J.-M. Bazire) 1'14''1

35 Baltic Charm D4 (E. Raffin) 1'14''2

47 Boléro Love D4 (G. Gelormini) 1'14''3

56 Briac Dark D4 (F. Anne) 1'14''3

 

63 Bad Boy du Dollar D4 (S. Roger) 1'14''3

74 Best Buissonay D4 (J. Van Eeckhaute) 1'14''3

89 Brillantissime (P. Vercruysse) 1'14''4

92 Bari D4 (A. Abrivard) 1'14''4

101 Belline d'Urzy D4 (M. Abrivard)

 

On revoyait Bold Eagle à Vincennes, en nocturne, le vendredi 14 octobre 2016 avec le Championnat Européen des 5 ans (2100 m), qu’il remportait en 1’13’’8 devant Baltic Charm, la norvégienne Nelson Nora et Brillantissime.

Traders bat Bold Eagle dans le Prix Marcel Laurent 2016, à l'issue d'un duel fantastique (documents Equidia)

Traders bat Bold Eagle dans le Prix Marcel Laurent 2016, à l'issue d'un duel fantastique (documents Equidia)

Prix Marcel Laurent (2100 m) 2016

A l'issue d'une course formidable et d'un duel fantastique et palpitant jusqu'au bout, Traders, le fils italien de Ready Cash, entraîné par Philippe Allaire, parvient à battre Bold Eagle, le fils français de Ready Cash, presque invaincu jusqu'alors. Charly du Noyer, autre fils de Ready Cash, s'est aussi fait remarquer en tentant un moment de prendre le meilleur pour finalement conclure quatrième derrière le très bon Boléro Love. Le record de la piste a failli tomber (1'10''1) !

1er Traders (Italie) M4 (D. Thomain) 1'10''1

2e Bold Eagle M5 (F. Nivard) 1'10''1

3e Boléro Love M5 (G. Gelormini) 1'10''3

4e Charly du Noyer M4 (Y. Lebourgeois) 1'10''3

5e Tony Gio (Italie) M4 (C. Martens) 1'10''4

6e Breidabliks Nubbe (Suède) M5 (C. Lugauer) 1'10''5

7e Brillantissime M5 (P. Vercruysse) 1'10''6

dai Tessy d'Eté (Italie) F4 (Y. Lorin)

dai Baltic Charm M5 (E. Raffin)

Les qualifiés aux points pour le Prix d’Amérique Opodo 2017, une innovation réussie

Les quatre courses préparatoires au Prix d'Amérique, les « quatre B », Prix de Bretagne, du Bourbonnais, de Bourgogne, de Belgique, devenus Grand Prix de Bretagne, du Bourbonnais, de Bourgogne, de Belgique, avec suppression des rendements de distance, servaient de qualification pour le Prix d'Amérique Opodo 2017, en retenant les trois premiers de chaque épreuve, ainsi que les gagnants du Prix Ténor de Baune et du Critérium Continental, qui se court désormais en hiver. Cette initiative heureuse a fait la satisfaction des professionnels et des passionnés de courses au trot, qui ont pu ainsi assister à de vrais courses et voir se qualifier les chevaux en forme.

Anna Mix, Propulsion, Princesse Grif se sont qualifiés dans le Grand Prix de Bretagne.

Bold Eagle, Lionel, Voltigeur de Myrt dans le Grand Prix du Bourbonnais.

Bélina Josselyn dans le Prix Ténor de Baune.

Treasure Kronos dans le Critérium Continental.

Timoko, Booster Winner dans le Grand Prix de Bourgogne (gagné par Bold Eagle déjà qualifié).

Briac Dark, Call Me Keeper, Wild Honey dans le Grand Prix de Belgique.

Les qualifiés aux gains ont été Tiégo d'Etang, Univers de Pan, Oasis Bi et Bird Parker.

Nuncio, qualifié d'office, renonce au Prix d'Amérique Opodo 2017, suite à de petits ennuis de santé, qui ont retardé sa préparation.

 

Pan de la Vaudère, Peter Pan, et la flûte du dieu Pan, pas de panique ! Le dieu Pan, fils d’Hermès, joue de la flûte de Pan, comme Peter Pan, d’où Peter « Pan » et non « Pane » (prononciation), qui a sans doute inspiré le nom du trotteur, Pan de la Vaudère. Le dieu Pan, un Satyre, court après les Nymphes et provoque la « Pan »ique (panique). Il n’est pas interdit de se cultiver, tant s’en faut, et non loin s’en faut !

Pan de la Vaudère, Peter Pan, et la flûte du dieu Pan, pas de panique ! Le dieu Pan, fils d’Hermès, joue de la flûte de Pan, comme Peter Pan, d’où Peter « Pan » et non « Pane » (prononciation), qui a sans doute inspiré le nom du trotteur, Pan de la Vaudère. Le dieu Pan, un Satyre, court après les Nymphes et provoque la « Pan »ique (panique). Il n’est pas interdit de se cultiver, tant s’en faut, et non loin s’en faut !

Bellissima France, Scarlet Turgot, Roxane Griff, les femelles plus fortes que les mâles, au trot monté du moins...

Bellissima France, Scarlet Turgot, Roxane Griff, les femelles plus fortes que les mâles, au trot monté du moins...

Bellissima France, montée par Matthieu Abrivard, remporte le Prix de Cornulier (2017 6130843_8d61014c-7db8-11e6-8362-2fa3e310993c-0_1000x625)

Bellissima France, montée par Matthieu Abrivard, remporte le Prix de Cornulier (2017 6130843_8d61014c-7db8-11e6-8362-2fa3e310993c-0_1000x625)

Bellissima France, montée par Matthieu Abrivard, remporte le Prix de Cornulier 2017, devant Tornade de Digeon et le favori Bilibili

Bellissima France, montée par Matthieu Abrivard, remporte le Prix de Cornulier 2017, devant Tornade de Digeon et le favori Bilibili

Arrivée du Prix de Cornulier 2017

Arrivée du Prix de Cornulier 2017

Bellissima France remporte le Prix de Cornulier 2017

Onze ans après Jag de Bellouet, la jument de 6 ans, Bellissima France permet à Matthieu Abrivard de renouer avec la victoire dans le Prix de Cornulier, le championnat mondial des trotteurs montés. Belle récompense pour ce courageux et sympathique jockey, qui s’impose aussi comme entraîneur pour la première fois, après le grave accident dont il a été victime au printemps de l’année 2013. Bellissima France elle aussi a dû faire preuve d’un grand courage pour résister à l’attaque fulgurante de la jument de 10 ans, entraînée par Jean-Michel Bazire, Tornade de Digeon. A noter aussi la fin de course spectaculaire de Bilibili, le favori, revenu prendre la troisième place après avoir compromis ses chances pour la victoire sur une faute au départ. Attentionally et Bird Parker complètent le quinté, en finissant quatrième et cinquième. Matthieu Abrivard signait ainsi son quatrième Prix de Cornulier, après les trois remportés avec Jag de Bellouet, en 2004, 2005 et 2006, mais son premier en tant qu'entraîneur, qu'il partageait avec son père, Loïc Abrivard, lui aussi entraîneur. Nathalie Henry, sa compagne, leurs deux enfants, Chloé et Hugo, et leur cousin, Alexandre Abrivard, beau-joueur malgré sa défaite, étaient là aussi, heureux de fêter cette victoire familiale et de féliciter les vainqueurs. Matthieu Abrivard succédait ainsi à son cousin, Alexandre Abrivard, vainqueur du Prix de Cornulier 2016 avec Scarlet Turgot, la jument de 10 ans, entraînée par Yannick-Alain Briand.

Scarlet Turgot, montée par Alexandre Abrivard

Scarlet Turgot, montée par Alexandre Abrivard

Scarlet Turgot, entraînée par Yannick-Alain Briand, montée par Alexandre Abrivard, remporte le Prix de Cornulier 2016

Scarlet Turgot, entraînée par Yannick-Alain Briand, montée par Alexandre Abrivard, remporte le Prix de Cornulier 2016

Bold Eagle remporte son deuxième Prix d'Amérique et bat son propre record, 1'11''2 au lieu de 1'11''4 !

Bold Eagle remporte son deuxième Prix d'Amérique et bat son propre record, 1'11''2 au lieu de 1'11''4 !

Arrivée du Prix d'Amérique Opodo 2017

Arrivée du Prix d'Amérique Opodo 2017

Bold Eagle remporte son deuxième Prix d'Amérique et bat son propre record !

Encore une belle victoire pour le favori Bold Eagle, exact au rendez-vous pour réaliser son doublé du Prix d’Amérique malgré quelques malheurs au départ, à cause de la jument caractérielle Anna Mix, qui a refusé deux fois de prendre le départ, pour être finalement déclarée non partante. En prime, Bold Eagle bat son propre record, 1’11’’2 au lieu de 1’11’’4. Bélina Josselyn a tenté de s’échapper, mais a dû finalement se contenter de la deuxième place devant Lionel, Propulsion, Briac Dark, Call Me Keeper, Booster Winner, Voltigeur de Myrt, Treasure Kronos, Oasis Bi, Timoko, qui a tenté le tout pour le tout en durcissant la course mais l’a payé chèrement pour finir. Akim du Cap Vert et Wild Honey ont été disqualifiés. Franck Nivard lui dépasse maintenant Jos Verbeeck en signant ainsi son cinquième Prix d’Amérique. On pouvait être inquiet pour Bold Eagle en le voyant relégué dans les derniers au départ, mais il a su faire parler sa classe extraordinaire pour revenir du diable Vauvert et battre, comme on l’a dit, son propre record. Bold Eagle a donc rejoint son père Ready Cash, lui aussi deux fois vainqueur du Prix d’Amérique, mais à 6 et 7 ans, et non 5 et 6 ans, comme son brillant rejeton.

Bold Eagle, formidable vainqueur, Bélina Josselyn, sensationnelle deuxième avec un Jean-Michel Bazire très motivé, Lionel, très bon troisième avec Matthieu Abrivard, le gagnant du « Cornulier », Propulsion, Briac Dark, Booster Winner sont les bonnes notes de ce Prix d’Amérique d’anthologie. On retiendra aussi la tentative de Timoko, drivé aux ordres par Björn Goop, qui a tenté de jouer son va-tout pour son dernier Prix d’Amérique. Il était très encouragé par « son public » venu nombreux du Sud-ouest.

« Francky-la-Main-Froide », ainsi que l’appellent les turfistes et certains professionnels du trot, a encore fait preuve d’une adresse, d’une inspiration et d’un sang-froid extraordinaires ; ce n’est pas tout d’avoir les rênes du meilleur cheval du monde, encore faut-il savoir le mener en course. Franck Nivard n’a que 37 ans, et il a déjà gagné cinq Prix d’Amérique ! Il est en bonne voie de dépasser le record de Jean-René Gougeon (huit Prix d’Amérique). Bold Eagle, lui-même, semble en mesure d’égaler ou de dépasser Ourasi (seul trotteur à avoir gagné quatre Prix d’Amérique).

On remarquera, lors du défilé notamment, que les deux plus beaux chevaux mâles de ce Prix d’Amérique 2017, Univers de Pan et Voltigeur de Myrt sont des chevaux fragiles ayant connus des problèmes de santé, comme autrefois Jorky et Jiosco, qui étaient aussi des « peintures ».

Le Prix d’Amérique Opodo comptait parmi les étapes de l’« EpiqƎ series », nouveau challenge du Marketing Commun des Courses, qui tente de reconquérir le public français, au trot comme au galop.

Thomas Bernereau, copropriétaire de Bold Eagle, et Sébastien Guarato, son entraîneur, seront les invités de Jérôme Lenfant dans Equidia Turf Club pour parler de la victoire de leur champion dans son second Prix d’Amérique. Bold Eagle vise maintenant la triple couronne (Prix d’Amérique Opodo-Grand Prix de France-Grand Prix de Paris), qui lui a échappé de peu en 2016, avant d’affronter Nuncio dans l’Elitloppet de Solvalla fin-mai.

Ready Cash encore à l’honneur !

Canadien d’Am, Arlington Dream, Cash Gamble ont aussi triomphé, or, comme Bold Eagle, ce sont aussi des fils de Ready Cash. Seul Django Riff a échoué dans le Prix Charles Tiercelin, mais il est bon deuxième après avoir fait illusion pour la victoire.

Le public venu nombreux, les organisateurs, les artistes et les équipes d’entretien ont magnifiquement contribué à la réussite de ce spectacle grandiose, le dimanche 29 janvier 2017, jour de la 96e édition du Prix d’Amérique.

Bold Eagle remporte le Prix d'Amérique Opodo 2017, devant Bélina Josselyn. photo de Patrice Mérien

Bold Eagle remporte le Prix d'Amérique Opodo 2017, devant Bélina Josselyn. photo de Patrice Mérien

Bold Eagle et Franck Nivard remportent le Prix d'Amérique Opodo 2017 (document Equidia)

Bold Eagle et Franck Nivard remportent le Prix d'Amérique Opodo 2017 (document Equidia)

Pierre Pilarski, Sébastien Guarato, Franck Nivard, le trio gagnant formant l'entourage de Bold Eagle (document Equidia)

Pierre Pilarski, Sébastien Guarato, Franck Nivard, le trio gagnant formant l'entourage de Bold Eagle (document Equidia)

Bilibili remporte le Prix de l’Ile-de-France 2017 (2175 m) et bat le record de la piste (1’10’’5 au trot monté). Une belle revanche sur le sort ! (Photo Scoopdyga)

Bilibili remporte le Prix de l’Ile-de-France 2017 (2175 m) et bat le record de la piste (1’10’’5 au trot monté). Une belle revanche sur le sort ! (Photo Scoopdyga)

Bilibili remporte le Prix de l'Ile-de-France 2017 (2175 m) et bat le record de la piste (1'10''5 au trot monté)

Bellissima France n’était pas au départ du Prix de l’Ile-de-France 2017, donc on ne pouvait parler de revanche, sinon une revanche sur le sort. Et cela a été le cas pour Bilibili, le grandissime favori, qui en prime s’offre le record absolu de la piste au trot monté (1’10’’5) ! Alexandre Abrivard, son jockey, lui se succède à lui-même puisqu’il avait remporté le Prix de l’Ile-de-France 2016 avec Scarlet Turgot. Jean-Pierre Barjon, Laurent et Alexandre Abivard avaient de bonnes raisons d’être fiers de leur champion, qui a littéralement surclassé ses adversaires, en ce dimanche 05 février 2017.

Résultat :

1er Bilibili 1’10’’5 (Alexandre Abrivard)

2e Attentionally 1’11’’2 (David Thomain)

3e Adélia de Melodie 1’11’’4 (Anthony Barrier)

4e Tornade de Digeon 1’11’’5 (Éric Raffin)

5e Valse de Rêve 1’11’’8 (Camille Lévesque)

6e Udayama 1’11’’8 (G. Martin)

7e Athéna de Vandel 1’11’’9 (J. L. C. Dersoir)

8e Vaillant Cash 1’12’’ (C. Fecelle)

9e Astor du Quenne 1’14’’2 (A. Lamy)

Bold Eagle sur les traces d’Ourasi !...

30 ans après Ourasi, Bold Eagle tente de réaliser deux fois de suite le doublé Prix d’Amérique - Prix de France. Ils ne sont que trois dans l’histoire des courses au trot à l’avoir réussi avant lui, trois champions d’exception bien sûr : Gélinotte, Jamin et Ourasi.

Bold Eagle tentera de les rejoindre en ce dimanche 12 février 2017. 

Le record à battre, 1'09''8, celui de Kool du Caux dans le Prix de France 2007, alors qu'il était drivé par Franck Nivard.

Dernière étape de l'EpiqƎ Séries pour le trot.

Bold Eagle remporte le Grand Prix de France 2017, devant Timoko et Voltigeur de Myrt (document canal turf)

Bold Eagle remporte le Grand Prix de France 2017, devant Timoko et Voltigeur de Myrt (document canal turf)

Bold Eagle remporte le Grand Prix de France 2017, devant Timoko, Voltigeur de Myrt. Photo de Patrice Mérien

Bold Eagle remporte le Grand Prix de France 2017, devant Timoko, Voltigeur de Myrt. Photo de Patrice Mérien

Bravo, c’est fait ! Bold Eagle a rejoint Ourasi, Jamin et Gélinotte, comme ces trois champions en leur temps, il réalise deux fois de suite le doublé Prix d’Amérique - Prix de France, mais il impressionne encore davantage le public de Vincennes en gagnant encore plus facilement que dans le Prix d’Amérique Opodo, quinze jours plus tôt.

Il lui reste à faire aussi bien dans le Grand Prix de Paris, dans les quinze jours à venir, et il aura rejoint Bellino II, dernier vainqueur de la triple couronne, en 1976.

On prend les mêmes et on recommence ; c’est la même arrivée qu’en 2016, puisque Timoko termine bon deuxième devant Voltigeur de Myrt. Timoko, comme toujours, a eu à cœur de se relever de sa contreperformance du Prix d’Amérique, et Voltigeur de Myrt a su résister à Call Me Keeper, très menaçant pour le second accessit, mais qui doit finalement se contenter de la quatrième place, devant Un Mec d’Héripré, excellent pour sa rentrée, Propulsion, très malchanceux car constamment enfermé à la corde, Anna Mix, Akim du Cap Vert, Princess Grif, Up and Quick, Wild Honey, Ursa Major, alors que Lionel et Amiral Sacha étaient disqualifiés. A noter que Propulsion n’à point s’y dire pas couru. Avec son numéro 11, derrière Anna Mix, lente au démarrage, il était très désavantagé et n’a pu honorer son rôle de second favori, d’autant qu’Örjan Kihlström, son driveur, a fait le mauvais choix en se plaçant à la corde. Une paire de chaussures de sport a été remises en riant à l’entraîneur, Daniel Redén, qui avait déclaré qu’il rentrerait à pied à Grosbois s’il ne battait pas Bold Eagle avec l’un de ses quatre chevaux.

Un Mec d’Héripré a tenté de s’échapper, mais il n’a rien pu faire contre l’accélération dévastatrice de Bold Eagle dans la dernière ligne droite ; cette débauche d’effort lui coûtant les places d’honneurs, ce qui est normal, car il faisait sa rentrée, comme on l’a dit plus haut.

 

Dollar Macker et Bilibili nous ont également offert un formidable spectacle dans le Prix des Centaures, l’autre temps fort de cette journée mémorable, le dimanche 12 février 2017. Dommage qu’il y ait eu deux faux-départs.

Arrivée du Grand Prix de France (2.100 m G.P.) EpiqƎ Séries 2017 :

1er (4) Bold Eagle DP (F. Nivard) 1’10’’9

2e (6) Timoko D4 (B. Goop) 1’11’’2

3e (5) Voltigeur de Myrt D4 (L. Donati) 1’11’’4

4e (10) Call Me Keeper D4 Suède (P. Vercruysse) 1’11’’4

5e (9) Un Mec d’Héripré D4 (J.-M. Bazire) 1’11’’5

6e (11) Propulsion D4 USA (Ö. Kihlström) 1’11’’5

7e (2) Anna Mix D4 (Y. Lebourgeois) 1’11’’5

8e (7) Akim du Cap Vert D4 (F. Anne) 1’11’’8

9e (13) Princess Grif D4 Italie (R. Andreghetti) 1’11’’9

10e (1) Up and Quick (M. Mottier) 1’12’’

11e (8) Wild Honey D4 USA (D. Thomain) 1’12’’7

12e (14) Ursa Major (P. C. Jean) 1’13’’6

dai (3) Lionel D4 Norvège (M. Abrivard)

dai (12) Amiral Sacha DP (E. Raffin)

Grand Prix de Paris 2017

Quand Bold Eagle tente de rejoindre Bellino II...

Bold Eagle en route pour la triple couronne. Ils sont treize au départ, treize à prétendre au titre dans ce marathon de Paris, et Bold Eagle, le plus riche, a tiré le numéro 13, mais qu’importe, il n’est pas superstitieux. Il se présente plus fort que jamais cette année, et aucun de ses douze adversaires ne semble en mesure de lui barrer le chemin de la victoire. Bélina Josselyn, Lionel, son tombeur en 2016, Briac Dark, Bird Parker, Up and Quick, double vainqueur de cette épreuve, semblent cette fois condamnés à se battre pour la deuxième place. Quoique, on ne se sait jamais…

Bold Eagle rejoint les plus gands : Bellino II, Ourasi, Varenne !

Bold Eagle rejoint les plus gands : Bellino II, Ourasi, Varenne !

Bold Eagle entre dans l’histoire, encore plus…

Après Bellino II, en 1976, après Jamin, en 1959, après Gélinotte, en 1957 et 1956, Bold Eagle remporte la triple couronne (Prix d’Amérique Opodo – Grand Prix de France – Grand Prix de Paris) ; bien sûr, Ourasi et Eléazar ont aussi gagné les trois belles, mais pas la même année. Nouvel objectif pour Bold Eagle : l’Elitloppet de Solvalla, (avec batterie de qualification pour pouvoir disputer la finale), une nouveauté pour Bold Eagle, mais qu’importe, ses limites sont inconnues, celles de Franck Nivard, le driver aux nerfs d’acier, également.

Bold Eagle, Briac Dark, Bird Parker, Bélina Josselyn, Best of Jets : que des B ! Quelle génération ! Ils prennent les cinq premières places du quinté, tout en battant le tenant du titre, Lionel, sixième, et un double vainqueur de l’épreuve, Up and Quick, dixième. Up and Quick a longtemps animé les débats, et Lionel est venu également en bonne place, mais ils ont dû tous les deux abdiquer devant la formidable accélération de Bold Eagle, qui avait choisi un bon dos, celui de Briac Dark pour se faire ramener. Sa fin de course est extraordinaire, impensable, du jamais vu à ce niveau. On tient vraiment le « nouveau Bellino », il impressionne autant qu’Ourasi, sinon plus. On le reverra à Enghien pour le Prix de l'Atlantique, avant son départ pour Solvalla. 

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Paris 2017, et la Triple Couronne ! Photo de Patrice Mérien

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Paris 2017, et la Triple Couronne ! Photo de Patrice Mérien

Grand Prix de Paris 2017, Grand Prix de France 2017, Prix d'Amérique Opodo 2017 : la triple couronne pour Bold Eagle, quarante et un ans après Bellino II.
Grand Prix de Paris 2017, Grand Prix de France 2017, Prix d'Amérique Opodo 2017 : la triple couronne pour Bold Eagle, quarante et un ans après Bellino II.
Grand Prix de Paris 2017, Grand Prix de France 2017, Prix d'Amérique Opodo 2017 : la triple couronne pour Bold Eagle, quarante et un ans après Bellino II.

Grand Prix de Paris 2017, Grand Prix de France 2017, Prix d'Amérique Opodo 2017 : la triple couronne pour Bold Eagle, quarante et un ans après Bellino II.

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Paris 2017 et la Triple Couronne ! Photo de Patrice Mérien

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Paris 2017 et la Triple Couronne ! Photo de Patrice Mérien

Arrivée du Grand Prix de Paris 2017

Trot attelé (4150 mètres - 400 000, 00 €)

1er 13 Bold Eagle (F. Nivard) 1’14’’

2e 3 Briac Dark (D. Thomain) 1’14’’1

3e 9 Bird Parker (J.-P. Monclin) 1’14’’2

4e 8 Bélina Josselyn (J.-M. Bazire) 1’14’’2

5e 5 Best of Jets (T. Le Beller) 1’14’’3

6e 6 Lionel (Ö. Kihlström) 1’14’’3

7e 10 Akim du Cap Vert (F. Anne) 1’14’’3

8e 2 Ustie Haufor (Ch. Bigeon) 1’14’’4

9e 11 Tiégo d’Etang (Ch. J. Bigeon) 1’14’’4

10e 12 Up and Quick (M. Mottier) 1’14’’4

Il en reste un a battre : Nuncio !

Il en reste un a battre : Nuncio !

Brissac, nouveau crack du Sud-ouest, aussi beau que bon.
Brissac, nouveau crack du Sud-ouest, aussi beau que bon.

Brissac, nouveau crack du Sud-ouest, aussi beau que bon.

Bold Eagle remporte de bout en bout, à la manière des forts, le Prix de l'Atlantique 2017 à Enghien, et s'annonce fin prêt pour défier les cracks scandinaves à Solvalla.

Bold Eagle remporte de bout en bout, à la manière des forts, le Prix de l'Atlantique 2017 à Enghien, et s'annonce fin prêt pour défier les cracks scandinaves à Solvalla.

On avait hâte de revoir en piste le champion Bold Eagle, après ses exploits de l'hiver, et l'on a été servi. Le public était venu nombreux à Enghien pour assister au retour triomphal du crack, avant son départ pour Solvalla. 

Ayant tiré le numéro 1 derrière l'autostart, Bold Eagle n'a pas fait de détail, prenant tout de suite la tête et le train à sa charge pour forcer l'allure et gagner de bout en bout ce seul Groupe 1 disputé à Enghien, pour lui le treizième de sa brillante carrière. Il s'annonce fin prêt pour affronter les champions scandinaves de Solvalla dans l'Elitloppet, notamment Nuncio, le tenant du titre, un américain de naissance courant sous couleurs suédoises.

Billie de Montfort, excellente elle aussi, a pris la deuxième place devant Ave Avis, Booster Winner, Duke of Greenwood, Univers de Pan, Boléro Love et Pascia'Lest, alors que Up and Quick et Tiégo d'Etang étaient disqualifiés, et Super Ariel (le 11) déclarée non partante.

Prix de l'Atlantique Casino Barrière Enghien-Les-Bains (2 150 mètres) 2017

1er 1 Bold Eagle 1'12''2 (2'35''32) F. Nivard

23 Billie de Montofort 1'12''4 (2'35''73) D. Thomain

3e 6 Ave Avis 1'12''5 (2'35''84) M. Abrivard

4e 2 Booster Winner 1'12''8 (2'36''47) E. Raffin

5e 10 Duke of Greenwood 1'12''8 (2'36''59) H.-W. Langeweg Jr (Allemagne)

6e 7 Univers de Pan 1'12''9 (2'36''77) P. Daugeard

7e 9 Boléro Love 1'13'' (2'36''87) G. Gelormini

8e 5 Pascia'Lest 1'13''6 (2'38''25) Y. Lorin (Italie)

dai 4 Up and Quick

dai 8 Tiégo d'Etang

Non partante 11 Super Ariel 

Bold Eagle, Nuncio et Timoko, dimanche 28 mai à Solvalla, hippodrome de Stockholm, pour le grand rendez-vous de l'Elitloppet, à ne pas manquer !

Bold Eagle, Nuncio et Timoko, dimanche 28 mai à Solvalla, hippodrome de Stockholm, pour le grand rendez-vous de l'Elitloppet, à ne pas manquer !

Elitloppet, 28/05/2017 : les partants des deux batteries.

Elitloppet, 28/05/2017 : les partants des deux batteries.

Dès la première batterie, Bold Eagle et Franck Nivard annoncent la couleur, battant le record d'Europe, en 1'08''04 sur 1609 mètres autostart !

Dès la première batterie, Bold Eagle et Franck Nivard annoncent la couleur, battant le record d'Europe, en 1'08''04 sur 1609 mètres autostart !

1ere Batterie de qualification (1609 mètres) :

Bien qu'obligé de trotter en deuxième épaisseur nez au vent, Bold Eagle éblouit les spectateurs suédois, français et autres, en battant en 1'08''4 le record d'Europe sur 1609 mètres autostart, tout en humiliant ses adversaires ; finissant loin de l'excellent Resolve, qui parvient à se qualifier en prenant la deuxième place malgré son numéro 8. Partie la plus vite derrière l'autostart, Delicious, elle, a complètement cédé. Ce sont D.D.'S Hitman et le vétéran Spring Erom (12 ans), qui se qualifient également.

 

1er Bold Eagle (F. Nivard) 1'50''1 (1'08''4)

2e Resolve (Ake Svanstedt) 1'51'' (1'09'')

3e D.D.'S Hitman (U. Ohlsson) 1'51''2 (1'09''1)

4e Spring Erom (C. Ericksson) 1'51''3 (1'09''2)

5e Takethem (S. Juul) 1'51''3 (1'09''2)

6e Delicious (O. Kihlström)

dai Tjacko Zaz (J. Campbell)

dai Cruzado dela Noche (B. Goop)

Nuncio (4) remporte sa batterie qualificative et rassure ses partisans. Timoko (6) se qualifie en prenant la troisième place derrière un excellent Propulsion. In Vain Sund est le dernier qualifié.

Nuncio (4) remporte sa batterie qualificative et rassure ses partisans. Timoko (6) se qualifie en prenant la troisième place derrière un excellent Propulsion. In Vain Sund est le dernier qualifié.

2 eme Batterie de qualification (1609 mètres) :

Après deux mauvaises courses, on pouvait s'inquiéter sur la forme actuelle de Nuncio, le tenant du titre, mais il a remis les pendules à l'heure, en s'imposant à son tour, en 1'10''1, devant Propulsion, excellent finisseur, Timoko, qualifié lui aussi, et In Vain Sund, dernier à gagner sa sélection. Up and Quick, malgré un bon parcours, n'aura pas réussi à obtenir son billet pour la finale. Le match tant attendu, tant de fois annoncé, Bold Eagle - Nuncio, allait donc avoir lieu... De Timoko, on parlait beaucoup moins, même pour le bronze, à cause de Propulsion et peut-être aussi de Resolve.

 

1er Nuncio (O. Kihlström) 1'52''8 (1'10''1)

2e Propulsion (J. Untersteiner) 1'53'' (1'10''2)

3e Timoko (B. Goop) 1'53''3 (1'10''3)

4e In Vain Sund (E. Adielsson) 1'53''3 (1'10''4)

5e Dante Boko (A. Kolglini) 1'53''4 (1'10''5)

6e Elian Web (J. Sorensen)

7e Twister Bi (C. Ericksson)

8e Up and Quick (F. Nivard)

Timoko impérial dans la finale ! Bjorn Goop au sommet de son art ! Ils remportent ensemble pour la deuxième fois l'Elitloppet, après leur victoire de 2014.

Timoko impérial dans la finale ! Bjorn Goop au sommet de son art ! Ils remportent ensemble pour la deuxième fois l'Elitloppet, après leur victoire de 2014.

Mais Bjorn Goop, le partenaire de Timoko, avait dû avoir lu l'article consacré à Eugène Lefèvre, dans Paris-turf, qui raconte que les deux fois où il a gagné en éliminatoire avec Idéal du Gazeau, il a perdu en finale, alors qu'il a gagné la finale, les deux fois où il est battu dans sa batterie de qualification. Jorky avait gagné, en 1981, avec Léopold Verroken, alors qu'il s'était classé deuxième sans forcer dans sa batterie qualificative, ajoute-t-il. Si Bjorn Goop n'a pas lu cet article, du moins il connaissait la recette. En tout cas, il était au sommet de son art, pour faire prendre à Timoko un départ volant derrière l'autostart ; il est parti comme un avion, ou une fusée plutôt... Quel cheval aurait-il pu le battre dans ces conditions ? Bold Eagle a bien essayé, mais la tâche s'avéra impossible, d'autant que lui il avait fait fort en éliminatoire (record d'Europe : 1'08''4 !). Il ne parvenait pas à doubler Nuncio, et laissait filer Propulsion et Resolve, alors que Timoko lui était déjà hors d'atteinte, et l'emportait magistralement en 1'09'', loin devant Propulsion (1'09''2), Resolve (1'09''4), Bold Eagle (1'09''4), Nuncio (1'09''5), In Vain Sund (1'09''6), Spring Erom et D.D.'S Hitman.

Timoko remportait donc pour la deuxième fois l'Elitloppet de Solvalla, après sa victoire en 2014. La Marseillaise a bien retenti en ce dimanche 28 mai 2017, dans la banlieue de Stockholm, mais grâce à Timoko, pas celui que tout le monde, y compris les Suédois, attendait. Mais Pierre Pilarski, le propriétaire de Bold Eagle, était beau joueur, ravis, semble-t-il, de la victoire de Timoko, et aussi comblé et ému par la gentillesse des Suédois, et leur formidable accueil. Il a promis de revenir l'an prochain avec son champion s'il est encore invité.

 

Finale de l'Elitloppet 2017 (1609 mètres) :

1er Timoko (B. Goop) 1'51'' (1'09'')

2e Propulsion (J. Untersteiner) 1'51''3 (1'09''2)

3e Resolve (Ake Svanstedt) 1'51''7 (1'09''4)

4e Bold Eagle (F. Nivard) 1'51''7 (1'09''4)

5e Nuncio (O. Kihlström) 1'51''8 (1'09''5)

6e In Vain Sund (E. Adielsson) 1'52'' (1'09''6)

7e Spring Erom (C. Ericksson) 1'52'' (1'09''6)

8e D.D.'S Hitman (U. Ohlsson) 1'52'' (1'09''7)

 

Bold Eagle à Solvalla. Il s'est qualifié pour la finale de l'Elitloppet 2017 en battant un record d'Europe !

Bold Eagle à Solvalla. Il s'est qualifié pour la finale de l'Elitloppet 2017 en battant un record d'Europe !

Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.

Les finalistes de l'Elitloppet 2017.

Le dimanche 25 juin 2017, Bold Eagle rassure ses partisans et son entourage en gagnant facilement le Prix René Ballière (2100 mètres), dont il était le tenant du titre, pour son retour à Paris-Vincennes, après son périple en Scandinavie.

Il a choisi un bon dos, celui de Traders pour se faire ramener et l'emporter brillamment, en 1'10''5, devant Valko Jenilat, bon deuxième, Amiral Sacha, D.D.S.' Hitman, Pioneer Gar, Olmo Holz, Sharon Gar, alors que Traders et Bélina Josselyn étaient disqualifiés.

Le champion de Pierre Pilarski et Thomas Bernereau, entraîné par Sébastien Guarato, drivé par Franck Nivard, a donc remis à sa façon les pendules à l'heure, en renouant ainsi avec la victoire, et en signant le quatorzième Groupe 1 de sa brillante carrière !

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie 2017 à Mons

 

Cinq ans après son père Ready Cash, Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie à Mons, en Belgique, devant ses deux compagnons d'entraînement, Billie de Montfort et Booster Winner. L'entraîneur Sébastien Guarato a donc pris les trois premières places de ce Groupe 1 en terre wallonne, avec ses trois chevaux ! Temps du vainqueur 1'13''4 (réduction kilométrique), 2'48''85 (temps total). Le suédois Quick Fix prend la quatrième place, devant son compatriote Zorro Photo, Olmo Holz, Truman Dairpet, Ru de l'Airou, Romanesque, Ave Avis, alors que l'italien Oasis Bi était déclaré non partant. 

 

Venu très rapidement en tête, Bold Eagle a gagné presque de bout en bout, mais la jument Billie de Montfort, seule femelle de la course, a fini deuxième tout près de son brillant compagnon d'entraînement, qui remportait là son quinzième Groupe 1 !

 

Prochain objectif de Bold Eagle, le Prix d'Eté Finale des Master Séries, le 9 septembre à Paris-Vincennes, dans lequel il retrouvera Timoko, sans doute pour la dernière fois en France, mais peut-être pas en Suède... puisqu'en principe, Timoko devrait défendre son titre dans l'Elitloppet, face cette fois à un Bold Eagle revanchard.

 

Avant cela, Pierre Pilarski, le propriétaire de Bold Eagle, a annoncé que son champion disputerait la Finale des Master Séries, le 9 septembre, avant de participer aux trois B (Prix de Bretagne, du Bourbonnais, de Bourgogne, mais ferait l'impasse sur le Prix de Belgique), avant de courir le Prix d'Amérique, puis le Prix de France, le Prix de Paris... "... Puis on essaiera de faire mieux dans l'Elitloppet, où on n'a pas été fameux cette année." A-t-il ajouté sportivement ou objectivement.

 

Arrivée du Grand Prix de Wallonie 2017 :

1er Bold Eagle (6) M6 2300 m 1'13''2 (2'48''85) driver F. Nivard, entraîneur S. Guarato

2e Billie de Montfort (8) F6 2300 m 1'13''5 (2'49''06) driver D. Thomain, entraîneur S. Guarato

3e Booster Winner (5) M6 2300 m 1'13''6 (2'49''39) driver C. Thierry, entraîneur S. Guarato

4e Quick Fix (9) Suède H8 2300 m 1'13''9 (2'49''9) driver D. Locqueneux, entraîneur Lufti Kolgiini

5e Zorro Photo (10) Suède M11 2300 m 1'13''9 (2'49''97) driver G. Macque, entraîneur Mlle S.-C. Lepetit

6e Olmo Holz (7) Belgique M9 2300 m 1'14''1 (2'50''40) driver C. Martens, entraîneur V. Martens

7e Truman Dairpet (12) Belgique H10 2300 m 1'14''1 (2'50''43) driver M. P. Van Pollaert, entraîneur Union Stable

8e Ru de l'Airou (3) Belgique H12 2300 m 1'14''3 (2'50''78) driver M. S. Hoste, entraîneur J.-M. Chaineux

9e Romanesque (11) Italie M7 2300 m 1'14''4 (2'51''02) driver Rik Depuydt, entraîneur BVBA Campus RPF

10e Ave Avis (2) M7 2300 m 1'14''4 (2'51''03) driver J. Verbeeck, entraîneur J.-M. Bazire

Dai Deuxième Picsous (1) Suède M10 2300 m driver J. Van Den Putte Jr, entraîneur J. Lejon

Non partant Oasis Bi (4) Italie M9 2300 m driver K. Eriksson, entraîneur S.-P. Pettersson

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie 2017. Photo de Frédéric Vernichon

Bold Eagle remporte le Grand Prix de Wallonie 2017. Photo de Frédéric Vernichon

Timoko ne sera pas au départ de la Finale des Master (Prix d'Eté), mais avec Aubrion du Gers, le meilleur hongre français actuel, Bold Eagle aura quand même un sérieux adversaire à battre ce samedi 9 septembre 2017.

Timoko ne sera pas au départ de la Finale des Master (Prix d'Eté), mais avec Aubrion du Gers, le meilleur hongre français actuel, Bold Eagle aura quand même un sérieux adversaire à battre ce samedi 9 septembre 2017.

Timoko ne sera pas au départ de la Finale des Master (Prix d'Eté), mais avec Aubrion du Gers, le meilleur hongre français actuel, Bold Eagle aura quand même un sérieux adversaire à battre ce samedi 9 septembre 2017 sur la cendrée de Paris-Vincennes. Un duel à ne pas manquer, sans oublier les autres adversaires à ne pas négliger...

La revanche des hongres !... Avec Aubrion du Gers, ce sont Iris de Vandel (le plus célèbre des hongres) battu par Jiosco dans cette même course, le Prix d'Eté, car lui n'était justement pas un cheval d'été contrairement à Jiosco, Général du Lupin, Giésolo de Lou, Commander Crowe (vainqueur de cette même course, le Prix d'Eté, en 2011), Rapide Lebel (vainqueur de cette même course, le Prix d'Eté, en 2010), qui prennent leur revanche sur les chevaux dits "entiers", les étalons, et aussi les juments (comme Moni Maker, celle-ci ayant eu maille-à-parti avec Giésolo de Lou)...

Aubrion du Gers restait sur sa victoire dans... (l'ancien Prix d'Europe, clou du festival d’Été au trot à Enghien, rebaptisé d'un nom invraisemblable, qui fait mal aux oreilles des vrais amateurs de trot ! Bon, ils ont voulu rendre hommage à une personnalité du galop, mais ils auraient pu choisir au moins quelqu'un de sympathique...).

Avant cela, Aubrion du Gers avait gagné le Prix des Sables-d'Olonne, dans lequel il battait Bird Parker, le Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy, mais il avait été battu à Bjerke, en Norvège, dans le Grand Prix d'Oslo, par Twister Bi et Lionel, le meilleur trotteur norvégien actuel !... Ce qui remet en cause sa valeur au niveau des compétiteurs du plus haut niveau, celui du Prix d'Amérique ou de l'Elitloppet... d'autant qu'à Caen, dans le Prix des Ducs de Normandie, il est battu par Amiral Sacha, qu'il avait pourtant vaincu dans le Prix Kerjacques. Aubrion du Gers est évidemment un très grand champion, capable de battre le meilleur trotteur du monde, lorsqu'il est au mieux et "déferré des quatre".

Sous la pluie battante, bien que courant nez au vent, il a vaincu Bold Eagle, longtemps maintenu à l'abri, avant de lancer sa pointe de vitesse, qui était peut-être un peu émoussée vu le temps, la pluie qui n'avait pas été invitée, mais qui est venue quand même pour gâcher en partie ce beau spectacle. Bold Eagle échoue de peu, d'une demi-longueur, mais est aussi sérieusement menacé par l'excellent finisseur Twister Bi, un italien, fils de Varenne, entraîné en Suède.

Twister Bi est donc un excellent troisième, il faudra s'en méfier. Valko Jenilat a longtemps animé les débats, tout seul en tête, avant de finir quatrième. Carabinieri, le tombeur de Timoko en Finlande, est un honnête cinquième, devant Cruzado de la Noche, Spitcam Jubb, Midnight Hour, Oasis Bi, Dante Boko.

D.D.S.' Hitman, Volstead, Ringostarr Treb ont été disqualifiés ; et On Track Piraten a été arrêté.

Aubrion du Gers domine Bold Eagle, lui-même sérieusement menacé par Twister Bi. Document Le Parisien, Scoopdyga Eliott Chouraqui.

Aubrion du Gers domine Bold Eagle, lui-même sérieusement menacé par Twister Bi. Document Le Parisien, Scoopdyga Eliott Chouraqui.

Prix RMC Finale European Trotting Masters séries 2017 (Prix d'Eté)

Groupe II International (Attelé - 400 000 €, dont 56 000 € pour le gagnant...)

1er Aubrion du Gers (11) H7 3'13''41 - 1'11''6 D4

2em Bold Eagle (14) M6 3'13''47 - 1'11''7 DP

3em Twister Bi (7) M5 Italie 3'13''50 - 1'11''7 D4

4em Valko Jenilat (10) M8 3'14''13 - 1'11''9 D4

5em Carabinieri (6) M6 Suède 3'16''69 - 1'12''8 D4

6em Cruzado de la Noche M5 USA 3'16''76 - 1'12''9 D4

7em Spitcam Jubb H6 Suède 3'17''91 - 1'13''3 D4

8em Midnight Hour H6 Finlande 3'17''94 - 1'13''3 D4

9em Oasis Bi M9 Italie 3'18''21 - 1'13''4 D4

10em Dante Boko H7 Suède 3'21''93 - 1'14''8 D4

disqualifiés : D.D.S.' Hitman M6 (2) USA D4, Volstead M6 (5) USA D4, Ringostarr Treb M7 (9) Italie D4,

arrêté On Track Piraten H9 (12) Suède DA

 

Aubrion du Gers. Photo de Patrice Mérien

Aubrion du Gers. Photo de Patrice Mérien

Twister Bi. Photo de Patrice Mérien

Twister Bi. Photo de Patrice Mérien

Aubrion du Gers domine Bold Eagle, qui résiste de peu à Twister Bi. Photo de Patrice Mérien

Aubrion du Gers domine Bold Eagle, qui résiste de peu à Twister Bi. Photo de Patrice Mérien

Trotteurs de légende : 1 Varenne, 2 Greyhound, 3 Bold Eagle, 4 Ourasi, 5 Bellino II, 6 Jamin, 7 Roquépine, 8 Gélinotte, 9 Nevele Pride, 10 Tornese, 10 Idéal du Gazeau

Bold Eagle remporte le Prix d'Amérique 2016

Bold Eagle remporte le Grand Prix de France 2016.

Bold Eagle remporte le Prix d'Amérique 2017

Prix de France 2017. Bold Eagle réalise pour la deuxième fois le doublé Prix d'Amérique - Prix de France.

Prix de Paris 2017. Bold Eagle remporte la Triple Couronne.

Bold Eagle survole le Prix de l'ATLANTIQUE Casino Barrière d'Enghien

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 11:19

Comme seule Masina parmi les juments avant elle, Roxane Griff réalise le doublé dans le Prix de Cornulier, mais elle est le premier trotteur (mâle ou femelle) à le gagner à 10 ans !

 

Pour certains, Roxane Griff était déjà une jument de légende puisqu’elle était la jument la plus riche de l’histoire des courses au trot en France. Mais elle conforte sa position parmi ces merveilleuses juments figurant dans le Panthéon des trotteurs.

Ce dimanche 18 janvier 2015, Roxane Griff, âgée de 10 ans, a donc remporté pour la deuxième fois le championnat du monde des trotteurs montés, le mythique Prix de Cornulier, l’équivalent du (Grand) Prix d’Amérique pour les trotteurs évoluant sous la monte d’un jockey. Comme l’an dernier, Tiégo d’Etang, le favori au betting, a dû se contenter d’une probante deuxième place, en étant battu de très peu cette fois, alors que le troisième favori, Vittel de Brévol, arrivé troisième, perdait le deuxième accessit après enquête sur ses allures, ce dont bénéficiait la jument Talicia Bella, entraînée par Jean-Pierre Marmion. Vittel de Brévol ayant assuré le spectacle, nous laissait cependant sur une formidable impression pour ses débuts dans le « Cornulier ». Le succès de Roxane Griff est aussi bien sûr à mettre à l’actif de son brillant jockey, Eric Raffin, et de son fameux entraîneur, Sébastien Guarato. Réduction kilométrique de la gagnante, 1’13’’3, la même que celle de son dauphin, Tiégo d’Etang ! Le record de 1’12’’0 étant toujours l’apanage de Quif de Villeneuve, établi en 2012.

A noter que Roxane Griff a versé sur la droite pour finir, alors que Tiégo d’Etang a refait du terrain sur elle sans pour autant pouvoir la rejoindre tout à fait au poteau.

 

Comme seule Masina parmi les juments avant elle, Roxane Griff réalise le doublé dans le Prix de Cornulier, mais elle est le premier trotteur (mâle ou femelle) à le gagner à 10 ans ! Document Scoop 069590 037

Comme seule Masina parmi les juments avant elle, Roxane Griff réalise le doublé dans le Prix de Cornulier, mais elle est le premier trotteur (mâle ou femelle) à le gagner à 10 ans ! Document Scoop 069590 037

Roxane Griff est née en 2005 de l’union du champion Ténor de Baune, vainqueur du Prix d’Amérique 1991, et de la jument Julia Mesloise. Elle est issue de l’élevage Griff, créé par la famille Bertrand.

Parmi ses principales victoires figurent quatre Groupes 1, les Prix de Cornulier 2014 et 2015, les deux fois devant Tiégo d’Etang, (au trot monté), le (Grand) Prix de Paris 2012, en battant Ready Cash, le Prix de l’Ile-de-France 2014 (au trot monté).

Elle fut aussi seconde de Ready Cash, dans le Prix d’Amérique 2012, et quatrième de l’édition 2014 de la même épreuve, derrière Maharajah, Up and Quick et Yarrah Boko.

Parmi ses autres victoires, il faut citer les Prix Guillaume de Bellaigue et Théophile Lallouet, au trot monté, en 2014, le Prix Reynolds dans la même discipline en 2013, les Prix de Bretagne, Anjou-Maine, à l’attelage en 2012, également le Prix Jean-Luc Lagardère (ancien Prix d’Europe d’Enghien), en 2012 et 2011, les Prix de la Chaussée d’Antin, de La Haye (à Enghien), de Beaugency, des Cévennes, en 2011.

Son record était de 1’10’’2 et ses gains de 2 891 818 € avant le Grand Prix d’Amérique 2015.

Roxane Griff, la fille de Ténor de Baune, remporte le Prix de Cornulier 2014

Roxane Griff, la fille de Ténor de Baune, remporte le Prix de Cornulier 2014

La championne Roxane Griff remporte le Prix de Paris 2012, devant Ready Cash

La championne Roxane Griff remporte le Prix de Paris 2012, devant Ready Cash

Roxane Griff deuxième de Ready Cash dans le Prix d'Amérique 2012 !

Roxane Griff deuxième de Ready Cash dans le Prix d'Amérique 2012 !

Eric Raffin, le fils de Jean Raffin, excellent jockey, fameux driver, qui ne cesse de s'illustrer au plus haut niveau grâce à Roxane Griff, Rapide Lebel, Joyau d'Amour, et beaucoup d'autres champions.

Eric Raffin, le fils de Jean Raffin, excellent jockey, fameux driver, qui ne cesse de s'illustrer au plus haut niveau grâce à Roxane Griff, Rapide Lebel, Joyau d'Amour, et beaucoup d'autres champions.

Les origines de Roxane Griff

Les origines de Roxane Griff

Roxane Griff et Eric Raffin

Roxane Griff et Eric Raffin

Roxane Griff et Eric Raffin à Enghien

Roxane Griff et Eric Raffin à Enghien

Roxane Griff remporte le Prix de Cornulier 2014

Roxane Griff remporte le Prix de Cornulier 2015

Roxane Griff remporte le Prix de Paris 2012, devant Ready Cash

Partager cet article
Repost0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 21:02
PALMARES
Grand Prix d'Amérique, la Garde Républicaine

Grand Prix d'Amérique, la Garde Républicaine

International Trot

International Trot

Grand Prix d'Amérique 01

Grand Prix d'Amérique 01

Grand Prix d'Amérique 02

Grand Prix d'Amérique 02

Grand Prix de Cornulier 01

Grand Prix de Cornulier 01

Grand Prix de Cornulier 02

Grand Prix de Cornulier 02

Grand Prix de France

Grand Prix de France

Grand Prix de Paris 01

Grand Prix de Paris 01

Grand Prix de Paris 02

Grand Prix de Paris 02

Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

Prix de l'Atlantique

Prix de l'Atlantique

Prix René Ballière

Prix René Ballière

Tous les vainqueurs des grands classiques du trot 01

Tous les vainqueurs des grands classiques du trot 01

Tous les vainqueurs des grands classiques du trot 02

Tous les vainqueurs des grands classiques du trot 02

Tous les vainqueurs des grands critériums 01

Tous les vainqueurs des grands critériums 01

Tous les vainqueurs des grands critériums 02

Tous les vainqueurs des grands critériums 02

Grand Prix de la Loterie à Naples 01

Grand Prix de la Loterie à Naples 01

Grand Prix de la Loterie à Naples 02

Grand Prix de la Loterie à Naples 02

Elitloppet 01

Elitloppet 01

Elitloppet 02

Elitloppet 02

Grand Prix des Nations à Milan 01

Grand Prix des Nations à Milan 01

Grand Prix des Nations à Milan 02

Grand Prix des Nations à Milan 02

Hambletonian 01

Hambletonian 01

Hambletonian 02

Hambletonian 02

Palmarès de la Triple Crown

Palmarès de la Triple Crown

Tiégo d'Etang en route pour l'Amérique !

Tiégo d'Etang en route pour l'Amérique !

Marine Costabadie Equidia

Marine Costabadie Equidia

Amélie Bitoun Equidia

Amélie Bitoun Equidia

Amélie Bitoun et Cécile Martineau Equidia

Amélie Bitoun et Cécile Martineau Equidia

Partager cet article
Repost0
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 19:24
Francis E. Annocque, né le 8 janvier 1953 à Paris, grand amateur de courses au trot et de chevaux.

Francis E. Annocque, né le 8 janvier 1953 à Paris, grand amateur de courses au trot et de chevaux.

Jean-Yves Pageault, Queen L et Francis Annocque

Jean-Yves Pageault, Queen L et Francis Annocque

Bibliographie

Ce blog a été réalisé grâce aux archives de la S.E.C.F.

Aux archives du quotidien Paris-Turf

Aux articles spécialisés de : Jacques Pauc, Manuel Roussel, Henri Diacono, Roger Hivet, Albert C. Roux, Jacques Orliaguet, Thierry Dequéant… (Paris-Turf),

Jacques Pauc (Courses et Elevages),

André Théron (Courses et Elevages),

Jacques Noirot-Nérin (Prestige des courses au trot).

Aux ouvrages de Jean-Pierre Reynaldo consacrés aux courses au trot en France et dans le monde : Histoire des courses au trot (Editions Galtro),

Champions Trotteurs (Editions Galtro),

Trotteur, quand tu nous tiens (Editions Sévigny),

Histoire du Prix d’Amérique (Editions Lavauzelle),

Le Trotteur Français (Editions Lavauzelle).

Au roman écrit par Homeric : Ourasi, le roi fainéant (Editions Presses de la Renaissance).

Au livre de Pierre Joly : Trotteurs de Légende (Editions Ouest-France).

Au Guide Vert : Les Chevaux (Editions Solar).

Aux archives de l’U.S.T.A.

Aux articles de Hoof Beats.

Au The Trotting & Pacing Guide.

Egalement : le Cheval, par Nereo Lugli et Claude Legrain, (Editions Atlas),

Le Grand Livre du Cheval en Russie, par Igor Bobilev, (Editions Bibliothèque des Arts Lausanne-Paris).

Internet : Wikipedia, divers articles, dont certains signés Tarzan.

Jorky, Francis Annocque et Ourasi, entre les deux mon cœur balance

Jorky, Francis Annocque et Ourasi, entre les deux mon cœur balance

Dean Hoffman

Dean Hoffman

André Théron (avec Jean-François Pré)

André Théron (avec Jean-François Pré)

Jacques Noirot-Nérin

Jacques Noirot-Nérin

Jacques Pauc

Jacques Pauc

Homeric

Homeric

Jean-Pierre Reynaldo

Jean-Pierre Reynaldo

Stéphane Basso

Stéphane Basso

Hommage à André Théron décédé le 11 juillet 2013 à l'âge de 87 ans

Hommage à André Théron décédé le 11 juillet 2013 à l'âge de 87 ans

L'adieu aux rêves : Jules Lepennetier, Ourasi, André Théron, Queen L, Ina Scot ; ils nous ont quittés en 2013.

L'adieu aux rêves : Jules Lepennetier, Ourasi, André Théron, Queen L, Ina Scot ; ils nous ont quittés en 2013.

Adieu à mon ami Jean-Pierre, décédé ce mois-ci, mars 2014. Une pensée émue pour Hilde, son épouse, qui est aussi mon amie, et pour les bons moments passés en leur compagnie. Francis

Adieu à mon ami Jean-Pierre, décédé ce mois-ci, mars 2014. Une pensée émue pour Hilde, son épouse, qui est aussi mon amie, et pour les bons moments passés en leur compagnie. Francis

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de mon ami Jean-Pierre Reynaldo, écrivain-journaliste, qui a écrit sur les courses de chevaux, notamment les trotteurs, mais aussi des romans policiers, et des ouvrages très divers. C'est son épouse, Hilde, (une Allemande parfaitement francophone et très gentille), que je connaissais bien, qui m'a appris cette triste nouvelle. Jean-Pierre avait parait-il plein de projets en suspens. Il s'intéressait aussi à la peinture et était lui-même artiste peintre à ses heures. Jean-Pierre et son épouse Hilde s’étaient aussi beaucoup investis pour la création du Musée du Trot au château de Grosbois. Aussi leur souvenir lui demeurera parmi nous chaque fois qu’on revivra l’histoire des trotteurs et des courses au trot.

Francis Annocque

Le Trotteur Français, éditions Lavauzelle, le plus abouti des ouvrages de Jean-Pierre Reynaldo consacrés aux courses au trot

Le Trotteur Français, éditions Lavauzelle, le plus abouti des ouvrages de Jean-Pierre Reynaldo consacrés aux courses au trot

Le Trotteur Français, éditions Lavauzelle, le plus abouti des ouvrages de Jean-Pierre Reynaldo consacrés aux courses au trot

Le Trotteur Français, éditions Lavauzelle, le plus abouti des ouvrages de Jean-Pierre Reynaldo consacrés aux courses au trot

Le Prix d'Amérique d'hier à aujourd'hui, éditions Lavauzelle,  par Jean-Pierre Reynaldo

Le Prix d'Amérique d'hier à aujourd'hui, éditions Lavauzelle, par Jean-Pierre Reynaldo

Le Prix d'Amérique d'hier à aujourd'hui, éditions Lavauzelle,  par Jean-Pierre Reynaldo

Le Prix d'Amérique d'hier à aujourd'hui, éditions Lavauzelle, par Jean-Pierre Reynaldo

Histoire des courses au trot, éditions Galtro,  par Jean-Pierre Reynaldo

Histoire des courses au trot, éditions Galtro, par Jean-Pierre Reynaldo

Champions trotteurs, éditions Galtro,  par Jean-Pierre Reynaldo

Champions trotteurs, éditions Galtro, par Jean-Pierre Reynaldo

Trotteur, quand tu nous tiens..., éditions Sévigny, par Jean-Pierre Reynaldo

Trotteur, quand tu nous tiens..., éditions Sévigny, par Jean-Pierre Reynaldo

Jean-Pierre nous a quittés, mais son souvenir lui demeure...

Jean-Pierre nous a quittés, mais son souvenir lui demeure...

 

Adieu à notre ami, Henri Diacono, qui nous avait bien aidés lors de nos longs déplacements sur les champs de courses du trot, que ce soit, à Cagnes-sur-Mer, à Garden State Park, à Milan San Siro, ou à Solvalla. Il nous avait même consacré un article dans Paris-Turf, pour saluer notre passion pour le trot, nous ayant conduits de l’autre côté de l’Atlantique afin de voir Ourasi affronter Mack Lobell et les autres, sur leur propre terrain.

Francis Annocque

21/01/2015

Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 16:00
Les champions trotteurs de légende en France
27 - Les années 2010 (Timoko)
Timoko et Richard Westerink

Timoko et Richard Westerink

Timoko

Timoko

Timoko

Timoko

Timoko

Timoko est né le 27 avril 2007, dans l’élevage de Paul Van Klaveren, et a été acheté par Richard Westerink, qui l’entraîne et le drive. Le centre d’entraînement de ce jeune Néerlandais stationné en France se trouve à Escalans dans les Landes. La grand-mère maternelle de Timoko est une fille de Lutin d’Isigny et de Vanina B. Son père descend de Jiosco et donc de Quioco.

Il débute victorieusement à Enghien, le 3 août 2009. Mais par la suite il enchaîne les disqualifications, et ne renoue avec la victoire que le 18 janvier 2010, à Vincennes. A l’époque il est considéré comme un cheval doué mais fautif. Le 20 juin 2010 il remporte à la lutte le Prix Albert Viel, puis se classe second du Prix de l’Etoile de The Lovely Gwen.

Il se distingue dans les courses préparatoires au Critérium des 3 ans, qu’il va remporter en temps record, tout en affichant une supériorité écrasante sur tous ses adversaires.

En 2011, il remporte le Prix de Sélection avec la même supériorité écrasante, puis le Critérium des 4 ans, plus difficilement. Dans la finale du Grand Prix de l’U.E.T., il va faire longtemps illusion pour la victoire avant d’être battu à la fin par le trotteur suédois Kadett CD. Mais il prend sa revanche sur ce même Kadett CD dans le Critérium Continental, qu’il remporte brillamment malgré une longue absence due à la maladie de Lyme, qu’il a contractée à la fin du mois d’octobre.

Ce qui impressionne chez Timoko c’est son courage et sa façon de courir, son driver ne s’embarrassant pas de tactique, prenant la tête à 1000 mètres de l’arrivée pour mener un train d’enfer, qui écœure tous ses rivaux.

Or, il va tenter d’imposer cette même tactique dans le Prix d’Amérique 2012, face à des adversaires plus aguerris que lui. Cette fois il se fait rejoindre après avoir longtemps mené pour finalement conclure à la cinquième place, non sans démériter bien sûr.

Par la suite il se blesse à un pied et doit renoncer à un déplacement en Suède, et se contenter de la troisième place dans le Critérium des 5 ans que remporte The Best Madrik, devant Tintin d’Ecouves. Alors qu’on le croit fini en raison des courses trop dures qu’il a disputées durant sa jeunesse, il impressionne dans le Prix de Bourgogne en terminant troisième tout près de Ready Cash et de Royal Dream. Il compte parmi les favoris du Grand Prix d’Amérique 2013, mais ne peut faire mieux que septième. Richard Westerink a alors la bonne idée de le confier à Jos Verbeeck pour disputer le Grand Prix de France, dans lequel il termine troisième tout près de Ready Cash et de Royal Dream, une fois de plus. Toujours mené par Jos Verbeeck, il renoue avec la victoire dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur à Cagnes-sur-Mer, qu’il remporte en 1’10’’2, devant The Best Madrik et Rêve de Beylev. Avec le même driveur, il confirme cette victoire dans le Prix de l’Atlantique d’Enghien, qu’il gagne cette fois en 1’12’’8, devant Triode de Fellière et Quoumba de Guez.

On espère qu’il fera aussi bien en Scandinavie et notamment dans l’Elitloppet de Solvalla.

Timoko a déjà 1 592 930 € à son compte en banque.

(D’après Wikipedia)

Scipion du Goutier

Scipion du Goutier

Singalo

Singalo

Texas Charm

Texas Charm

The Best Madrik

The Best Madrik

Tiégo d'Etang

Tiégo d'Etang

Un Mec d'Héripré

Un Mec d'Héripré

Vanika du Ruel

Vanika du Ruel

Voltigeur de Myrt

Voltigeur de Myrt

Univers de Pan

Univers de Pan

Vision Intense et Nathalie Henry

Vision Intense et Nathalie Henry

Uhlan du Val, favori du Critérium des 5 ans ?

Uhlan du Val, favori du Critérium des 5 ans ?

Up and Quick, vainqueur du Critérium des 5 ans en temps record, 1'11''5 !

Up and Quick, vainqueur du Critérium des 5 ans en temps record, 1'11''5 !

Timoko et Jos Verbeeck dans le virage du Prix de l'Atlantique 2013

Timoko et Jos Verbeeck dans le virage du Prix de l'Atlantique 2013

Timoko et Jos Verbeeck, le tandem de choc, en route vers les plus hautes marches.

 

Avec Jos Verbeeck, le fameux driver belge surnommé le « diable de Vincennes », Timoko a pris une nouvelle dimension, qui lui a permis de bien tenir sa partie à Solvalla dans l’Elitloppet. Alors qu’il n’était pas au mieux de sa forme, Timoko s’est qualifié pour la finale en prenant la troisième place de sa batterie derrière le favori, l’italien Nesta Effe, mais à la photo avec Raja Mirchi pour la deuxième place. Sebastian K, le favori suédois, a gagné brillamment la deuxième batterie. Mais dans la finale, Sebastian K et Nesta Effe, les deux favoris, ont cédé complètement après avoir mené, et c’est un outsider, Nahar, qui a gagné devant l’américain Arch Madness et Timoko, le seul vrai français de la course.

Commander Crowe, le tenant du titre, n’a même pas réussi à se qualifier pour la finale. Timoko était le favori en France, mais pas en Suède. Il était drivé par Jos Verbeeck. Ensemble, ils ont gagné depuis le Grand Prix de Wallonie, à Mons, mais de justesse face à un très bon Rêve de Beylev, alors que le grand favori Ready Cash était disqualifié au moment où il s’annonçait dangereux. Le tandem Timoko - Jos Verbeeck a aussi remporté le Prix de Washington à Enghien, et le Grand Prix du Conseil Général des Alpes Maritimes, à Cagnes-sur-Mer, dans lequel Commander Crowe, le meilleur trotteur européen en 2012, se montrait à nouveau décevant.

Les gains en course de Timoko s’élevaient à 1 832 320 € (au 25 août 2013), son record était de 1’10’’ sur 2 100 mètres.

(D’après Wikipedia)

Timoko champion d'Europe 2013

UET Masters Trot : Timoko s'empare de la première place

La Finale des Masters du Trot a livré son verdict ce samedi 7 septembre sur l’hippodrome de Vincennes. S’il n’a rien pu faire contre Ready Cash, lauréat avec autorité dans la réduction kilométrique d’1’11’’9,Timoko a pris la deuxième place au terme d’une plaisante fin de course. Le pensionnaire de Richard Westerink empoche ainsi 600 points et s’empare de la tête du classement de l’UET Masters Series. Une première place occupée jusque là par Sebastian K., absent ce jour. A noter que Ready Cash gagne un rang et passe deuxième.

 

Le classement de l’UET Masters Series après la Finale des Masters du Trot :

 

· 1er – Timoko : 3575 points

· 2ème – Ready Cash : 3350 points

· 3ème – Sebastian K. : 3250 points

· 4ème – Royal Dream : 2200 points

· 5ème – Nahar : 1900 points

· 6ème - Brad de Veluwe : 1800 points

· 7ème - Nesta Effe : 1700 points

· 8ème - Commander Crowe : 1600 points

· 9ème - The Best Madrik : 1475 points

· 10ème - Save The Quick : 1350 points

Timoko et Jos Verbeeck remportent le Grand Prix du Sud-Ouest 2013, à Beaumont-de-Lomagne, au prix d'un rush final impressionnant !

Timoko et Jos Verbeeck remportent le Grand Prix du Sud-Ouest 2013, à Beaumont-de-Lomagne, au prix d'un rush final impressionnant !

Victoire, un nom prédestiné... dans le Critérium Continental 2013 !

Victoire, un nom prédestiné... dans le Critérium Continental 2013 !

Vigove, le vainqueur du Prix de Croix 2014

Vigove, le vainqueur du Prix de Croix 2014

Triode de Fellière, de plus en forte, sera très en vue dans le Grand Prix d'Amérique 2014

Triode de Fellière, de plus en forte, sera très en vue dans le Grand Prix d'Amérique 2014

Up and Quick favori du Grand Prix d'Amérique ?

Up and Quick favori du Grand Prix d'Amérique ?

Up and Quick favori du Grand Prix d'Amérique ?

Up and Quick favori du Grand Prix d'Amérique ?

Timoko et Jos Verbeeck. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Timoko et Jos Verbeeck. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Uhlan du Val. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Uhlan du Val. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Le record du Grand Prix de Paris 2014 pour Up and Quick, 1'13''8 !

Le record du Grand Prix de Paris 2014 pour Up and Quick, 1'13''8 !

Ready Cash fait ses adieux et Up and Quick prend sa place. Deuxième du suédois Maharajah dans le Grand Prix d’Amérique, enfermé et très malheureux dans le Grand Prix de France, il prend sa revanche dans le Grand Prix de Paris, qu’il gagne dans le temps record de 1’13’’8 !

Up and Quick remporte le Grand Prix de Paris 2014 dans le temps record de 1'13''8 ! Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Up and Quick remporte le Grand Prix de Paris 2014 dans le temps record de 1'13''8 ! Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Up and Quick, la relève. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Up and Quick, la relève. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Univers de Pan remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2014 à Cagnes-sur-Mer. Document Equidia

Univers de Pan remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2014 à Cagnes-sur-Mer. Document Equidia

Critérium des 4 ans : Akim du Cap Vert sacré dans un temps record (1’11’’8 sur les 2850 mètres de la grande piste) !

Critérium des 4 ans : Akim du Cap Vert sacré dans un temps record (1’11’’8 sur les 2850 mètres de la grande piste) !

Aladin d'Ecajeul, le favori du Critérium des 4 ans, devra se contenter de la deuxième place.

Aladin d'Ecajeul, le favori du Critérium des 4 ans, devra se contenter de la deuxième place.

TIMOKO : le retour du Phénix !

 

Timoko, tel le Phénix de la mythologie, un oiseau fabuleux qui renaît de ses cendres, a renoué avec la victoire après avoir déçu en Italie, cet hiver à Vincennes et plus récemment à Enghien dans le Prix de l’Atlantique, dont il était pourtant le tenant du titre. Sans doute les séquelles de sa grave maladie l’empêchaient alors d’exploiter tout son potentiel. Mais Timoko nous a habitués à des surprises, des surprises plutôt agréables, c’est le moins que l’on puisse dire. D’abord, il a renoué avec la victoire dans le Prix Kerjacques, au début de ce mois de mai, alors qu’il était drivé pour la première fois par le grand professionnel suédois Bjorn Goop, le fils d’Olle Goop, tout en causant une grosse impression. Il était visiblement revenu à son meilleur niveau. Dès lors la décision était prise : Timoko retournerait à Solvalla pour courir l’Elitloppet, dont il s’était classé troisième l’an dernier.

L’Elitloppet est rappelons-le la plus prestigieuse des courses de vitesse disputées sur la distance du mile (1609 mètres) en Europe ; elle se court en au moins deux batteries de qualification, et une finale réunissant les quatre premiers de chaque batterie, ce qui demande aux chevaux deux efforts violents dans la même journée. Des champions comme Gélinotte, Kracovie, Ozo, Roquépine, Tidalium Pélo, Dimitria, Eléazar, Hadol du Vivier, Idéal du Gazeau, Jorky, Ianthin ont tous brillé dans cette épreuve. Mais depuis quelques décennies, les trotteurs français avaient plus de mal à s’imposer ; et il a fallu attendre, Coktail Jet, vainqueur en 1996, Jag de Bellouet, disqualifié pour dopage en 2006, L’Amiral Mauzun, vainqueur en 2007, pour revoir les « tricolores » à l’honneur. (Je ne cite pas Jamin, car l’année de sa victoire la course se disputait pour la seule fois de son histoire sur une longue distance et en une seule épreuve).  

Or, sept ans après L’Amiral Mauzun, Timoko a réussi l’exploit ; et de belle manière, puisqu’il s’est imposé en 1’09’’9, devant Digital Ink, Maven, Reven d’Amour, Truculent, Prussia, Shak Is Bacq, alors que Nahar, le tenant du titre, était disqualifié, dans la première batterie de qualification.

Panne de Moteur, le favori suédois s’imposait dans le temps record de 1’08’’9, devant Raja Mirchi, Delicious, Pascia’Lest, Juliano Rags, Sanity, Uncle Peter, alors que Caballion était disqualifié, dans la deuxième batterie de qualification.

Pour conclure en beauté, Timoko, drivé par Bjorn Goop comme en éliminatoire, partait favori de la finale qu’il remportait magistralement de bout en bout, en 1’09’’5, devant Panne de Moteur, Delicious, Pascia’Lest, Reven d’Amour et Maven, alors que Digital Ink et Raja Mirchi étaient disqualifiés.

Timoko confirmait ainsi, si besoin était, avec cette grande victoire internationale, qu’il faisait bien partie lui aussi des trotteurs de légende, qui ont écrit la fabuleuse histoire du trot.

Timoko, tel le Phénix, qui renaît de ses cendres, remporte la finale de l'Elitloppet 2014 à Solvalla ! Photo de Sören Andersson

Timoko, tel le Phénix, qui renaît de ses cendres, remporte la finale de l'Elitloppet 2014 à Solvalla ! Photo de Sören Andersson

Bjorn Goop savoure son triomphe avec Timoko dans l'Elitloppet 2014. Document ATG

Bjorn Goop savoure son triomphe avec Timoko dans l'Elitloppet 2014. Document ATG

Après Hillion Brillouard (1979), Ogorek (1985), Ourasi (1989), Ganymède (1999), Giant Cat (2001), Mara Bourbon (2006), L’Amiral Mauzun (2008), la France est de nouveau à l’honneur à Bjerke dans le Grand Prix d’Oslo, grâce à Univers de Pan.

Après Hillion Brillouard (1979), Ogorek (1985), Ourasi (1989), Ganymède (1999), Giant Cat (2001), Mara Bourbon (2006), L’Amiral Mauzun (2008), la France est de nouveau à l’honneur à Bjerke dans le Grand Prix d’Oslo, grâce à Univers de Pan.

Après l’Elitloppet de Solvalla, Timoko étonne encore. Bien qu’ayant tiré un mauvais numéro, le 10 en deuxième ligne derrière l’autostart, Timoko  a remporté le Kymi Grand Prix (2100 m) à Kouvola en Finlande, devant un Commander Crowe des grands jours et Up Date Hoss, qui terminait en bolide, échouant de peu pour la deuxième place.

Après l’Elitloppet de Solvalla, Timoko étonne encore. Bien qu’ayant tiré un mauvais numéro, le 10 en deuxième ligne derrière l’autostart, Timoko a remporté le Kymi Grand Prix (2100 m) à Kouvola en Finlande, devant un Commander Crowe des grands jours et Up Date Hoss, qui terminait en bolide, échouant de peu pour la deuxième place.

Après l’Elitloppet de Solvalla, Timoko étonne encore. Bien qu’ayant tiré un mauvais numéro, le 10 en deuxième ligne derrière l’autostart, Timoko  a remporté le Kymi Grand Prix (2100 mètres) à Kouvola en Finlande, devant un Commander Crowe des grands jours et Up Date Hoss, qui terminait en bolide, échouant de peu pour la deuxième place.

 

Timoko et Univers de Pan à l’honneur à Vincennes, le dimanche 22 juin 2014, jour de l’inauguration de la statue d’Ourasi sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Un hommage leur a été rendu pour saluer leurs victoires en Scandinavie et en Finlande. Les vedettes du jour étaient donc Ourasi, Timoko, Univers de Pan, mais aussi Un Mec d’Héripré, vainqueur du Prix René Ballière après la disqualification du favori Ulhan du Val, et Altessima, qui s’est imposée dans le classique Prix du Président de la République, au trot monté.

(Grand) Prix d’Amérique Opodo 2015

Victoire du favori, Up and Quick, drivé par Jean-Michel Bazire, qui remportait là son troisième Prix d’Amérique, après celui de Moni Maker en 1999, et celui remporté avec son élève, Késaco Phédo, en 2004. La deuxième place est revenue à un outsider, Voltigeur de Myrt, le 3, à 99/1, devant Timoko (17), l’un des favoris de cœur, comme Uhlan du Val le 10, arrivé 4em, devant le jeune Aladin d’Ecajeul (le 6). Roxane Griff, la gagnante du Prix de Cornulier pour la deuxième fois, a dû se contenter de la 6ème place devant Tiégo d’Etang (le 16) pour son dernier Prix d’Amérique. Une déception avec Texas Charm, le 13, second favori, qui a raté son départ. Il termine 8em devant le belge Olmo Holz, et l’américain entraîné en Suède, Solvato (le 4), dont on attendait mieux. A noter les disqualifications du 2, Tumble Dust, du 8, Kadett C.D., de l’as (1), Vulcain de Vandel, et du 14, Maven, la jument américaine venue des USA, et drivée par le Canadien français Yannick Gingras. 

C’est donc un nouvel apanage à mettre à l’actif du grand professionnel Jean-Michel Bazire (16 fois sulky d’or), dont on ne rappellera jamais assez les mérites sur le plan du courage, de la sportivité et de la modestie, après les graves problèmes de santé qu’il a connus il y a peu.

Les mérites reviennent également à Frank Leblanc, le brillant entraîneur du champion Up and Quick, qui vise maintenant la triple couronne (Prix d’AmériquePrix de FrancePrix de Paris). On lui souhaite de réussir pour la beauté du sport. Il rejoindrait ainsi Bellino II, dernier champion à avoir réalisé cet exploit, en 1976.

 

Résultat :

1er Up and Quick 15 (1’12’’2), driveur Jean-Michel Bazire, entraîneur Frank Leblanc, propriétaire écurie E. Quick Star.

2 em Voltigeur de Myrt 3 (1’12’’3)

3em Timoko 17 (1’12’’3)

4em Uhlan du Val 10 (1’12’’5)

5em Aladin d’Ecajeul 6

6em Roxane Griff 18

7em Tiégo d’Etang 16

8em Texas Charm 13

9em Olmo Holz 5

10em Solvato 4

Up and Quick et Jean-Michel Bazire remportent le (Grand) Prix d'Amérique Opodo 2015, devant Voltigeur de Myrt et Timoko. Document APRH

Up and Quick et Jean-Michel Bazire remportent le (Grand) Prix d'Amérique Opodo 2015, devant Voltigeur de Myrt et Timoko. Document APRH

Le (Grand) Prix de France 2015 pour Timoko !

 

Déjà bon troisième du (Grand) Prix d’Amérique Opodo, derrière Up and Quick et Voltigeur de Myrt, Timoko a renoué avec la victoire dans le (Grand) Prix de France 2015, remportant ainsi le onzième Groupe 1 de sa brillante carrière, malgré un impressionnant Texas Charm, revenu pratiquement à son meilleur niveau, et qui a longtemps fait illusion pour la victoire.

Timoko n’a donc pas fini de nous étonner, nous éblouir et nous faire plaisir, confirmant ainsi sa place parmi les trotteurs de légende, ceux qui ont écrit la fabuleuse histoire du trot. Mais on risque de se répéter. On le sait depuis longtemps, Timoko est un modèle de courage, un champion qui aime la bagarre et aller jusqu’au bout de lui-même. Il l’a encore prouvé en ce dimanche 8 février 2015.

La déception a été causée par la disqualification du favori Up and Quick au moment où on lui abaissait les œillères coulissantes un peu trop brutalement, histoire de le réveiller, car Up and Quick est un cheval froid. Il n’aura donc pas réussi son challenge, celui de remporter les trois grands internationaux de l’hiver à l’attelé, comme l’avait fait Bellino II en 1976, et avant lui Jamin et Gélinotte.

La surprise est venue de la troisième place prise par la jument italienne, Linda di Casei, à 167/1, devant Tiégo d’Etang, Maven et Solvato.

 

A noter que Timoko est désormais le plus riche des trotteurs français encore en compétition, puisque Ready Cash vient de prendre sa retraite. 

 

 

Résultat :

1er TIMOKO (3) driv. Bjorn Goop (7/1) réd. 1’11’’4

2em TEXAS CHARM (4) driv. J. Dubois (6/2) réd. 1’11’’4

3em LINDA DI CASEI (11) driv. A. Gocciadoro (167/1) réd. 1’11’’6

4em  TIEGO D’ETANG (9) driv. Ch. Bigeon (22/1) réd. 1’11’’7

5em MAVEN (1) driv. J.W. Takter (16/1) réd. 1’11’’9

6em SOLVATO (12) driv. O. Kihlsthröm (22/1) réd. 1’11’’9

7em SEVERINO (10) driv. D. Bonne (119/1) réd. 1’12’’0

8em NORAS BEAN (7) driv. S. Soderkvist (25/1) réd. 1’12’’4

9em UHLAN DU VAL (6) driv. C. Megissier (13/1) réd. 1’12’’6

10em NAPOLEON BAR (8) driv. P. Vercruysse (55/1) réd. 1’13’’6

Timoko bat Texas Charm dans le Grand Prix de France 2015. http://www.canalturf.com/resultats-PMU/2015-02-08/paris-vincennes/114428_grand-prix-de-france.html

Timoko bat Texas Charm dans le Grand Prix de France 2015. http://www.canalturf.com/resultats-PMU/2015-02-08/paris-vincennes/114428_grand-prix-de-france.html

Bjorn Goop et Timoko, vainqueurs du Grand Prix de France 2015. Photo APRH

Bjorn Goop et Timoko, vainqueurs du Grand Prix de France 2015. Photo APRH

Le Grand Prix de Paris 2015 pour Up and Quick, qui se succède à lui-même, mais bat son propre record, 1’13’’5 au lieu d’1’13’’8 ! Crédit photo : ScoopDyga

Le Grand Prix de Paris 2015 pour Up and Quick, qui se succède à lui-même, mais bat son propre record, 1’13’’5 au lieu d’1’13’’8 ! Crédit photo : ScoopDyga

Le Grand Prix de Paris 2015 pour Up and Quick, qui se succède à lui-même, mais bat son propre record, 1’13’’5 au lieu d’1’13’’8 ! 

 

Up and Quick est bien le nouveau roi de Vincennes, on en est maintenant convaincu. Un faux-pas dans le Grand Prix de France (à cause des œillères descendantes) l’a empêché de remporter la triple couronne, exploit qu’il pourra retenter l’an prochain. Cette fois il n’avait pas d’œillères et très peu d’accessoires pour signer cette nouvelle victoire dans un Groupe 1, le Grand Prix de Paris (4 150 m), dont il était le tenant du titre. Une dernière accélération au début de la ligne droite lui a permis de se mettre hors de portée de ses rivaux pour rallier le poteau d’arrivée très détaché d’Anna Mix, sa compagne d’entraînement, alors que Texas Charm terminait bon troisième devant Tiégo d’Etang, Une Fille d’Amour, Valko Jénilat, Olmo Holz, Vanika du Ruel, Uhlan du Val, Ugo de Nieul, et que Roxane Griff, Sévérino et Villeroi étaient disqualifiés. En prime, Up and Quick battait le record de la course, dont il était déjà le détenteur, passant de 1’13’’8 à 1’13’’5 ! Quant à Jean-Michel Bazire, c’était la cinquième fois qu’il remportait le Grand Prix de Paris, après les succès de Jardy en 2005, 2006 et 2007, et déjà deux avec Up and Quick. A noter également la réussite de l’entraîneur Frank Leblanc, qui place deux de ses élèves aux deux premières places.

Timoko remporte pour la deuxième fois le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur à Cagnes-sur-Mer. Document Equidia

Timoko remporte pour la deuxième fois le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur à Cagnes-sur-Mer. Document Equidia

Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (1 609 mètres) 2015, à Cagnes-sur-Mer

Résultat :

1er Timoko (3) 7/10 Bjorn Goop 1 609 m 1’11’’3

2em Maven USA (8) 13/4 Johnny Takter 1 609 m 1’11’’5

3em Vanika du Ruel (2) 12/1 F. Anne 1 609 m 1’11’’7

4em Une Fille d’Amour (5) 15/1 D. Thomain 1 609 m 1’11’’7

5em Linda Di Casei Italie (7) 68/1 A. Gocciadoro 1 609 m 1’11’’8

6em Roxane Griff (1) 26/1 M. Abrivard 1 609 m 1’11’’9

7em Univers de Pan (6) 9/2 Paul Degeard 1 609 m 1’11’’9

8em Osasco Di Ruggi Italie (11) 220/1 W. Paal 1 609 m 1’12’’1

9em Pascia Lest’ Italie (4) 35/1 G. Gelormini 1 609 m 1’12’’3

8em dis. Roller Quick (9) 71/1 J. Uroz 1 609 m

Disqualifiée Alésia d’Atout (10) 152/1 A. Lhérété 1 609 m

Disqualifié Sometime (12) 28/1 Ch. Martens 1 609 m

Non partant Owen Cr Italie (13) P. Gubellini 1 609 m

 

 

Timoko s’est montré impérial, gagnant pratiquement de bout en bout le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (1 609 m), 2015, dont il était le grandissime favori. Drivé une fois de plus de mains de maître par le Suédois Björn Goop, il a pu ainsi triompher dans le douzième Groupe 1 de sa carrière, rejoignant ainsi dans la légende un certain Jag de Bellouet. La championne américaine Maven a fini en véritable bolide pour souffler la deuxième place à la courageuse Vanika du Ruel, bonne troisième devant Une Fille d’Amour, Linda Di Casei, Roxane Griff, Univers de Pan, le tenant du tire, qui a tenté un moment de venir en tête attaquer Timoko, mais en vain. Temps du vainqueur 1’11’’3, le record de 1’09’’6 étant toujours l’apanage du grand champion italien Varenne. Timoko lui rejoignait Tornèse, Roquépine, Bellino II, Eléazar, Késaco Phédo, Meaulnes du Corta pour avoir gagné comme eux deux fois le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, le record du nombre de victoires dans ce grand international étant toujours détenu par la grande Une de Mai, qui l’a gagné cinq fois de suite, de 1969 à 1973, devant Ourasi, lui-même auteur de quatre victoires d’affilée, de 1986 à 1989, dans cette grande épreuve, le seul Groupe 1 pour trotteurs disputé en province.

Timoko à Enghien. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Timoko à Enghien. Photo de l'auteur, Francis Annocque.

Fort de son succès dans le Grand Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer, Timoko partait grandissime favori du Prix de l'Atlantique d'Enghien, qu'il avait déjà remporté en 2013, alors qu'il était drivé par Jos Verbeeck. Il a longtemps fait illusion pour la victoire, mais la jument de 6 ans, d'origine suédoise, Moving On, entraînée par Fabrice Souloy et confiée à Franck Nivard, finissait le plus vite, bien que partie en deuxième ligne derrière l'autostart, pour l'emporter en finale devant Princesse Grif, la fille de Varenne, Timoko devant se contenter de la troisième place, devant Robert Bi. Moving On donnait raison à tous ceux qui croyaient en ses chances, car on en parlait beaucoup avant la course. 

 

On retrouvait Timoko à Vincennes pour le Prix Kerjacques, dont il était le tenant du titre. Mais, courant éffacé, il devait terminer seulement huitième de cette course remportée par Ustinof du Vivier, devant Olmo Holtz.

 

Malgré son état de forme devenu incertain, Timoko retournait en Suède, à Solvalla, pour défendre son titre dans l'Elitloppet, mais il jouait de malchance à deux reprises en tirant un mauvais numéro derrière l'autostart. Ainsi, il se qualifiait de justesse en prenant la quatrième place après photo, dans la deuxième épreuve de qualification, remportée par Magic Tonight, devant Maven et B. B. S. Sugarlight. Et dans la finale, malgré une fin de course impressonnante, il devait se contenter de la huitième place, derrière Magic Tonight, Mosaique Face, Nuncio, Royal Fighter, B. B. S. Sugarlight, Vincennes et Maven.  

 

Quand Timoko tente de rejoindre Rêve d'Udon...  

 

20 ans après…

L’International Trot, qui se disputait autrefois sur l’hippodrome de Roosevelt (Roosevelt Raceway) à Long Island, au sud de New York, de 1959 à 1987, puis sur celui de Yonkers (Yonkers Raceway), à Yonkers, au nord de New York, jusqu’en 1995, avait été abandonné en 1996. La première édition de ce championnat du monde officieux des trotteurs avait été remportée par le champion français Jamin, devant l’italien Tornese et le favori américain Trader Horn. En 1990, Rêve d’Udon avait été le dernier trotteur français à inscrire son nom au palmarès de cette belle épreuve alors disputée à Yonkers. Le 20 octobre 2014, l’International Trot refait son apparition, après 20 ans d’absence, à nouveau sur l’hippodrome de Yonkers. L’épreuve est remportée par le trotteur américain Natural Herbie, devant le vétéran suédois Commander Crowe et la pouliche canadienne Bee A Magician. Le samedi 10 octobre 2015, Timoko tentait de rejoindre Rêve d’Udon et Jamin dans la légende, en jouant sur la carte fraîcheur, alors qu’il venait de montrer des satisfactions à l’entraînement. Ayant tiré un bon numéro, le 4 derrière l’autostart, son entourage affichait une certaine confiance. Et Timoko a bien failli réussir l’exploit, n’étant battu que d’une demi-longueur environ par le champion trotteur norvégien Papagayo E., que drivait Ulf Ohlsson, alors que le trotteur américain Creatine se classait troisième. 

 

Résultat :

1er N°2 Papagayo E. (Norvège) M5 2011m 1’12’’7 (2’26’’10) driv. U. Ohlsson

2e N°4 Timoko (France) M8 2011m 1’12’’7 (2’26’’10) driv. B. Goop

3e N°1 Creatine (USA) M5 2011m 1’12’’7 (2’26’’10) driv. J. Takter

4e N°10 Oasis Bi (Italie) M7 2011m 1’12’’7 (2’26’’10) driv. O. Kihlström

5e N°9 B.B. Sugarlight (Suède) H6 2011m 1’12’’8 (2’26’’40)

6e N°5 Bee A Magician (Canada) F5 2011m 1’13’’ (2’26’’80)

7e N°6 On Track Piraten (Suède) H7 2011m 1’13’’2 (2’27’’20)

8e N°3 Rod Stewart (Italie) M5 2011m 1’13’’2 (2’27’’20)

9e N°8 Mosaique Face (Suède) M6

10e N°7 Natural Herbie (USA) H5

Papagayo E., nouveau champion du monde ! http://i0.wp.com/www.yonkers-france.com/wp-content/uploads/2015/10/INTERRET1.jpg?resize=672%2C372

Papagayo E., nouveau champion du monde ! http://i0.wp.com/www.yonkers-france.com/wp-content/uploads/2015/10/INTERRET1.jpg?resize=672%2C372

Timoko remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur à Cagnes-sur-Mer (1609 mètres), départ donné à l'autostart, pour la troisième fois, et demeure invaincu sur cet hippodrome.

Le dimanche 13 mars 2016, Timoko remportait le treizième Groupe 1 de sa brillante carrière, à Cagnes-sur-Mer, dans le Grand Critérium de Vitesse (1609 mètres), en 1'10''2 (1'52''93), devant Oasis Bi 1'10''4 (1'53''33), Luckycharm Hanover 1'10''7 (1'53''75), Trebol 1'10''9 (1'54''04), Vicomte Boufaircaux 1'10''9 (1'54''14), Air France 1'11''1 (1'54''33), Voltigeur de Myrt 1'11''1 (1'54''33), Sahara Fairytale 1'11''1 (1'54''37), Pascia'Lest 1'11''4 (1'54''89), Soléa Rivellière 1'11''6 (1'55''14), Anna Mix, Kadett C.D., Going For Gold Zaz, alors qu'Un Mec d'Héripré était déclaré non partant.

Notons que Timoko est le seul trotteur à avoir remporté trois fois cette épreuve prestigieuse, et qu'il tentera d'égaler Ourasi en le remportant une quatrième fois, mais ne pourra rejoindre Une de Mai, cinq fois lauréate, car il sera atteint par la limite d'âge.

Comme Ourasi et Une de Mai, ces grands prédécesseurs, Timoko demeure lui aussi invaincu sur cet hippodrome de la Côte d'Azur. 

Quand Timoko tente d'égaler Ourasi...

Il égale le record d'Ourasi (quatre victoires) dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-Mer, mais bat le record de la course détenu par Varenne depuis 2002, 1'09''5 au lieu de 1'09''6 !

Une de mai reste la tenante en titre du nombre de victoires (cinq).
Rendez-vous est pris pour Timoko dans l'Elitloppet de Solvalle, avec Bold Eagle et Nuncio, le dernier dimanche de mai. (À ne pas manquer).
Timoko remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-Mer, égalant ainsi Ourasi, mais il bat le record de la course établi par Varenne en 2002, 1'09''5 au lieu de 1'09''6 !

Timoko remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-Mer, égalant ainsi Ourasi, mais il bat le record de la course établi par Varenne en 2002, 1'09''5 au lieu de 1'09''6 !

Timoko est bien une légende des courses au trot. Bien qu'âgé de 10 ans, il semble toujours jeune, assez pour repousser les assauts de tous ses adversaires et rejoindre une autre légende des courses, Ourasi ; comme ce grand champion, Timoko remporte pour la quatrième fois le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, (1609 mètres), à Cagnes-sur-Mer, mais il ajoute un autre point d'honneur à sa victoire, en battant le record de la course établi par un autre champion phénoménal, en 2002, Varenne, passant de 1'09''6 à 1'09''5 ! Une de Mai conserve cependant le record du nombre de victoires (cinq) dans cette épreuve, mais Timoko gagne son billet pour l'Elitloppet de Solvalla, face à Bold Eagle et Nuncio, tout en suscitant des jalousies chez les Italiens, qui le réclament pour le Grand Prix de la Loterie de Naples ! Timoko n'en finit pas d'inspirer des passions. Bien entendu, il demeure invaincu sur l'hippodrome de la Côte d'Azur où il a aussi remporté le Grand Prix du Conseil Municipal des Alpes Maritmes en 2013. Une de Mai, Ourasi, Timoko : ils sont trois à être invaincus sur ce même champ de courses. Un Mec d'Héripré a donné une bonne réplique à Timoko, mais doit se contenter de la deuxième place, devant Red Rose America, Treasure Kronos, Up and Quick, Timone Ek, Oasis Bi, Rod Stewart, Anna Mix, Brillantissime, Vicomte Boufarcaux, alors que Voltigeur de Myrt et Rocky Winner sont disqualifiés.

 

Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur (1609 mètres) 2017

classement définitif

1er  Timoko, B. Goop 1'51''76 (1'09''5)

2em  Un Mec d'Héripré, J.-M. Bazire 1'52''03 (1'09''6)

3em Red Rose America, P. Gubellini 1'52'' 12 (1'09''7)

4em Treasure Kronos, C. Eriksson 1'52''15 (1'09''7)

5em Up and Quick, M. Mottier 1'52''33 (1'09''8)

6em Timone Ek, J.-P. Monclin 1'52''40 (1'09''9)

7em Oasis Bi, Johnny Takter 1'52''64 (1'10'')

8em Rod Stewart, D. Békaert 1'52''96 (1'10''2)

9em Anna Mix, Y. Lebourgeois 1'53''16 (1'10''3)

10em Brillantisime, P. Vercruysse 1'53''33 (1'10''4)

11em Vicomte Boufarcaux, C.-A. Mary 1'55''12 (1'11''5)

dai Rocky Winner, J. Westholm

dai Voltigeur de Myrt, L. Donati

Les Partants de l'Elitloppet de Solvalla, édition 2017.

Les Partants de l'Elitloppet de Solvalla, édition 2017.

Bold Eagle, Nuncio, Timoko dans l'Elitloppet de Solvalla, édtion 2017.

Bold Eagle, Nuncio, Timoko dans l'Elitloppet de Solvalla, édtion 2017.

Bold Eagle, Nuncio, Timoko dans l'Elitloppet de Solvalla, édition 2017.

Bold Eagle, Nuncio, Timoko dans l'Elitloppet de Solvalla, édition 2017.

Nuncio rassure ses partisans en gagnant son épreuve de qualification, dans laquelle, Timoko se qualifie aussi, mais plus difficilement en finissant troisième derrière un impressionnant Propulsion.

Nuncio rassure ses partisans en gagnant son épreuve de qualification, dans laquelle, Timoko se qualifie aussi, mais plus difficilement en finissant troisième derrière un impressionnant Propulsion.

2eme Batterie de qualification (1609 mètres) :

Après deux mauvaises courses, on pouvait s'inquiéter sur la forme actuelle de Nuncio, le tenant du titre, mais il a remis les pendules à l'heure, en s'imposant à son tour, en 1'10''1, devant Propulsion, excellent finisseur, Timoko, qualifié lui aussi, et In Vain Sund, dernier à gagner sa sélection. Up and Quick, malgré un bon parcours, n'aura pas réussi à obtenir son billet pour la finale. Le match tant attendu, tant de fois annoncé, Bold Eagle - Nuncio, allait donc avoir lieu... De Timoko, on parlait beaucoup moins, même pour le bronze, à cause de Propulsion et peut-être aussi de Resolve.

1er Nuncio (O. Kihlström) 1'52''8 (1'10''1)

2e Propulsion (J. Untersteiner) 1'53'' (1'10''2)

3e Timoko (B. Goop) 1'53''3 (1'10''3)

4e In Vain Sund (E. Adielsson) 1'53''3 (1'10''4)

5e Dante Boko (A. Kolglini) 1'53''4 (1'10''5)

6e Elian Web (J. Sorensen)

7e Twister Bi (C. Ericksson)

8e Up and Quick (F. Nivard)

 

Timoko impérial dans la finale ! Bjorn Goop au sommet de son art ! Ils remportent ensemble pour la deuxième fois l'Elitloppet de Solvalla, après leur victoire en 2014.

Timoko impérial dans la finale ! Bjorn Goop au sommet de son art ! Ils remportent ensemble pour la deuxième fois l'Elitloppet de Solvalla, après leur victoire en 2014.

Mais Bjorn Goop, le partenaire de Timoko, avait dû avoir lu l'article consacré à Eugène Lefèvre, dans Paris-turf, qui raconte que les deux fois où il a gagné en éliminatoire avec Idéal du Gazeau, il a perdu en finale, alors qu'il a gagné la finale, les deux fois où il est battu dans sa batterie de qualification. Jorky avait gagné, en 1981, avec Léopold Verroken, alors qu'il s'était classé deuxième sans forcer dans sa batterie qualificative, ajoute-t-il. Si Bjorn Goop n'a pas lu cet article, du moins il connaissait la recette. En tout cas, il était au sommet de son art, pour faire prendre à Timoko un départ volant derrière l'autostart ; il est parti comme un avion, ou une fusée plutôt... Quel cheval aurait-il pu le battre dans ces conditions ? Bold Eagle a bien essayé, mais la tâche s'avéra impossible, d'autant que lui il avait fait fort en éliminatoire (record d'Europe : 1'08''4 !). Il ne parvenait pas à doubler Nuncio, et laissait filer Propulsion et Resolve, alors que Timoko lui était déjà hors d'atteinte, et l'emportait magistralement en 1'09'', loin devant Propulsion (1'09''2), Resolve (1'09''4), Bold Eagle (1'09''4), Nuncio (1'09''5), In Vain Sund (1'09''6), Spring Erom et D.D.'S Hitman.

Timoko remportait donc pour la deuxième fois l'Elitloppet de Solvalla, après sa victoire en 2014. La Marseillaise a bien retenti en ce dimanche 28 mai 2017, dans la banlieue de Stockholm, mais grâce à Timoko, pas celui que tout le monde, y compris les Suédois, attendait. Mais Pierre Pilarski, le propriétaire de Bold Eagle, était beau joueur, ravis, semble-t-il, de la victoire de Timoko, et aussi comblé et ému par la gentillesse des Suédois, et leur formidable accueil. Et puis, ainsi que le rappelait Pierre Pilarski, Varenne lui-même avait échoué lors de sa première tentative dans l'Elitloppet, ce qui ne l'a pas empêché de le gagner deux fois par la suite. Timoko, pour sa part, lui signait le quinzième Groupe 1 de sa brillante carrière, confortant ainsi sa place parmi les trotteurs de légende.

 

Finale de l'Elitloppet 2017 (1609 mètres) :

1er Timoko (B. Goop) 1'51'' (1'09'')

2e Propulsion (J. Untersteiner) 1'51''3 (1'09''2)

3e Resolve (Ake Svanstedt) 1'51''7 (1'09''4)

4e Bold Eagle (F. Nivard) 1'51''7 (1'09''4)

5e Nuncio (O. Kihlstrôm) 1'51''8 (1'09''5)

6e In Vain Sund (E. Adielsson) 1'52'' (1'09''6)

7e Spring Erom (C. Ericksson) 1'52'' (1'09''6)

8e D.D.'S Hitman (U. Ohlsson) 1'52'' (1'09''7)

 

Le clan Timoko savoure son triomphe dans l'Elitloppet 2017. Document Equidia

Le clan Timoko savoure son triomphe dans l'Elitloppet 2017. Document Equidia

Timoko s'est qualifié pour la finale de l'Elitloppet 2017 !

Timoko s'est qualifié pour la finale de l'Elitloppet 2017 !

Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.
Les finalistes de l'Elitloppet 2017.

Les finalistes de l'Elitloppet 2017.

Timoko remporte de façon impériale la finale de l'Elitloppet 2017 !

Timoko remporte de façon impériale la finale de l'Elitloppet 2017 !

Timoko vainqueur de la finale de l'Elitloppet 2017 !

Timoko vainqueur de la finale de l'Elitloppet 2017 !

Après son exploit à Solvalla, Timoko dispute le Kymi Grand Prix en Finlande, mais doit se contenter de la deuxième place entre le suédois Carabinieri, et Dreammoko, qui n'est autre que son propre fils. Il dispute la centième course de sa carrière sur l'hippodrome d'Enghien, où il remporte pour la deuxième fois le Prix de Washington. Il dispute sa dernière course en France sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, dans le Grand Prix du Département des Alpes Maritimes, qu'il remporte en 1'09''7, ce qui lui permet de franchir le cap des cinq millions d'euros de gains, et de rester invaincu en sept sorties sur ce champ de courses. Mais la jument Billie de Montfort a bien failli lui faire perdre son invincibilité sur cet hippodrome de Cagnes-sur-Mer, car elle s'inclinait vraiment de peu.

Timoko présenté à la foule à l'occasion de son jubilé. Photo de Patrice Mérien

Timoko présenté à la foule à l'occasion de son jubilé. Photo de Patrice Mérien

Timoko remporte le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2017 en temps recaord

Partager cet article
Repost0